Citroën C5 Aircross : un 3008 en mieux ?

 |   |  802  mots
(Crédits : Citroën)
ESSAI AUTO. La marque aux chevrons lance son SUV de segment C qui partage la plateforme, les technologies et les moteurs du Peugeot 3008, propulsé SUV de référence en Europe. Pourtant, le C5 Aircross se distingue par une très forte personnalité et des codes stylistiques très assumés sans perdre les qualités de conduite de son cousin.

Vous ne voulez plus ressembler à Monsieur Tout-le-monde qui a tôt fait d'adopter le Peugeot 3008 comme le SUV de référence du marché français mais qu'on voit désormais à tous les coins de rue ? Mais en même temps, vous convoitez l'agrément de conduite, les finitions et le design intérieur du SUV le plus vendu en France... Pas de problème ! Citroën a la solution avec son C5 Aircross !

Ce SUV de segment C est la copie, et en même temps, le contraire de son cousin direct le 3008. Inutile de vous rappeler que les deux marques appartiennent au même groupe (PSA) et qu'elles partagent les plateformes, technologies et les mêmes usines. Mais contrairement à un Skoda Karoq qui ressemble à un Seat Ateca lui-même copie conforme du Volkswagen Tiguan, la marque aux chevrons a apporté une patte bien à part avec un design totalement différent de qui est actuellement disponible sur le marché. Un peu clivant mais avec une personnalité totalement assumée.

--

Citroën C5 Aircross

--

Clivant ? En réalité, le C5 Aircross est le moins audacieux des derniers modèles Citroën. Il est resté discret avec les airbumps qui font tout le charme de la C3, et l'option bi-color est moins marquée que sur la C3 Aircross, sa petite soeur. Mais le grand SUV a su préserver cette humeur joyeuse et optimiste qu'entend désormais incarner la marque aux chevrons.

Loin du design agressif du 3008, le C5 Aircross affiche des lignes toutes en rondeurs. Le flancs ne sont ni ajourés ni tracés par une arête. Il sont bombés et chaleureux. La calandre avant est totalement verticale et forme avec le capot un angle droit pour donner de la robustesse. On retrouve cette calandre étagée entre le logo puis les feux, véritable signature de Citroën. Le C5 Aircross se distingue également avec des codes couleurs, plus discrets que sur le reste de la gamme, mais néanmoins bien présents. Il est ainsi possible de créer un contraste en colorant les prises d'air mais également les très très discrets airbumps en bas de caisse et la partie basse des barres de toit.

L'équilibre des proportions

Sur la carrosserie néanmoins, les proportions interrogent. Allongée à l'avant, verticale et massif à l'arrière, les proportions du C5 Aircross sont un peu baroques. Mais soit ! Ce n'est pas l'essentiel... Car l'intérieur est au diapason de cet état d'esprit. Un design chaleureux et des matières soignées. La planche de bord également tout en rondeur avec ce bandeau surpiqué pour plus d'élégance.

Le nec plus ultra du groupe PSA est également disponible dans les gammes supérieures avec ce tableau de bord numérisé et personnalisable en quelques clics, et ces raccourcis qui permettent d'accéder aux principaux menus en une touche et nous épargne les "boutonnites" des marques allemandes.

--

Citroën C5 Aircross

Citroën C5 Aircross

--

Impossible non plus de rester indifférent au programme Advanced Comfort qui doit permettre à Citroën de devenir le "benchmark" (la référence) du confort pour les marques généralistes. Il est vrai que les sièges Advanced Comfort (disponibles à partir du second niveau de finition) sont très confortables et permettent de faire de la route sans problème. Il faut néanmoins attendre le troisième niveau de finition (shine) pour que les vitres latérales avant soient feuilletées et acoustiques.

Mais Citroën rappelle que le C5 Aircross dispose en série de trois vrais sièges arrières qui sont indépendants, coulissants, inclinables et escamotables. Enfin, et c'est la vraie bonne nouvelle, les suspensions à butées hydrauliques progressives sont également de série. Cette technologie exclusive nous a totalement convaincus.

Les mêmes moteurs que le 3008, et tant mieux

Côté motorisations, pas de réelles surprises, et tant mieux puisque le C5 Aircross profite des excellentes motorisations PSA. En essence ou en diesel, les moteurs sont efficients et réactifs. En diesel, le moteur répond instantanément, le passage de vitesse est fluide. En essence, la boite automatique souffre de quelques creux mais rien de dramatique. La tenue de route est parfaite.

--

Citroën C5 Aircross

--

Ce SUV assume entièrement sa vocation familiale en tentant de concilier la mode baroudeuse et la modularité qui était jusqu'ici l'apanage des monospaces. En sus, le C5 Aircross revendique le coffre le plus grand de sa catégorie.

Avec le C5 Aircross, Citroën balaye définitivement les accusations de marque low-cost qui pesaient jadis. Les choix stylistiques et de design le distinguent sans ambiguïté de son illustre cousin, le Peugeot 3008. Au point d'afficher un tarif nettement inférieur puisque le prix de cette Citroën démarre à 24.000 euros contre 27.000 euros pour la Peugeot.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2019 à 17:46 :
Voiture essayée il y a 15 jours. Le confort reste un de ces atouts. Surtout pour les grands rouleurs.Sièges et suspension bien amortie ; Suspension brevetée Citroën à butées hydrauliques progressives vraiment efficaces sur route. Certains la trouveront moins incisive que sa cousine 3008, mais compte tenu des vitesses imposées sur le territoire, l’heure n’est plus à la conduite sportive.
Si vous faites majoritairement des kilomètres sur routes et autoroutes, choisissez-la en diesel, car le diesel est loin d’être mort. La folie sur l’essence permet à l’heure actuelle des tarifs très intéressants sur les diesels récents. En attendant quelques mois on trouvera des diesels récents bien moins chers que leurs homologues essence.
A priori certains se mordent déjà les doigts d’avoir succombé à la mode essence. Loin d’être plus écolos que les derniers diesel, les petits moteurs essence « downsisés »sont très performants sauf en matière de consommation, qui « s’affole » particulièrement en circulation urbaine dans les embouteillages et en montagne. Voir le dernier article du magazine Autoplus." le diesel n'est pas mort"
a écrit le 02/02/2019 à 10:33 :
J'étais intéressé par ce modèle, puis terriblement déçu par le manque de place pour les jambes à l'arrière !
a écrit le 02/02/2019 à 8:38 :
Bravo à Citroen . Plus besoin d'acheter allemand.
Réponse de le 02/02/2019 à 20:57 :
Oui bravo très beau modèle !!! Vive nos belles autos françaises . Soyons fier de nos entreprises nationales

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :