Nissan gonflera le résultat de Renault de 811 millions d'euros malgré ses difficultés

 |   |  241  mots
Les ratios financiers de Nissan se sont détériorés à cause de l'appréciation du yen.
Les ratios financiers de Nissan se sont détériorés à cause de l'appréciation du yen. (Crédits : © Kim Kyung Hoon / Reuters)
Le groupe automobile japonais détenu à 44% par le Français a été porté par une importante cession d'actif, mais les effets de change ont lourdement impacté son bénéfice d'exploitation. Nissan s'attend à une nouvelle détérioration de ses ratios financiers pour l'exercice en cours.

Nissan continue de faire le bonheur de Renault. Le groupe automobile japonais détenu à hauteur de 44% par le constructeur français va contribuer à hauteur de 811 millions d'euros dans les résultats financiers de Renault cette année.

Renault intégrera cette part dans ses comptes du premier semestre. Nissan est soumis à un régime fiscal décalé dont le calendrier est compris entre le 1er avril et le 31 mars. L'année dernière, le constructeur nippon n'avait contribué qu'à hauteur de 228 millions d'euros dans les comptes de Renault en raison notamment d'une année difficile impactée par le scandale des airbags Takata. Les années précédentes, la contribution de la participation japonaise de Renault s'élevait à environ 500 millions d'euros.

     | Lire Les airbags défectueux de Takata, secret de polichinelle dans l'industrie ?

Des résultats annuels pourtant pas très brillants...

Pour son exercice annuel, Nissan a dégagé un bénéfice net en hausse de 27% à 5,6 milliards d'euros. Cette performance est notamment due à la cession de sa part de 41% dans l'équipementier Calsonic Kansei. Le bénéfice d'exploitation, lui, est en baisse de 6,4% en raison de l'impact d'effets de changes défavorables, sur fond de chiffre d'affaires en baisse (-4%, à 98 milliards d'euros).

Nissan anticipe une poursuite de ce mouvement et indique qu'il table sur une baisse de 20% de son bénéfice net pour l'exercice en cours, accompagné d'une baisse de 7% de son bénéfice d'exploitation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :