Michelin, victime d'une escroquerie à 1,6 million d'euros

 |   |  212  mots
Selon l'Office central pour la répression de la grande délinquance, quelque 700 faits ou tentatives d'excoquerie de ce type ont ainsi été recensés entre 2010 et 2014.
Selon l'Office central pour la répression de la grande délinquance, quelque 700 faits ou tentatives d'excoquerie de ce type ont ainsi été recensés entre 2010 et 2014. (Crédits : reuters.com)
Le fabricant de pneumatiques Michelin a été victime d'une escroquerie reposant sur de faux ordres de virement. Quelque 700 faits ou tentatives d'escroquerie de ce type auraient été recensés entre 2010 et 2014.

Michelin a été victime de ce qui est parfois surnommé une "arnaque au président". Le groupe s'est fait dérober 1,6 million d'euros via une escroquerie reposant sur de faux ordres de virement. Une information révélée par Le Parisien et confirmée à l'AFP, lundi 3 novembre, par le fabricant de pneus. Michelin a ainsi été sollicité par une personne se présentant comme le directeur financier d'un de ses fournisseurs. Celle-ci a alors demandé à ce que les règlements destinés à sa société soient effectués sur le compte d'une banque en République tchèque, d'après Le Parisien.

Il connaissait "parfaitement la procédure à suivre"

"Cet homme connaissait parfaitement la procédure à suivre et la personne à contacter au sein du groupe Michelin pour pouvoir effectuer cette modification en toute discrétion", selon une source proche de l'affaire citée par Le Parisien. Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire de Clermont-Ferrand.

Selon l'Office central pour la répression de la grande délinquance, quelque 700 faits ou tentatives d'escroquerie de ce type ont ainsi été recensés entre 2010 et 2014. Le cabinet KPMG en a ainsi été victime, pour un préjudice de 7,6 millions d'euros, comme l'a révélé La Tribune en juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2014 à 14:12 :
Ceux qui se font avoir sont soit vraiment naïfs ou mauvais...ou coutumier de pratiques "limites". A quelle catégorie appartient Michelin?
a écrit le 04/11/2014 à 11:12 :
Franchement, pour un grand groupe qui aligne les ISO, se faire planter par une arnaque qui tourne depuis des mois et dont tous les medias ont fait état est quand même risible. Ils peuvent virer tout le contrôle interne et l'analyse de risque.
a écrit le 04/11/2014 à 9:05 :
Cela arrive même aux meilleurs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :