Chine : Mercedes devra payer 53 millions d'euros d'amende

Après Chrysler et Audi, c'est la filiale de Daimler qui écope d'une amende pour des pratiques monopolistiques en Chine qui remonteraient à 2010.
L'amende infligée à Mercedes-Benz est la dernière d'une série de sanctions portées contre de grands groupes étrangers, et notamment automobiles.
L'amende infligée à Mercedes-Benz est la dernière d'une série de sanctions portées contre de grands groupes étrangers, et notamment automobiles. (Crédits : © Fabian Bimmer / Reuters)

Les autorités chinoises ont infligé jeudi 23 avril une amende de 350 millions de yuans (53,22 millions d'euros) à Mercedes-Benz, marque du constructeur allemand Daimler, pour entente sur les prix.

"Après enquête, il est apparu que les concessionnaires de Mercedes-Benz de la province du Jiangsu (est) se sont entendus sur un prix minimum des pièces détachées des modèles Classe E et S en violation des lois sur la concurrence", a indiqué dans un communiqué le Bureau anti-monopole de la province du Jiangsu.

Le montant de l'amende représenterait environ 7% du montant des ventes annuelles de Mercedes-Benz sur ce qui a été considéré par le bureau de Jiangsu comme "le marché sur lequel l'entente a porté". Trois concessionnaires des villes de Nanjing, Wuxi et Suzhou ont également été condamnés à des amendes d'un montant total de 7,9 millions de yuans (1,2 millions d'euros).

Violation des lois de la concurrence

Selon les enquêteurs, les premières réunions pour fixation des prix entre les concessionnaires Mercedes de la province orientale chinoise remontent à novembre 2010. Puis une deuxième entente sur les prix des véhicules entiers de Classe E et S a été constatée entre janvier 2013 et juillet 2014, ajoute le communiqué, un mois avant que le constructeur allemand ne soit placé sous enquête.

L'an dernier, des médias d'État chinois avaient déjà affirmé que les autorités avaient la preuve que Mercedes-Benz manipulait les prix de ses pièces détachées ainsi que de ses services de maintenance et de réparation. À la même époque, l'agence Chine Nouvelle, se basant sur des données d'une fédération professionnelle, avait précisé que pour certains modèles le prix total de pièces détachées achetées séparément pouvait représenter 12 fois le prix du véhicule neuf.

1.000 firmes automobiles dans le collimateur des autorités chinoises

L'amende infligée à Mercedes-Benz est la dernière d'une série de sanctions portées contre de grands groupes étrangers, notamment des laboratoires pharmaceutiques, des industriels de l'agro-alimentaire, des acteurs de la high-tech ou des constructeurs automobiles. Dans ce domaine, la puissante Commission nationale pour la réforme et le développement (NDRC), une des autorités chinoises de la concurrence, enquêterait depuis août dernier sur les pratiques commerciales de plus de 1.000 firmes locales et étrangères, selon des médias d'État.

Suite à cette enquête, Volkswagen et Chrysler ont été sanctionnés à hauteur de 43 millions d'euros au total pour violation des lois anti-monopole au mois de septembre. La marque Audi du constructeur allemand, accusée d'avoir scellé des accords monopolistiques avec une dizaine de revendeurs et de fournisseurs, a accepté de payer 37,8 millions d'euros d'amende.

(Avec AFP)

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 23/04/2015 à 17:48
Signaler
Voilà un signal fort de plus qui marque le sérieux des autorités chinoises concernant les pratiques des entreprises étrangères en Chine : "Cela a beau être un marché extraordinaire, vous ne ferez pas n'importe quoi chez nous." Nos dirigeants devraie...

à écrit le 23/04/2015 à 15:43
Signaler
Ach so !! Aber...si je vois bien le logo présenté est celui de VolksWagen / VW et pas l'étoile de Daimler-Benz ! ça va pas fort à La Tribune ces jours. Vous ètes à Unterturkeim, pas à Wolfsburg !

à écrit le 23/04/2015 à 14:26
Signaler
Un bon rappel à l'Europe et l'Allemagne en particulier qu'il n'y a pas que eux qui peuvent infliger des amendes à des entreprises d'autres pays.

à écrit le 23/04/2015 à 13:51
Signaler
c 'est ce que nous devrions aussi faire en France, le monopole des concessionnaires est une honte. Idem pour les produits made in china..........

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.