e-Legend : pourquoi Peugeot hésite encore

 |  | 742 mots
Lecture 4 min.
Le e-Legend, qui fait directement référence à la Peugeot 504 Coupé, est comparé à la Ford Mustang. Peugeot ne s'est toutefois pas engagé à la commercialiser, malgré l'incroyable engouement du public.
Le e-Legend, qui fait directement référence à la Peugeot 504 Coupé, est comparé à la Ford Mustang. Peugeot ne s'est toutefois pas engagé à la commercialiser, malgré "l'incroyable engouement" du public. (Crédits : Peugeot)
Rarement un concept-car n'aura suscité autant de réactions du public et de la presse internationale, au point qu'une pétition a été lancée pour inciter Peugeot à la commercialiser. La marque automobile française ne s'est engagé à rien mais entretient avec malice le buzz autour de cette 504 coupé revisitée.

« A partir de 500.000 signatures, nous réfléchirons sérieusement à la question », a twitté sous forme de boutade, Jean-Philippe Imparato. Le patron de Peugeot ne s'attendait pas à un tel accueil pour le e-Legend, le concept-car dévoilé au Mondial de Paris, ni même à une pétition (intitulée « On le veut ! Make it real ! ») lancée sur change.org qui réunissait ce jeudi 4 octobre près de 14.000 signatures.

Une 504 coupé revisitée

Pour s'approcher de cette voiture qui fait directement référence à la Peugeot 504 Coupé, il faut toutefois s'armer de patience car il y a foule autour du stand ! La marque au lion a savamment construit le buzz autour de ce modèle. Présenté à la presse spécialisée deux semaines avant le mondial, des photos ont commencé à courir dans les réseaux sociaux avant de faire les Unes de tous les magazines.

Peugeot s'est même offert le luxe d'une pub télévisée. « C'est la première fois qu'une marque diffuse un spot publicitaire dédié à un concept-car », avoue Jean-Philippe Imparato, pas mécontent de son petit effet médiatique. Au point même de faire oublier le message du e-Legend qui reste une vision de la voiture autonome de demain, avec son volant qui disparaît.

Peugeot e-Legend

Pour Laurent Blanchet, directeur du produit chez Peugeot, le e-Legend fait la liaison entre l'ADN historique de la marque et la stratégie design entamée par la 3008 très tournée vers la modernité.

« Nous nous sommes rendus compte que les gens avaient besoin de convoquer l'Histoire, que cela participe à la construction de notre image tout en lui donnant une certaine profondeur », a-t-il expliqué à La Tribune. « C'est aussi ça qui déclenche de l'émotionnel autour de notre marque », ajoute Laurent Blanchet.

Un futur « enthousiaste »

Gilles Vidal, le designer de Peugeot, est également surpris par « l'engouement extraordinaire » autour du e-Legend. « Nous avons réussi à créer un attachement émotionnel qui dépasse les classes d'âge », se rejouit-il alors que la 504 Coupé n'est plus produite en Europe depuis 1983. « Nous avons voulu raconter un futur enthousiaste et heureux, loin des concepts-car traditionnels qui ont un côté robotisé et froid, désincarné et qui me rappellent des films de science fiction ».

Lire aussi : Carlos Tavares: "Nous sommes darwiniens !"

Pourtant, le e-Legend met en avant des technologies d'autonomie qui, en l'état, relève encore du rêve d'ingénieur... « Ici, nous avons travaillé sur une voiture autonome de niveau 4, mais avec une touche vintage, pourquoi pas... », répond-il avec un sourire et d'ajouter : « notre pari c'est aussi faire un contre-pied à l'Histoire ».

Peugeot e-Legend

Peugeot ira-t-il alors jusqu'à la commercialiser, au moins sans cet ambitieux équipement autonome ? « C'est Carlos Tavares qui décide », évacue un cadre de Peugeot, en référence au président du directoire de PSA connu pour son impitoyable chasse aux foyers de perte. « Il faut démontrer que ce modèle est rentable », confirme Jean-Philippe Imparato. Un porte-parole de la marque rappelle que la « core model strategy » de Peugeot consiste en une gamme ramassée et ciblée. Traduction : il n'y a pas de place pour des modèles de niche. En outre, l'entreprise est focalisée sur les objectifs de CO2 de 2020. « Nous verrons ça après 2020 ! », tranche Jean-Philippe Imparato décidément ravi de faire languir les journalistes.

L'exemple de la Ford Mustang

Pourtant, Peugeot a tout à gagner à entretenir sa dynamique de marque à travers des modèles porte-drapeau iconique. Le 3008 n'a-t-il pas relancé les ventes de 208 grâce au rayonnement de son image ? Maxime Picat remet immédiatement les points sur les « i ».

« Notre histoire nous a montré que cela ne s'est pas toujours déroulé ainsi. Une voiture iconique ne nourrit que sa propre image », rappelle l'ancien patron de Peugeot désormais directeur des ventes du groupe pour l'Europe.

Pensait-il au RCZ ? Ce coupé sportif (2010-2015) très bien dessiné mais qui n'était pas parvenu à repositionner Peugeot sur une nouvelle identité de marque. On peut aussi citer le cas de la Mustang véritable voiture iconique de l'histoire automobile américaine mais qui n'est pas vraiment identifiée comme appartenant à la gamme Ford. D'ailleurs, elle a l'audace de ne pas arborer le logo Ford !

La comparaison est flatteuse pour la e-Legend mais si elle est capable de tirer les volumes de ventes de la Mustang (126.000 unités en 2017), alors il ne manque plus que la date de sa commercialisation... Après 2020 donc !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2018 à 18:35 :
Ben pour moi la 504 coupé c'est la dernière Peugeot avant une colonie d'utilitaires au fuel, c'etait une voiture fantastique avec une tenue de route incroyable avec xws Michelin et des reprises fabuleuses car ce qui a jamais été révéle c'est que le moteur était trié sur les 504 ti les plus puissants et repoussé la coupure d'injection de 1000 tours d'ou 140 cv.
29 secondes au km depart arrêté , elle m'a été volée une nuit, je la cherche encore sait on jamais.
a écrit le 06/10/2018 à 14:45 :
Ça semble réussit effectivement. Bonne idée se logo vintage. Je me rappelle un logo Peugeot avec le lion rugissant de face or sur fond rouge vraiment réussit. En tout cas plus valorisant que l'actuel assez moyen. Les phares avant et arrière sont bien réussit. L'allure générale fat penser a une américaine Camaro ou Mustang donc plutôt pas mal.
J'imagine que le modèle de série sera différent de se concept car donc a voir. En tout cas bravo pour ce rebond chez Peugeot qui semblait bien mal en point il y a encore 1 an.
a écrit le 06/10/2018 à 10:30 :
c'est ultra moche, à mon goût.
Réponse de le 07/10/2018 à 11:48 :
Candide...tout est dans le "à mon goût"...qui manifestement est ultra minoritaire..., une question : Peugeot la produit et vous l'offre...vous ne la prenez pas alors ? (...bien sûr si c'est uniquement pour la revendre 2 mn après ce ne serait pas très honnête...et glorieux).
a écrit le 06/10/2018 à 8:46 :
La culture du risque, on ne connait pas en France. Tavares & co sont des planques.
Pas etonnant qu'avec des "patrons" de cet acabit, le commerce soit en berne depuis pas mal d'annees. L'esprit de conquete a quitte l'hexagone.
a écrit le 06/10/2018 à 8:38 :
il est vrai qu'elle a clairement un air de 504 modernisée, mais aussi avec son toit aux arrêtes vives un rappel subtil de la Facelia, autre voiture de légende.
a écrit le 05/10/2018 à 18:52 :
Voire le Renault Alpine A110. Que de publicites, sentires patriottes et meme nationalistes, l'automobile francais uber alles, et qu' est ce que le situation atuelle, hein?
a écrit le 05/10/2018 à 18:02 :
Peugeot = entreprise francaise = entreprise frileuse qui rate ainsi de nombreuses opportunites (Iran ..) , c'est malheureusement habituel.
Réponse de le 05/10/2018 à 20:34 :
Quand vous avez la première puissance mondiale qui vous met un pistolet dans la tempe et qui vous empêche d'utiliser le $ pour la moindre transaction, vous allez forcément réfléchir avant de commercer avec l'Iran.
a écrit le 05/10/2018 à 15:35 :
Ce n'est qu'une question de volonté. Sans attendre des homologations qui arriveront sur le tard, ils pourraient l'adapter en mode hybride, ou au "pire" lui coller un bon "p'tit" moteur 3.0 actuel comme ils savent faire. Voire en faire un modèle en production limitée ou sur commande, indépendamment des normes anti-pollutions et tout le "tintouin". Bref, les recettes sont connues. Manque de vision sans doute, trop frileux ?
a écrit le 05/10/2018 à 15:13 :
Peugeot hésite ? Peut-être par que l'avant est moche.
a écrit le 05/10/2018 à 12:51 :
Faux, peugeot a deja fait de la pub pour un de ces Concept Car : la Peugeot Onyx.
a écrit le 05/10/2018 à 12:02 :
" ... A partir de 500.000 signatures, nous réfléchirons sérieusement à la question " !?!
...l'efficience française dans toute sa splendeur !!!
a écrit le 05/10/2018 à 11:47 :
C'est comme demander pourquoi l'économie allemande ou japonaise est supérieure à la nôtre. Nous avons de bonnes idées mais ce sont les autres qui réalisent les produits. Il suffit de regarder notre balance commerciale et les belles voitures achetées. Audi, porsche, BMW, Mercedes, infinity, lexus..... Mais où sont les belles françaises ?
Réponse de le 05/10/2018 à 15:10 :
Infinity et Lexus comme belles voitures, j'ai du rater un truc...
Les marques que vous citez sont présentes depuis belle lurette, le souci des marques françaises est d'être resté en milieu de gamme et l'époque où ces marques pouvaient sortir des modèles luxueux est révolu (VW avec la Phaeton, Opel avec l'Omega, Peugeo avec la 607 etc), les marques premium ont accaparé ce marché. La marque DS est une bonne initiative mais cela prendra au bas mot bien 20 années avant qu'elle puisse sérieusement concurrencer les marques allemandes.
Ceci dit, rien n'est figé, des marques comme Alfa/Lancia étaient au top dans les années 50/60. Ce sera cependant difficile de déloger les marques allemands, beaucoup de monde leur font uen confiance aveugle (avec la pseudo qualité, une bonne blague si on regarde les bilans fiabilité où seules les marques japonaises triomphent)
a écrit le 05/10/2018 à 10:59 :
Ironique de sortir une 504 électrique quand on se souvient de la consommation d'une 504 à l'époque ;-)

Sinon elle est jolie
Réponse de le 06/10/2018 à 18:50 :
Vous avez bien raison, 10,5 l aux 100 au minimum, 11,5 en conduite normale et 18 le pied dedans, sauf qu'avec un réservoir de 56l le jeu ne durait pas bien longtemps, mais foutre la pâtée à des poubelles allemandes c'était que du bonheur.
Quand aux accidents, il en a été fabriqué peu, il y en a encore plein en collection, vaut mieux regarder chez Renault et simca ce qui reste de r8 et fe Simca 1000, qui ont ratiboise mes potes de classe, jeneregretteraid
a écrit le 05/10/2018 à 10:41 :
Attention, entre donner envie et frustrer le client la marge est fine.
a écrit le 05/10/2018 à 10:33 :
Elle ressemble beaucoup à la Mustang , hasard d'un coup de crayon?
a écrit le 05/10/2018 à 9:11 :
La legend c 'est une appellation Honda non?Trés belle voiture d'ailleurs.Mettre le e-
avant n'importe quelle marque est donc possible pour la revendiquer?C 'est vrai que e-504...
a écrit le 05/10/2018 à 8:58 :
Par pitié non ! ce truc est immonde, une catastrophe du design qui rappelle au mieux les dessins japonais des années 80, au pire des errements de Renault au début des années 2000...

Signé : un fan de coupé 504
Réponse de le 05/10/2018 à 10:59 :
Vous êtes un peu dur
Réponse de le 05/10/2018 à 12:03 :
....Afflelou ?
ça change pas un peu par rapport aux SUV standardisés ,,,
a écrit le 05/10/2018 à 8:53 :
Sur un marché ou l’acheteur du neuf est de plus en plus âge (56 ans pas forcément le type de voiture qu'il recherche), et sur lequel les acheteurs plus jeunes délaissent la voiture "plaisir" au profit d'une voiture "utilitaire" d'occasion (donc un déplaçoir avant tout), on peut comprendre les doutes de Peugeot.
Réponse de le 05/10/2018 à 20:02 :
Il y a une clientèle de jeunes retraités qui n'ont plus besoin d'un utilitaire et qui ont les moyens de se faire plaisir.

Ceci dit, la carte nostalgie ça peut prendre (Mini) mais ça peut aussi rater (coccinelle, nouvelle alpine...) on comprend les réserves de Peugeot.

De mon point de vue, c'est pourtant la plus belle voiture qu'ils proposent depuis longtemps et il serait dommage que ça n'aille pas plus loin.
a écrit le 05/10/2018 à 8:10 :
Evidemment après 2020 , tout simplement parce qu'ils ne savent pas la développer dans un temps plus court. Rien à voir avec une quelconque gestion des priorités.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :