Moteurs truqués : amende de 77 millions d'euros pour Volkswagen en Australie

 |   |  240  mots
Le constructeur allemand avait avoué en 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel d'un logiciel les faisant apparaître moins polluantes lors des tests en laboratoire qu'en réalité.
Le constructeur allemand avait avoué en 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel d'un logiciel les faisant apparaître moins polluantes lors des tests en laboratoire qu'en réalité. (Crédits : Aly Song)
Il s'agit de la plus forte amende jamais infligée en Australie dans une affaire de tromperie de consommateurs. De son côté, Volkswagen dit réfléchir à l'éventualité de faire appel.

Un tribunal australien a infligé, vendredi à Volkswagen, une amende record de 125 millions de dollars australiens (77 millions d'euros) pour avoir trompé le consommateur dans le scandale des moteurs diesel truqués.

Le constructeur allemand, qui possède de nombreuses marques comme Audi ou Skoda, avait avoué en 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel d'un logiciel les faisant apparaître moins polluantes lors des tests en laboratoire qu'en réalité.

> Lire aussi : notre dossier sur le scandale du "Dieselgate"

Le géant allemand s'était initialement mis d'accord avec la Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC) pour verser une pénalité de 75 millions de dollars australiens (AUD).

Volkswagen réfléchit à l'éventualité de faire appel

Mais le tribunal fédéral australien a estimé vendredi que ce montant était "manifestement inadéquat" et a recommandé une amende de 125 millions d'AUD, la plus forte jamais infligée en Australie dans une affaire de tromperie de consommateurs.

Dans un communiqué, le constructeur a dit qu'il croyait "fermement" que le montant de 75 millions AUD était "un juste montant".

Volkswagen a dit devoir "examiner soigneusement les motivations du tribunal" avant de "décider dans les prochaines semaines d'un éventuel appel".

En septembre, le groupe avait accepté de verser 127 millions AUD pour régler des procédures judiciaires collectives ("class action") d'automobilistes australiens dans ce scandale.

Lire aussi : Dieselgate : Volkswagen face au premier méga-procès de clients en Allemagne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2019 à 21:31 :
Et pour remercier et encourager les représentants de cette marque d'avoir trompé l'acheteur potentiel, on leur apporte sur un plateau des chiffres de ventes mirifiques à coup de pub tapageuses et omniprésentes partout dans nos médias, surtout papier ( une aide déguisée bienvenue pour la presse écrite, seul point positif ds cette affaire).
On voit ainsi ds le paysage de + en + de grosses VW flambant neuves et polluantes.
Mais qu'ont ils ds le citron ts ces bienheureux propriétaires pollueurs ??
a écrit le 21/12/2019 à 8:57 :
a quand une condamnation du grouppevw par la justice francaise. qui s'est declare incompetente
a écrit le 20/12/2019 à 14:15 :
"Volkswagen réfléchit à l'éventualité de faire appel"

C'est comme tous nos politiciens et hommes d'affaires qui dès qu'ils se font coincer la main dans le pot de confiture affirment à tous les micros ouverts devant eux en permanence qu'ils vont porter plainte pour diffamation ou autres, alors que paroles jamais suivies des faits et pour cause...
a écrit le 20/12/2019 à 14:07 :
J'ai cru comprendre et lire dans des journaux que 3 juges d'instruction en France s'occupaient de la fraude de Volkswagen. Est-ce que le gouvernement de monsieur Hollande à l'époque aurait négocié les choses avec Mme MERKEL.
a écrit le 20/12/2019 à 12:47 :
Ca morfle chez VW groupe et comme dit l' ambassadeur du bon sens ci-dessous, ça s' est pas arrêté à la frontière. VW groupe où quand le gaz part dans tous les sens .... Tiens Bourrassi est en vacances ...?!
a écrit le 20/12/2019 à 12:22 :
Et rien en France, les moteurs truqués se sont arrêtés à la frontière. VW a triché et ce n'est pas le seul, mais en France l'Etat est juge et partie donc c'est délicat. Reste que la justice a été saisie du dossier, ça suit son cours....mais doucement apparemment.
a écrit le 20/12/2019 à 11:55 :
Pas cher payé pour Gas Auto!
Ils jouent les offusqués pour la forme mais sur le fond ils s'en tirent bien.
La prochaine Golf va faire oublier tout ça...alors qu'il suffirait de boycotter la marque pour les punir réellement là où ça pique vraiment: le portefeuille.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :