PSA envisage de construire une usine au Maroc

 |   |  280  mots
La Peugeot 301 est une voiture dédiée aux pays émergents où  elle rencontre un grand succès.
La Peugeot 301 est une voiture dédiée aux pays émergents où elle rencontre un grand succès.
D'après des informations de presse, le groupe français réfléchirait à renforcer sa présence au Maghreb. Avec la Peugeot 301, il dispose d'un modèle dédié aux pays émergents, mais Renault est déjà bien implanté dans la région...

PSA se tourne vers l'Afrique du Nord. Le groupe automobile français envisagerait de construire une usine au Maroc afin d'alimenter le Maghreb, d'après une information divulguée par Bloomberg, et que Les Echos confirment, en citant une source proche du dossier. L'actionnaire chinois du groupe français, Dongfeng Motors, pourrait participer à l'investissement.

Un modèle dédié aux pays émergents

Il s'agirait d'une petite unité de production de 100.000 unités par an, visant des voitures de segment B, des 208 et 308 mais plus probablement des 301, son modèle d'entrée de gamme. Lancé en 2012, ce tricorps a été pensé pour les pays émergents. Elle rencontre d'ailleurs un certain succès en Algérie. Elle est produite à Vigo en Espagne, à Wuhan en Chine (où elle est également vendue sous la marque Citroën, la C-Elysée) et à Kaduna au Nigéria.

Pour le constructeur français, l'Afrique représente un relais de croissance intéressant à l'heure où le marché russe s'effondre et tandis qu'il rencontre des difficultés au Brésil. Mais, il s'agit encore d'un pari sur le long terme.

Renault déjà très bien placé

Au Maghreb, en revanche, le marché parait plus mature même s'il reste encore très volatile. PSA devra affronter la concurrence de son compatriote Renault qui dispose d'une usine autrement plus grande à Tanger (Maroc), avec 400.000 unités par an, et qui a récemment inauguré une usine en Algérie (75.000 unités). Il dispose par ailleurs d'un catalogue de modèle d'entrée de gamme plus étoffé avec le Logan, le Sandero, le Lodgy, le Duster et bientôt peut-être le tout nouveau Kwid dévoilé jeudi 20 mai à Chennai (Inde).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2015 à 22:05 :
Les gagnants raisonnent avec les satellites, drones ainsi que les serveurs internes et externes.
Les perdants cogitent avec les bûchettes et les jetons.
a écrit le 24/06/2015 à 13:41 :
Le succès ça ne s’achète pas et ça ne s’importe pas.Ca se construit successivement, étape par étape.
Tant aux algériens : Avant de commencer a courir,il faut d’abord apprendre a marcher.
Réponse de le 25/06/2015 à 12:24 :
....... Lire"

- Tant qu'aux algériens ........
a écrit le 24/06/2015 à 13:34 :
Le choix du Maroc n’est pas fortuit, il répond a plusieurs critères qui garantissent le succès du projet.
Une remarque aux algériens :Il est temps de faire preuve d’intelligence active et cessez de végéter dans la perspicacité passive.
Si, vous voulez des usines il faut avoir le courage de revoir et de corriger vos erreurs. De même qu’il est radicalement nécessaire de changer votre comportement vis a vis de vos hôtes. C’est a dire les étrangers qui vivent sur votre territoire.
a écrit le 24/06/2015 à 13:10 :
Tant mieux pour la France et bonne chance pour le Maroc. Où` est le mal ? Les français sont libres de s’installer la` ou` bon leur semble en fonction de leurs propres intérêts.
Apres Renault, puis Peugeot et Airbus/bombardier, alors bonne chance.
Même si Peugeot ne s’installe pas au Maroc, il aura certainement choisi la Tunisie. L’Algérie n’arrive qu’en 3 ieme position .Il me semble que les algériens n’ont rien compris au mouvement circulaire.
Il est temps qu’ils se réveillent et choisissent d’autres partenaires pour développer leur industrie mécanique.
Il n y’a aucun mal ni complexe a cela`.C’est plutôt une question de personnalité, qu’il faut confirmer.
a écrit le 24/06/2015 à 0:39 :
Pour garantir la stabilité’ de la région et promouvoir son émancipation économique et politique. Il serait judicieux d’encourager la complémentarité’ industrielle, au lieu de la rivalité’ absurde.
Qui se traduit par la signature d’une convention ou traite’ de non duplication des mega-projets industriels, entre les trois pays concernes’.
Exemple, si Renault existe déjà au Maroc, ce n’est plus la peine de le dupliquer. Les autres pays de la région sont libres de lancer leur industrie automobile par politesse, ils n’ont qu’à choisir une autre marque. Ce n’est comme même pas la fin du monde ni la mer a` boire.
a écrit le 23/06/2015 à 17:44 :
Peugeot ou Renault sont libres de s’installer la` ou ils veulent selon leurs propres intérêts. Il y’a plusieurs facteurs qui influencent sur une décision économique. De même que le choix du partenaire et du site ne sont pas fortuits. Ils doivent répondre scrupuleusement à plusieurs critères bien définis techniquement, politiquement, économiquement et sociologiquement.
Le Maroc a fait beaucoup, moins d’erreurs avec la France que l’Algérie.
Les algériens n’ont qu’à comptabiliser le nombre de fautes qu’ils ont commis avec la France dont certaines sont d’une gravite’ impardonnable. Tout dépend de l’opinion publique française, si elle arrive a pardonner et a se réconcilier avec la société algérienne. L’humanisme doit passer avant tout, les usines et le reste ce n’est que de l’accessoire.
a écrit le 23/06/2015 à 17:20 :
Certaines Monarchies pétrolières du Golfe, industriels internationaux et hommes d’affaires de gros calibre ne sont pas étrangers à cette prise de décision. Peugeot est une société comme toutes les autres. Elle veut faire des affaires comme tout le monde. Quite, a sacrifier un client pour en gagner plusieurs, simultanément. C’est la formule de réussite, de toute entreprise.
C’est ce qui saute à l’œil de tout économiste qui s’intéresse au développement de cette région. Techniquement il n y’a pas une grande différence entre les trois pays suivants : Tunisie, Maroc et Algérie, tous ont les mêmes atouts économiques et geo-stratégiques. Il n y’a pas de grandes disparités en ce qui concerne le coefficient intellectuel qui se caractérise par l’équation différentielle a` plusieurs variables : Gouvernants riches /Peuples pauvres.
Bien que certains détails spécifiques a` chacun d’entre eux font la distinction, selon les préférences des investisseurs.
a écrit le 22/06/2015 à 16:44 :
Ma In-Challah….. Bravo, Félicitation et bonne Chance. Les marocains ont démontre’ leurs qualités de négociateurs et de nationalistes inconditionnels. Ils ont fait preuve de beaucoup plus de persévérance,de flexibilité’ et se sont montres’ plus proactifs, que les autres. Ils ont donne’ une leçon de psychologie et de sociologie industrielle, a` leurs concurrents. Ils méritent donc le contrat.
Leurs qualités humaines et leur comportement vis -a`-vis des étrangers ont fait d’eux les favoris parmi le reste des prétendants.
Sociologiquement, ils ont une parfaite connaissance du partenaire, avec ses points forts et points faibles.
Leur tissu industriel de base leur a permit de bien se positionner pour l’octroie du projet. Ils ont fait preuve de beaucoup de nationalisme industriel que les autres, une fois de plus bravo.
Peugeot avait le choix entre la Tunisie, le Maroc et l’Algérie pour la région Maghreb.
Le choix de Peugeot est motive’ par ses propres intérêts et les chances de réussite de son plan.
Les voisins Tunisiens et Algériens doivent faire preuve de maturité politique et être les premiers a adressé des messages de félicitation au gouvernement Marocain pour cette réalisation industrielle. Dans un esprit de bon voisinage, ils doivent démontre’ leur bonne volonté’ politique a construire le grand Maghreb des peuples, en se portant en tête de liste comme clients de cette future usine.

Anade ou-la tahssede.
a écrit le 26/05/2015 à 12:03 :
Quand j'ai lu l'amorce de titre: "envisage de construire une usine au..." j'ai pensé : dans un pays à bas salaires, évidemment. L'ouverture de l'article me l'a confirmé, même s'il y a bien moins cher encore comme main d'oeuvre, au point que les usines textiles d'Afrique du Nord, qui alimentaient les magasins Tati de Paris, subissent la concurrence asiatique.
Cela dit, une usine Peugeot en Afrique du Nord, cela fait tout à fait bien. Chacun sait que les Peugeot (prononcer Bijo) sont de très longue date très bien implantés là-bas, même s'i elles subissent la concurrence -encore- asiatique, et, donc, de Renault.
a écrit le 24/05/2015 à 8:46 :
LOL
a écrit le 22/05/2015 à 20:56 :
QUOI? Le made in France tant incité à consommer en préférence n'en ait pas... hihihi comme si on produisait encore quelque chose 100% Français... D'ailleurs les pièces assemblées au Maroc proviennent de combien d'autres pays? Y en a t'il ne serais qu'une produite en France?
Réponse de le 23/05/2015 à 18:57 :
Comme vous dites...!!!
Réponse de le 28/05/2015 à 10:17 :
vous savez au moins de quoi vous parlez ? vous connaisses le taux d'intégration de Renault en France. vous serez surpris de combien de pièces 100% française on met sur un vehicule. Arretez d'aboyer
a écrit le 22/05/2015 à 16:00 :
Ventes auto pour Peugeot en Algérie en 2014: 41802, Citroen 9112,
Au Maroc: 8 901, Citroen 5 382.
Je ne crois pas qu'une usine Peugeot au Maroc soit destinée
au Maghreb, car l'Algérie bloquerait probablement des importations de
voitures en provenance d'un pays considéré comme rival, voire hostile.
Réponse de le 23/05/2015 à 16:13 :
La pilule a du être mal digérer, ce n'est pas le nombre de voiture vendus localement qui importe mais les conditions du pays auquel les sociétés investis et l'Algérie n'est pas un exemple pour ça d'ailleurs votre Renault Symbol en est la preuve
a écrit le 22/05/2015 à 12:38 :
Cette voiture ira très bien pour le marché français socialiste. Il faut voir le parc automobile français pauvre et vieux.... Ça choque quand on vient de l'extérieur. Tout le monde en bas et gare à celui qui voudrait s'élever !
a écrit le 22/05/2015 à 9:14 :
Elle est réservée aux pays émergents, j'espère qu'elle le sera aussi pour la France, pays immergeant économiquement parlant.
Réponse de le 22/05/2015 à 11:33 :
non plus en Algérie car ont est le deuxième consommateur des voitures en Afrique après la sud Afrique (450000 voiture chaque année) et dommage que Peugeot a choisie le Maroc que l'Algérie pour produire.de tout façon je n'achèterai jamais ces voitures Peugeot.
Réponse de le 22/05/2015 à 13:03 :
@zourk Moi si, l'excellence à la française et ce petit volant, ce petit volant !!
Réponse de le 22/05/2015 à 15:20 :
Ils ont choisis le Maroc parce que tous simplement ce pays n'impose pas les 51% que l'Algerie demande, en plus bien d'une fiscalité bien meilleure.
Réponse de le 22/05/2015 à 16:04 :
zourkam avec la chute de baril l'algerie a diminué par 80 % l'import de voiture et la consommation a été divisée par 4 comparé à 2013 . Arrête de fantasmer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :