Automobile : un premier trimestre qui plonge, avant-gout d'une débâcle...

 |   |  839  mots
(Crédits : Albert Gea)
La saison des résultats trimestriels a démarré cette semaine sous le signe d'une forte contraction du marché liée à la crise du coronavirus. Les constructeurs et équipementiers automobiles s'attendent à un second trimestre encore plus difficile, et tentent d'apporter des gages aux marchés...

C'est une première salve de publications qui vient donner la température du marché automobile après un premier trimestre marqué par la crise du coronavirus notamment en Chine. Pour l'heure, les résultats sont encore disparates. Faurecia a été le premier a dégainé lundi en annonçant une baisse d'environ 13% de son chiffre d'affaires sur les trois premiers mois de l'année. De son côté, le groupe PSA déplore une baisse de 15,7% de ses recettes sur cette même période. Seul Plastic Omnium limite la casse avec une baisse limitée de 4,4%. L'équipementier automobile doit cette surperformance (quasiment 20 points au-dessus du marché) à sa faible exposition au marché chinois qui ne représentait que 8% de son chiffre d'affaires en 2019 et sur lequel ses ventes ont plongé d'un tiers au cours des trois premiers mois de l'année.

Exercice géographiquement décalé de l'épidémie

Car en réalité, le premier trimestre 2020 semble n'être qu'un avant-goût de la dégringolade du marché qui attend...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2020 à 11:15 :
"quand le bâtiment va , tout va " disait-on dans les années 80 /90 ;dans un très proche avenir on va s'apercevoir que "quand l'automobile ne va pas , rien ne va ".
a écrit le 21/04/2020 à 14:48 :
Jadis les fabricant de jouets copiaient les modèles d'automobiles à succès.
Aujourd'hui les constructeurs auto copie les jouets...

Quand j'entre chez un concessionnaire j'ai l'impression d'entrer chez Toy's'R'us...
On dirait des Hotwheels, d'ailleurs elles sont aussi en plastique... en pétrole donc.
a écrit le 21/04/2020 à 13:58 :
ne pas gaspiller son argent, faire des économies, ne pas acheter de superflus, la future crise étant celle toute proche du réchauffement climatique (et qui sera bien pire et peut être dernière pour nous) que nous alimenterons par nos achats , et donc par une surproduction qui implique une pollution/destruction rapide et peut être encore plus rapide que nous le croyons ..... voir les articles du GIEC et de ses 15000 chercheurs internationaux....;
a écrit le 21/04/2020 à 13:39 :
Qui va se soucier de changer de voiture au moins avant la fin de l'année...au mieux. Les constructeurs auront t Ils suffisamment construit de véhicules pour contenter une demande même faible. Idem pour les camions, les machines agricoles et de chantier.
Pour les avions, c'est plié pour des années.
a écrit le 21/04/2020 à 11:28 :
"et tentent d'apporter des gages aux marchés... "

La pire des réactions étant donné qu'il faudrait d'abord et avant tout apporter des gages aux consommateurs, en faisant des véhicules plus simples, moins énergivores et donc forcément moins chers par exemple, cela semble tellement logique.

Mais bon, ils vont suivre comme d'habitude la voie inverse, celle de la marge bénéficiaire de l'actionnaire, nous sommes visiblement condamnés à être anéantis par la cupidité maladive et destructrice des dragons célestes et le pathologique besoin de soumission et d'argent de leurs serviteurs.

Et nous n'aurons même pas le temps de générer une IA pour nous succéder, quel fabuleux exemple d'échec total au final.
Réponse de le 21/04/2020 à 18:35 :
fabriquer une voiture à base d'un châssis hybride standard (durée de vie 25 à 30 ans) auquel on ajouterait une carrosserie "à la mode" amovible avec toutes les fantaisies possibles rose, vert bleu, bicolor, tricolor etc.. . bois, plastique, inox, alu.? (basique, luxe, super luxe, confort, super confort et autres définitions . . .)
Réponse de le 21/04/2020 à 19:19 :
Hou là faites attention, vous pourriez vous faire écarter pour création d'idées.

C'est dangereux de réfléchir vous savez et encore plus d'être imaginatif.
Réponse de le 22/04/2020 à 20:04 :
"moins énergivores et donc forcément moins chers" ma 208eHDi consomme 3,99L/100 sur 95 000km (plus en ville moins sur route) mais n'était pas très "bon marché" y a 5 ans. Un véhicule cher qui préserve la planète, c'est du luxe mais vertueux. :-) Quand on roulera à l'électrique avec les mêmes dépenses qu'en pétrole 2019, la satisfaction sera de ne plus polluer pas d'économiser notre cassette (vision mesquine, qu'est-ce que l'argent ? Du papier :-) ).
Les Traban ça tourne encore (mais pollue beaucoup).
Réponse de le 23/04/2020 à 9:56 :
"ma 208eHDi consomme 3,99L/100 sur 95 000km"

J'avais une 205 diesel qui consommait 4.5 litres.
Réponse de le 23/04/2020 à 12:07 :
@ contradicteur officiel

Ma 205 diesel consommait 4.5 litres aux cents, si je peux pas répondre ça vous virez la réponse et si je peux pas faire virer la réponse vous supprimez mon commentaire de base.

Assumez votre stratégie au moins les génies hein, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :