Automobile : une chute vertigineuse mais "saine" en août

Le marché automobile français a lourdement chuté en août (-20%) douchant les espoirs d'une reprise en V sur laquelle pariaient les constructeurs automobiles. Pour le CCFA (comité des constructeurs français d'automobiles) néanmoins, cette contre-performance souffre d'effets de comparaison défavorables et ne change rien à la dynamique positive de marché...
Nabil Bourassi
(Crédits : PHIL NOBLE)

La chute est vertigineuse ce mois d'août... -19,8% d'immatriculations sur le marché automobile français. Le chiffre est d'autant surprenant que les constructeurs juraient que les ventes étaient reparties depuis la fin du confinement. En juin et juillet, les ventes avaient augmenté successivement de 1,2% et de 3,9%. Pas suffisamment pour rattraper les résultats catastrophiques de ce début d'année (-72% en mars, -88% en avril). Mais certains constructeurs considéraient comme acquis la tendance en V de la reprise, visant un bon deuxième semestre, toutes choses égales par ailleurs. Et ce mois d'août ne change rien à leur prévision tant il est en réalité atypique.

Fin de prime

D'abord, il succède à la fin d'un dispositif d'aide à l'achat (la prime à la conversion) extrêmement avantageux puisqu'il a été abondé par le gouvernement pour accompagner la sortie de déconfinement. Les conditions ont été changées au 3 août. Ce qui a probablement provoqué des effets d'aubaine en juillet sur des achats qui étaient prévus plutôt en août.

L'autre explication de ce mois d'août pas comme les autres, c'est qu'il souffre d'un effet de comparaison défavorable. Comme le rappelle François Roudier, du comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), le mois d'août 2019 avait été particulièrement haut avec d'importantes ventes dites tactiques (ventes aux loueurs notamment). Ces ventes tactiques sont réputées peu rentables et mêmes nocives car elles abîment les valeurs des voitures à la revente. « Les immatriculations sont saines », réagit François Roudier sur Twitter. « Le troisième trimestre reste sur une bonne dynamique » ajoute-il, avant de concéder qu'il y a « toujours aussi peu de vision sur le quatrième trimestre ». Le CCFA continue de tabler sur un marché en baisse d'un tiers sur l'ensemble de l'année, et n'exclut pas de finir à -20% en cas de rebond plus marqué que prévu.

Lire aussi : Le marché automobile français continue de se redresser

Peugeot sauve les meubles, Renault souffre

Côté constructeurs, PSA semble titrer son épingle du jeu avec une baisse limitée de 8,42%, grâce à Peugeot qui recule de seulement 3,54%. Le retrait de Citroën paraît également contenu à -13%. Mais depuis le début de l'année, le groupe automobile français a vu ses ventes baisser de 33%, soit un point de plus que le marché.

Chez Renault, le mois d'août a été plus difficile puisque le groupe a enregistré 20% d'immatriculations de moins, dont 24% pour la seule marque Renault (-6% pour Dacia).

Les groupes étrangers ont été plus malmenés. Le groupe Volkswagen a vu ses ventes s'amputer de 35% de ses immatriculations dont 50% pour la marque Volkswagen elle-même.

Lire aussi : Renault: une perte historique, mais une trésorerie encore robuste

Nabil Bourassi
Revivez la 1ère journée du Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 01/09/2020 à 19:55
Signaler
Fallait l'oser " chute verigineuse mais saine ! " Peur de rien à la tribune .

à écrit le 01/09/2020 à 17:13
Signaler
La reprise en V ce sera plutôt une suite de W. Un gribouillis qui va faire le bonheur des spéculateurs.

à écrit le 01/09/2020 à 14:28
Signaler
Très peu de constructeurs ont vu le nombre de leurs immatriculations augmenter, seuls les 2 coréens Kia et Hyundai, Toyota et Volvo ont un résultat positif. Alors que pour d'autres c'est une chute vertigineuse : Smart - 96%, Land Rover -63,2 %, Mitsu...

à écrit le 01/09/2020 à 9:40
Signaler
35% de baisse pour le groupe VW, ya des bonnes nouvelles comme ça qu'il faut savoir apprécier en tant que fin gourmet. Les aides ont été réellement impressionnantes en mai et juin, les gens se sont réellement rués dessus notamment les clients hab...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.