Le marché automobile a plongé de plus de 50% en mai en France

 |   |  378  mots
(Crédits : Fabian Bimmer)
Dans le sillage des mois de mars (-72%) et d'avril (-88,8%), le recul des immatriculations de voitures particulières neuves s'est poursuivi en mai en France. Mais les premiers signes de reprise sont apparus.

Sous l'effet des mesures de confinement, le marché automobile français était encore dans le rouge en mai, malgré quelques signes de reprise. Sur le mois, le marché a plongé avec un recul global de 50,34% des immatriculations, selon des données publiées lundi.

A l'image de leurs concurrents étrangers, les groupes français ont encore souffert sur la période. PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel) a enregistré un recul de 56,07% des immatriculations de voitures particulières neuves tout comme le groupe Renault (Renault, Dacia, Alpine) avec 50,39% d'immatriculations en moins, d'après les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Le commerce automobile, mis à l'arrêt lors du confinement entre le 17 mars et le 11 mai, s'est effondré, entraînant une chute des immatriculations automobiles de 72% en mars puis de 88,8% en avril. Mais sur le mois de mai, les premiers signes de reprise sont apparus.

Lire aussi : Voitures électriques, bonus écologique... Les annonces de Macron pour l'industrie automobile

"On a noté une nette reprise en fin de mois, c'est-à-dire que tout le système de distribution et celui de livraison ainsi que les commandes se sont débloqués", a commenté François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), joint au téléphone par l'AFP.

"Le chiffre du début de mois était très bas, très proche du mois dernier, puis progressivement avec la réouverture des concessions automobiles, les livraisons, des distributions mais aussi les commandes sont reparties alors qu'elles étaient négatives le mois dernier", a-t-il ajouté.

Les perspectives demeurent "très floues pour la première fois depuis des années", a souligné le porte-parole du CCFA.

Pour l'année 2020, les prévisions du secteur "sont comprises entre -20% et -30% mais elles sont à prendre vraiment prudemment car il nous manque vraiment beaucoup d'informations" particulièrement sur la relance, a précisé M. Roudier.

L'impact de cette situation hors norme est d'ores et déjà présent. Heurté de plein fouet, le groupe Renault a annoncé un plan d'économies de plus de 2 milliards d'euros sur trois ans, qui prévoit 4.600 suppressions d'emploi sur 48.000 en France, et plus de 10.000 hors de France.

Lire aussi : Renault : Senard n'a "aucune intention de fermer le site de Maubeuge"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/06/2020 à 9:14 :
Le marché auto a plongé de 50 % quoi de plus normal,

la pauvreté à doublé,

la bêtise des 80 kms et des limitations stupides de vitesse mal appropriées font perdre 30 % de productivité aux travailleurs de la route ...

la répression routière est devenue plus que contreproductive, elle crée du chômage de masse directement et indirectement

bref, les désordres, les incohérences du gouvernement Philippe sont le principal responsable de l'effondrement économique ...

La France va avoir près de 10 millions de travailleurs pauvres,

La France va PREDRE RAPIDEMENT près de 1,5 millions d'entreprises, de TPE, de PME, de sous-traitants, de commerçants,

Les auto-misères ne peuvent que se radier du commerce

ce qui va précipiter la France a avoir plus 5 à 7 millions de chômeurs

qui va bien pouvoir raisonnablement acheter une bagnole, et pourquoi faire, pour prendre des prunes ?

la France s'effondre, s'écroule, de désintègre sous les actions de la cupidité des membres de la macronie qui bavasse
a écrit le 02/06/2020 à 9:12 :
Le marché auto a plongé de 50 % quoi de plus normal,

la pauvreté à doublé,

la bêtise des 80 kms et des limitations stupides de vitesse mal appropriées font perdre 30 % de productivité aux travailleurs de la route ...

la répression routière est devenue plus que contreproductive, elle crée du chômage de masse directement et indirectement

bref, les désordres, les incohérences du gouvernement Philippe sont le principal responsable de l'effondrement économique ...

La France va avoir près de 10 millions de travailleurs pauvres,

La France va avoir près de 1,5 millions d'entreprises, de TPE, de PME, de sous-traitants, de commerçants,

ce qui va précipiter la France a avoir plus 5 à 7 millions de chômeurs

qui va bien pouvoir raisonnablement acheter une bagnole, et pourquoi faire, pour prendre des prunes ?

la France s'effondre, s'écroule, de désintègre sous les actions de la cupidité des membres de la macronie qui bavasse
a écrit le 02/06/2020 à 8:00 :
Désolé mais la crise ne fait que commencer pour vous. Maintenant va falloir que l'état se remplume, donc que les radars se multiplies encore plus et flash encore plus... Donc moins de permis de conduire et donc moins de vente de voitures... Cela augmenté par des contrôles techniques toujours plus compliqués qui ont pour effet de nous faire poser la question simple "pourquoi acheter une voiture qui sont de plus en lus cher et qui durera de moins en moins longtemps car si elle me permet de rouler et aller fairte les courses le CT, CRIT'AIR.m'en empêchera... Donc pourquoi acheter une voiture aujourd'hui qui devra probablement être remplacé ou interdite de rouler dans les prochaines années."
a écrit le 01/06/2020 à 17:51 :
Nous allons vers une société dont les déplacements physiques seront grandement diminués a la satisfaction de notre environnement et il faudra s'y adapter! Mais, malheureusement l'avenir nous est construit a coup de réforme suivant le dogme inverse ce qui nous présage des conflits sans fin!
Réponse de le 02/06/2020 à 8:06 :
Ca ca dépend pour qui... Quand un membre du gouvernement avez vous remarque combien de voitures et motos les accompagnent? Ajouté celles qu'on ne voit pas. Un macron c'est combien de pollution pour un être qui si il disparaissait changerait rien à nos vies... L'autre côté les camions, combien empruntent nos routes au lieu du rail? Non la réalité reste qu'on ne veut plus de voitures dans cette société. Et aujourd'hui la filière est en crise. Mais pourquoi achèterions nous une voiture souvent à plus de 20000 euros et qui sera probablement obligée de rester au garage car elle passera pas le contrôle technique ou n'aura pas la bonne vignette crit'air? Et pour les chanceux, avec le nombre de radar qui grossit inutilement, eux n'auront plus peut être plus le permis nécessaire juste pour remplir les caisses de l'état...
a écrit le 01/06/2020 à 17:43 :
Le marché automobile a plongé de plus de 50% en mai en France

c'est toute l'économie de la France qui plonge,

les centaines de milliers entreprises qui vont déposer le bilan vont déverser des centaines de milliers de voatures devenues impayées, invendables,

les centaines de milliers d'entreprises qui vont survivre en apnée ne vont certainement avoir pour priorité d'acheter des voatures ... elles aussi vont se retrouver avec des parcs de véhicules de services inutiles qu'ils vont vendre à vil prix pour dégager un peu de trésorerie ou pour se soulager d'un crédit ...

à part des retraités nantis, qui pourra acheter une voature ?

faut pas rêver, la gestion économique du covid-19 a été très désordonnée, totalement incohérente, par des décisions foutraques du gouvernement Philippe, décisions et méthodes qui ont ruiné l'économie ...
Réponse de le 01/06/2020 à 20:51 :
Et juste par curiosité, vous auriez fait quoi vous pour gérer le covid tout en sauvant l’économie ?
Réponse de le 02/06/2020 à 8:09 :
Vous avez pas encore saisit la finesse de ces infos... La prochaine présidentielle de Macron devra être financée. ce son pas les PME qui lui donneront cet argent, donc les aides iront pas à eu mais aux multinationales comme Renault ou Air France... Et ceux ci rendront une partie de ces aides pour faire vivre son parti en 2022... N'oubliez pas l'évasion fiscale est interdite sauf pour les hauts politiciens
a écrit le 01/06/2020 à 16:15 :
Que ls constructeurs baissent les prix d'au moins 50% et les ventes exploseront
a écrit le 01/06/2020 à 11:27 :
Compte tenu du climat angoissant, du matraquage incessant sur la permanence du virus, des restrictions encore trop présentes, d'un avenir incertain, qui va se soucier de changer de véhicule rapidement ? Le jeunes n'ont pas de boulot, les actifs s'inquiètent pour le leur et les retraités pensent plutôt épargner. Nous ne sommes qu'au début des problèmes, la récession est inévitable.
a écrit le 01/06/2020 à 10:34 :
Le renaut scénic à 30000 euros va commencer à être difficile à vendre, le secteur automobile est devenu particulièrement sclérosé du fait de sa financiarisation mais il a plus de chance d'être en mesure de s'adapter que le secteur financier immobilier en mort cérébrale.

Le problème majeur étant que ce premier aurait besoin que ce second se réforme en profondeur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :