En Chine, PSA multiplie les lancements, mais en ordre dispersé...

Au salon automobile de Pékin, le groupe a présenté 4 nouveaux modèles, dont un seul SUV, pourtant extrêmement dynamique en Chine. La marque prépare néanmoins un plan plus ambitieux sur ce segment à moyen terme.

4 mn

Le 3008 a été restylé pour reprendre les codes baroudeurs du 2008.
Le 3008 a été restylé pour reprendre les codes baroudeurs du 2008. (Crédits : Peugeot)

La Chine est toujours un marché prioritaire pour le groupe PSA. C'est son premier marché, devant la France. Le salon automobile de Pékin était l'occasion pour les trois marques du groupe de montrer qu'elles étaient toujours à l'offensive sur ce marché très concurrentiel. Plusieurs nouveautés sont présentées au salon, pas toujours en phase avec le virage d'un marché qui a brutalement basculé vers toujours plus de SUV (+57% en 2015).

Enfin une grosse berline chez Citroën

Chez Citroën, on n'est cependant pas peu fier de lancer une nouvelle C6. Une grosse berline du segment D imaginée sur une base C5 réadaptée. C'est la première fois que la marque aux chevrons s'attaque à ce segment en Chine. Cela lui permet, certes, d'étendre sa couverture du marché mais les grosses berlines sont moins dynamiques qu'auparavant. Elles restent cependant très appréciées des Chinois, encore très attachés aux voitures statutaires. Il était difficile pour Citroën de ne pas avoir une voiture de cette catégorie dans ses concessions. D'autant que celles-ci étaient inutilement encombrées de plusieurs voitures sur le segment C. Pas moins de trois modèles ! "Nous sommes en train de revoir totalement notre gamme en Chine", promet Sabine Scheunert, directrice de Citroën Chine à La Tribune.

Heureusement, la marque présente sur le territoire chinois depuis 23 ans a eu l'intelligence de lancer le C3XR, un petit SUV pour compléter son C4 Aircross. Une décision salutaire puisque cette voiture a représenté pas moins de 70.000 des 300.000 ventes de la marque en 2015, et ce, pour la première année de commercialisation.

"Nous sommes confrontés à un marché très volatil", nous explique Sabine Scheunert. "Nous allons continuer à miser sur la relation client et étendre notre couverture du marché qui atteint déjà 85% du pays, nous voulons monter à 95% dans les deux années qui viennent", a-t-elle ajouté.

DS ose le bicorps en Chine

Du côté de la marque Premium DS, il y a également du neuf avec l'arrivée du DS4S. Elle ressemble à s'y méprendre à une Peugeot 308. Chez DS, on préfère insister sur la qualité du produit. "C'est une voiture réussie. Nous avons beaucoup travaillé les matières et l'intérieur cuir et introduit la reconnaissance vocale. Nous avons équipés les moteurs de turbos", nous explique Yves Bonnefont, PDG de la marque. "Nous avons voulu créer un modèle très adapté à la Chine. C'est la voiture de segment C avec le plus grand empattement du marché", poursuit-il. "Nous avons fait le choix d'un bicorps, mais c'est une silhouette qui progresse bien ici", explique Yves Bonnefont.

Avec cette DS4S, la marque française se dote d'un troisième modèle en Chine, avec la DS5LS, une grande berline du segment D, et la DS6, un SUV. C'est ce dernier toutefois qui fait l'essentiel des ventes de DS avec 60% des immatriculations en 2015. Certes, la marque se devait d'avoir un produit de segment C mais elle attendra un nouveau SUV si elle veut gonfler ses volumes de façon significative.

Peugeot étoffe sa gamme de SUV

Finalement, c'est Peugeot qui se taille la part du lion. La marque française a présenté un relifting de son 3008 qui reprend les codes stylistiques du 2008. Terminé les rondeurs, place aux lignes racées et aux galeries sur le toit pour passer du crossover européen à un vrai SUV de baroudeur, comme le 2008. Mieux : Maxime Picat, patron de la marque, nous annonce que Peugeot Chine se verra également doté du vrai nouveau 3008 qui sera lancé fin mai à Paris. Autrement dit, la Chine aura deux SUV de segment C sur son marché : "le marché est suffisamment grand pour avoir plusieurs modèles sur un même segment", d'après celui qui a longtemps dirigé la filiale chinoise du groupe français. Peugeot a également profité de l'occasion pour introduire une version tricorps de sa 308, son gros succès européen, élu voiture de l'année en 2014.

Peugeot ambitionne de lancer près de 18 nouveaux modèles en Chine en l'espace de 5 ans. Il indique vouloir faire partie du Top 10 des marques présentes dans le pays et d'être une référence des généralistes haut-de-gamme.

Finalement, il semblerait que PSA soit en train de recentrer sa gamme avec l'objectif de couvrir tous les segments. L'offre SUV est clairement prioritaire mais le retournement du marché chinois en faveur de cette catégorie est récent et a surtout été trop brutal pour être anticipé. Chez PSA, on jure qu'on travaille sur une offre SUV plus complète et plus étendue. Patience, donc...

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 27/04/2016 à 13:31
Signaler
PSA propose des nouveautés en Chine, mais rien en Europe. C'est très surprenant.

le 27/04/2016 à 19:43
Signaler
pleinement d'accord avec "Créatif": certaines de ces voitures, soit restylées, soit nouvelles, seraient très intéressantes en Europe

à écrit le 27/04/2016 à 9:22
Signaler
Toujours en attente des magnifiques SUV DS6 wild rubis berline 508 Exalt Peugeot coupé SR1, Citroen Aircross, des tech hybride4 et 2 a quand des décapotables et découvrables (Cactus) chez PSA ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.