Faurecia, victime collatérale de la fusion Fiat-Peugeot ?

 |  | 875 mots
(Crédits : PHILIPPE WOJAZER)
L'équipementier automobile français fait l'objet d'une transaction qui doit faciliter la fusion géante entre FCA et PSA. Sauf que l'opération est désormais décalée et met le titre sous pression, et a d'ores et déjà perdu 9% en Bourse. Cette correction met entre parenthèse la stratégie de transformation de Faurecia sur l'innovation et les mesures de restructurations pour affronter la crise du Covid.

Faurecia est-elle la victime collatérale de la fusion entre PSA et FCA ? Ce qui est certain, c'est que le titre du premier équipementier automobile français va probablement rester sous pression pour les mois à venir après l'annonce de lundi soir qui modifie les termes du contrat de fusion entre les deux constructeurs automobiles. Désormais, la redistribution des actions (46% du capital de Faurecia) se fera après la fusion auprès de tous les actionnaires du nouvel ensemble, là où dans l'accord initial, il était question d'opérer ce transfert avant la fusion aux seuls actionnaires de PSA.

Ainsi, le titre sera en attente d'une redistribution massive de titres qui risque de rendre le titre très liquide. A l'annonce de ce nouvel accord de fusion, le titre Faurecia a immédiatement plongé en Bourse pour finir la séance en chute de 9%. Cette baisse a effacé une partie des gains engrangés depuis fin août quand le titre avait entamé une première phase de redressement en Bourse. Néanmoins, l'action oscille désormais autour de 39 euros, soit bien loin du...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :