Citroën bondit en Europe, le déclin se poursuit ailleurs

 |   |  521  mots
(Crédits : Reuters)
La marque automobile française regagne du terrain en Europe avec une gamme totalement renouvelée et ciblée sur les segments les plus dynamiques, alors que le marché, lui est plutôt morose. À l'inverse, la marque qui fête ses 100 ans ne parvient toujours pas à trouver la recette pour percer hors d'Europe.

L'année 2019 commence bien pour Citroën et pas seulement parce que c'est le centenaire de la marque... Les ventes s'inscrivent dans une belle dynamique. En avril, les immatriculations ont flambé de presque 29% en France, soit une progression de 14% depuis le début de l'année. Mais la dynamique ne s'est pas arrêtée aux frontières de l'Hexagone puisque les ventes ont grimpé de 6% en Europe au premier trimestre, dans un contexte pourtant baissier (-3,3%). Cette performance a permis à la marque aux chevrons de franchir le seuil des 4% de parts de marché.

Rennes produira plus de C5 Aircross que prévu

La stratégie de gamme semble produire ses effets. Après le succès de la C3 qui avait efficacement repositionné la marque sur de nouveaux codes stylistiques, la C3 Aircross avait amplifié le mouvement, mais c'est l'arrivée du C5 Aircross qui semble propulser Citroën sur ce segment très très disputé: celui du Nissan Qashqai et du Peugeot 3008. Commercialisé en janvier, ce SUV dit compact s'est déjà vendu à 10.000 exemplaires sur le seul marché français, et la courbe est ascendante. Au point que le groupe PSA a décidé d'investir sur son site de Rennes pour augmenter les capacités de ce SUV, produit aux côtés du Peugeot 5008.

Autre bonne nouvelle, les ventes sont de bonnes qualités avec de bons niveaux d'équipements que ce soit sur les boites automatiques, les packages d'équipement (pack color) ou encore la finition Shine, la plus haute. Autrement dit, les ventes sont très rentables. En outre, Citroën revendique le meilleur mix client particulier des marques généralistes, soit le canal le plus rentable.

Le reste du monde en baisse

Avantage, le marché européen correspond à 80% des ventes totales de Citroën... Et plus encore le marché français. Cette dynamique est donc une bonne nouvelle pour la marque. Mais inconvénient, la marque consolide son ancrage en Europe, tandis que son internationalisation est clairement en panne. En Chine, les ventes sont reparties à la baisse après une pause l'an dernier dans la dégringolade grâce au lancement de sa gamme SUV. Au premier trimestre, les ventes ont baissé de 56%. En Amérique Latine aussi, les immatriculations ont reculé de 16%. Itou dans la zone Moyen-Orient et Afrique (-20%). Résultat, les ventes totales de Citroën ont baissé de 6% au premier trimestre.

L'Inde en ligne de mire

Très secret sur sa stratégie de gamme, Citroën semble avoir achevé le déploiement de ses SUV qui représentent pourtant les segments les plus dynamiques. Une berline est attendue avant la fin de l'année, et Citroën poursuivra son calendrier d'un lancement par an, mais la marque va désormais concentrer sa communication autour de l'électrification. Il en faudra davantage pour renverser la tendance sur ses marchés à l'étranger, surtout si Citroën veut en attaquer d'autres comme l'immense marché indien dont il a annoncé son lancement dès 2020. Linda Jackson, la patronne de la marque, vise 45% de ses ventes hors d'Europe d'ici 2021. Un immense challenge !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2019 à 18:07 :
Mon père était citrëniste 100 %,ce n'est que raison des prix qu'il est pasé à la 4 cv Renault. Moi ici au Nicaragua on a eu la surprise, il y a dans les 15 de voir arriver un concessionnaire CITROEN (Il y a un Paeugot qui ne vent pas grand chose) J'ai eu un 15 cv et j'ai éte surpris de voir un modèle misroscopique, assis à moitié sur un siège trop petit. Intéressant pour les petits de taille ou les femmes. Un joli petit diesel 3 cylindre. MAIS ALORS LE PRIX BEAUCOUP PLUS CHER QU'UNE TOYOTA DU DOUBLE DE TAILLE. je n'en n'ai jamais vu dans la rue et le conceesionnaire a disparu. AMEN.
a écrit le 07/05/2019 à 11:05 :
Dans le début de l'article, Citroen n'a jamais été aussi haut en France et en fin de celui ci les ventes totales ont baissé de 6% globalement: où est la réussite? Qui a déjà vu une Citroen en Afrique? A l'heure actuelle, comment peut on investir dans un pays comme l'Inde si l'on n'est pas associé à un fabricant local? L'immensité du pays est un handicap qui nécessiterait des fonds incommensurables pour pénétrer un tel marché. Renault fait quelques ventes grâce à Dacia, un low cost que Citroen ne possède pas. 45% des ventes hors d'Europe peuvent être atteint si le marché européen s'effondre pour la marque !!! comme quoi, on peut faire dire n'importe quoi à des chiffres !!
a écrit le 06/05/2019 à 14:44 :
ici c'est le verre à moitié vide ou à moitié plein
certes c'est une faiblesse structurelle, cela met en danger la marque

d'un autre coté cela renforce sa compétitivité, car elle arrive à progresser et être rentable sur un marché ultra concurrentiel
les profits d'aujourd'hui vont permettre des investissements à l'étranger, le développement de nouveaux produits etc

le cas des constructeurs allemand est partiellement similaire: l'export est vraiment au coeur de leur stratégie, surtout quand l'allemagne était un champ de ruines, mais ensuite ils ont le soutiens de la clientèle allemande qui achète beaucoup de grosses voitures
a écrit le 06/05/2019 à 12:43 :
Citroën fête ses 100 ans. Les connaisseurs de l'Automobile et les amoureux de cette marque mythique auront corrigés.
a écrit le 06/05/2019 à 12:34 :
Peugeot n'a pas assez mit cette marque en avant auparavant, plutôt même habituée à faire disparaitre les boites déjà avalée comme Talbot, du coup elle est complètement inconnue actuellement devant partir de zéro.

Merci la famille Peugeot ! Vous vous êtes mis dans la banque et vous avez bien raison ! C'est quand même autrement moins compliqué...
a écrit le 06/05/2019 à 12:31 :
Pas de quoi pavoiser avec un véritable écroulement de -60% en Chine et Asie du sud-est. Les voitures Citroen sont essentiellement vendues sur le marché français.
Réponse de le 06/05/2019 à 13:52 :
merci pour ce commentaire pertinent au très haut niveau d'analyse.
au cas où un lecteur n'ait pas le niveau nécessaire pour comprendre l'article a priori...
a écrit le 06/05/2019 à 12:03 :
Le marche indien ?
Ramasse en petspective. Trop cher.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :