27,5% : le bond des ventes de véhicules neufs au Japon en janvier

 |   |  336  mots
Au Japon, 292.446 voitures ont été vendus en janvier 2014, contre 229.333 un an avant. (Reuters/Issei Kato)
Au Japon, 292.446 voitures ont été vendus en janvier 2014, contre 229.333 un an avant. (Reuters/Issei Kato) (Crédits : reuters.com)
Anticipant une hausse de la TVA, les consommateurs se sont précipités chez un concessionnaire automobile en janvier.

Le marché automobile se porte bien au Japon. Les ventes de véhicules neufs (hors mini) y ont bondi de 27,5% en janvier sur un an, de nombreux clients choisissant d'acheter avant la hausse d'une taxe sur la consommation le 1er avril prochain.

Le mois dernier, quelque 292.446 voitures, camions et bus de gabarit supérieur à 600 cc ont été vendus dans l'archipel, contre 229.333 à la même période l'an dernier. Dans le détail en janvier, les ventes de voitures de tourisme (hors mini) ont augmenté de 28% à 264.278 unités et celles de camions et camionnettes de 24,4% à 27.587 exemplaires, tandis que celles de bus ont reculé de 4,6% à 581 unités.

La TVA en hausse de 5% à 8%

S'y ajoutent les ventes de mini-véhicules (moins de 660 cc) qui ont fait un bond de 32,1% sur un an à 203.659 unités, enregistrant ainsi leur septième mois de hausse d'affilée. Les données annoncées montrent que les Japonais ont tendance à chercher des véhicules qui coûtent moins cher à l'achat, à l'usage, en taxes et en entretien.

Selon les analystes, il y a de fortes chances que les ventes d'automobiles soient bien orientées au cours des trois premiers mois de 2014, avant la hausse de la taxe sur la consommation qui doit passer à 8% le 1er avril prochain contre 5% actuellement.

Indicateurs positifs

 Des indicateurs économiques rendus publics récemment laissent envisager une amélioration du climat des affaires au Japon. Arrivé au pouvoir il y a un peu plus d'un an, le Premier ministre Shinzo Abe a fait adopter au début 2013 un plan public de relance équivalant à plus de 70 milliards d'euros, pour doper l'activité du pays.

>> Lire : La déflation japonaise s'est apaisée en 2013, le chômage au plus bas depuis 5 ans

Début octobre, le chef du gouvernement a promis un plan de soutien supplémentaire à l'économie de quelque 35 milliards d'euros, dont le versement s'étalera de janvier 2014 à mars 2015, pour atténuer les effets négatifs sur la croissance d'une hausse de la taxe sur la consommation en avril prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2014 à 11:15 :
Petit problème de logique:

"Le marché automobile se porte bien au Japon. Les ventes de véhicules neufs (hors mini) y ont bondi de 27,5% en janvier sur un an, de nombreux clients choisissant d'acheter avant la hausse d'une taxe sur la consommation le 1er avril prochain."

Ce passage n'est-il pas en contradiction avec celui ci:

"Des indicateurs économiques rendus publics récemment laissent envisager une amélioration du climat des affaires au Japon. "

Peut être que le relecteur de la dépêche d'agence pourrait apprendre le concept économique "d’effet d'aubaine"? Ça devrait aider quand on travaille dans un journal économique...
a écrit le 03/02/2014 à 10:22 :
En France le top 10 est occupé à 100% par les constructeurs français en janvier. Mieux, la première étrangère n'est que 14ème. La Polo est éjectée et s'effondre. La Golf est aussi éjectée au profit des Mégane, 308 et C4.
Réponse de le 03/02/2014 à 18:16 :
Et c'est pas fini avec l'arrivée de la nouvelle Polo qui a reçu un léger coup de peigne même si elle propose de nouveaux équipements les consommateurs auront du mal à la distinguer de l'actuelle . VW l'art de l'immobilisme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :