Maroc, le royaume émergent à l’avant-garde de l’EurAfrique

 |   |  2082  mots
Le roi Mohammed VI lors de sa tournée diplomatique très constructive, qui aura duré trois semaines, en Afrique subsaharienne (Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Gabon et Mali), en février-mars 2014.
Le roi Mohammed VI lors de sa tournée diplomatique très constructive, qui aura duré trois semaines, en Afrique subsaharienne (Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Gabon et Mali), en février-mars 2014. (Crédits : REUTERS/Thierry Gouegnon)
Depuis une dizaine d’années, le Maroc enchaîne sans discontinuer les réformes institutionnelles et sociétales. Le pays s’équipe aussi en infrastructures qui le projettent de plain-pied dans la modernité, tandis que sa vision économique et géopolitique de long terme lui confère un rôle essentiel dans le devenir de l’émergence de l’Afrique et de sa coopération avec l’Europe.

Vu d'Europe, le Maroc, cinquième puissance économique d'Afrique, paraît certes un pays relativement modeste, avec un PIB de seulement 113 milliards de dollars en 2013 (source FMI), tandis que celui de son voisin algérien atteint plus du double (228 Mds $) et pour une population d'importance comparable (33 millions au Maroc, 39 millions en Algérie).

Mais, on le sait bien, le Maroc ne dispose pas de la colossale rente d'hydrocarbures de l'Algérie - même en baisse, celle-ci représente encore 63 milliards de dollars de recettes en 2013, soit 98 % des exportations du pays -, et, si le PIB dit le présent, il n'énonce pas l'avenir, en ce sens que l'accomplissement du potentiel d'un pays relève aujourd'hui de bien d'autres paramètres : capacité à en réformer les structures, à améliorer la gouvernance publique et le climat des affaires, à inspirer la confiance aux investisseurs, à réaliser des infrastructures, à faire progresser les droits universels et à faire accepter des réformes sociétales avec un consensus suffisamment large pour préserver la paix sociale et la stabilité du pays...

Le grand chantier des réformes et des infrastructures

Tout cela, le Maroc l'a accompli ou engagé depuis une quinzaine d'années. Que l'on se rappelle par exemple la réforme du statut de la famille (Mudawana, 2004) qui a fortement atténué la possibilité de polygamie sans toutefois l'interdire formellement - le candidat polygame doit prouver devant un tribunal qu'il a les moyens matériels de faire vivre dignement sa deuxième femme, alors qu'avant la polygamie allait de soi. Une avancée renforcée par la Constitution de 2011, qui affirme l'« égalité civile et sociale entre l'homme et la femme ». Adoptée par voie de référendum - et même plébiscitée, avec 97,58 % de oui et un taux de participation de 75,50 % -, cette Constitution, lancée au moment même où d'autres pays s'embrasaient sous l'effet du « printemps arabe », marque aussi une avancée certaine vers la monarchie parlementaire, le roi ayant accepté de se défaire de certaines prérogatives. Par exemple, la Constitution énonce formellement que le chef du gouvernement doit être issu du parti majoritaire à l'Assemblée, alors que le choix du roi n'était soumis jusque-là à aucune obligation ; de même, c'est au chef de gouvernement qu'est désormais dévolu le droit de dissoudre la Chambre basse du Parlement. Qu'on se rappelle enfin la mise en chantier, par cette même Constitution de 2011, d'une organisation territoriale modernisée, l'article premier stipulant que « l'organisation territoriale du royaume est décentralisée, fondée sur une régionalisation avancée », réforme dont l'entrée en vigueur est programmée pour 2015.

« Le pays a franchi d'importantes étapes en ce qui concerne son développement économique et social », lit-on dans le rapport 2013 du Femise, le Forum euroméditerranéen des instituts de sciences économiques. En fait, la capacité du pays à accélérer sa modernisation est devenue l'un des indicateurs majeurs du royaume, voire un élément constitutif de son image de marque. Dix ans après le lancement, en 2004, du plan Émergence - il rassemble plusieurs plans sectoriels de long terme - piloté par Mounir Majidi, le dirigeant, depuis 2002, de la holding royale Siger et secrétaire particulier du roi, les résultats sont patents.

En effet, côté infrastructures, plusieurs initiatives à caractère exemplaire témoignent de la considérable avancée marocaine. C'est le cas du port de Tanger Med, inauguré en 2007. Son succès dépasse les meilleurs pronostics de trafic (+ 30 % dès 2009, d'où la création de Tanger Med II, livrable en 2015) et la vaste zone industrielle adjacente (935 hectares), réalisée en partenariat public-privé (une première au Maroc), a déjà permis de créer plus de 30 000 emplois, dans le sillage de l'installation de l'usine Renault - bel exemple de coproduction réussie -, qui a déjà généré à elle seule « 6 000 emplois directs et quelque 30 000 emplois indirects », nous confiait en juillet 2013 Fouad El Omari, député et maire de Tanger.

C'est aussi le cas du TGV Casablanca-Rabat-Tanger, en cours de réalisation : son inauguration est prévue pour 2016 - il sera alors le premier TGV de tout le continent africain. Troisième exemple d'importance, la réalisation du site phare du plan solaire marocain, plus vaste parc photovoltaïque d'Afrique (33 km2), en construction à Ouarazate, dans la région de Souss-Massa-Draâ, au sud-est de Marrakech. Livrable en 2015, la centrale est conçue pour produire 500 MW, soit l'équivalent de la demande d'une ville de 250 000 habitants.

À tout cela, il faut encore ajouter la construction des autoroutes - 2 000 km aujourd'hui, contre... 70 en 1999 - et les performances remarquables du pays dans des activités de haute technologie, comme c'est le cas de la jeune industrie aéronautique. Née au début des années 2000 d'un processus de coproduction avec Safran, elle compte à ce jour une centaine d'entreprises générant 10 000 emplois, et ses exportations ont progressé de plus de 12 % en 2013.

Cerise sur le gâteau : en 2013, les investissements directs étrangers (IDE) au Maroc se sont élevés à quelque 3,5 milliards de dollars, un record qui fait du royaume alaouite le leader des récipiendaires de la région MENA (Afrique du Nord et Proche-Orient) durant cette période. C'est que « le processus démocratique au Maroc renforce son attractivité économique », estime le député européen Gilles Pargneaux, président du groupe d'amitié Maroc-UE.

Création d'un fonds national d'investissement

Aujourd'hui, le Maroc veut se donner les moyens d'avancer encore. C'est le sens de la toute récente réorientation stratégique de la holding royale Siger, dont la structure et les objectifs ont été totalement revus. L'homme porteur de ces changements, Mounir Majidi, en a donné la feuille de route en octobre dernier : la SNI (Société nationale d'investissement) se positionne désormais comme un fonds d'investissement de long terme, en soutien à de nouvelles activités de développement, et tourné vers un essor national et régional.

Ainsi la SNI va-t-elle déployer pleinement son soutien au développement économique international du Maroc, et d'abord en Afrique. Côté finances, le groupe Attijariwafa Bank, filiale du groupe SNI, incarne à lui seul le rêve africain du royaume, puisqu'il apporte déjà son expertise et sa contribution dans 13 pays du continent. Mais d'autres champions nationaux sont aussi « portés » par la holding royale : Maroc Télécom, Alliances (1er groupe immobilier et touristique intégré), ONE et ONEP (offices nationaux de l'eau et de l'électricité), Addoha (n° 1 de l'immobilier), l'OCP (l'Office chérifien des phosphates, dont il est l'un des premiers exportateurs mondiaux)... accompagnaient le roi Mohammed VI lors de sa tournée diplomatique de trois semaines en Afrique subsaharienne (en Côte d'Ivoire, Guinée Conakry, Gabon et Mali), en février-mars. Une tournée au cours de laquelle le Maroc a engrangé pas moins de quelque 80 conventions et accords dans les secteurs les plus divers : agriculture, santé, habitat, formation professionnelle, banque et finance, mines, TIC, transport, tourisme...

Si autant d'accords ont pu être signés dans des secteurs aussi divers, c'est bien parce que depuis des années le Maroc a pu capitaliser expertises et savoir-faire (aéronautique, automobile, banques, tourisme, télécoms...) acquis notamment grâce à son ouverture économique et à sa coopération avec l'Europe - et la France en particulier, son premier partenaire. Ces atouts expliquent l'attractivité et le rayonnement d'un pays dont le monarque porte une vision africaine. La « crédibilité veut que les richesses de notre continent bénéficient, en premier lieu, aux peuples africains. Cela suppose que la coopération Sud-Sud soit au cœur de leurs partenariats économiques (...) accompagnés par une action crédible et un engagement constant », déclarait-il dans son discours d'ouverture du Forum économique d'Abidjan.

Dans cette perspective africaine, la marge de progression du Maroc est immense, car à ce jour le royaume ne réalise que 2,5 % de son commerce extérieur avec l'Afrique, alors même que 85 % des investissements marocains à l'étranger se font déjà sur ce continent où le royaume se place au deuxième rang, après l'Afrique du Sud.

De l'Afrique À l'Europe, un double arrimage

Le rapport 2013 sur l'état de la politique européenne de voisinage (PEV) avec le Maroc confirme une fois de plus son côté « premier de la classe ». Le document relève en effet qu'en 2013 « la majorité des recommandations du rapport de l'année précédente ont été suivies [par le Maroc] ». Il cite par exemple le plan gouvernemental pour l'égalité (PGE), ainsi que le projet de loi sur l'Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination (APALD), approuvés en Conseil de gouvernement.

Cette progression constante du Maroc dans l'assimilation des valeurs et standards européens s'inscrit dans un mouvement désormais engagé depuis deux décennies et dont un premier aboutissement est illustré par le « statut avancé » de partenaire de l'Europe dont le Maroc bénéficie depuis 2008. Ce mouvement de fort rapprochement avec l'Europe, pour ne pas dire vers l'intégration, continue de se déployer : depuis avril 2013, un accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) est en négociation avancée. S'il aboutit comme prévu (la dernière réunion s'est tenue en juillet 2014), il reviendra à intégrer presque totalement le royaume au marché unique européen.

À cela s'ajoutent encore un partenariat de migration et de mobilité (depuis juin 2013) et un accord de pêche, renouvelé en décembre dernier. Autre élément porté au crédit du Maroc : le royaume s'est toujours fortement impliqué dans la construction du partenariat euroméditerranéen, autant avec le processus de Barcelone (1995) qu'avec la plus récente Union pour la Méditerranée (2007), dont l'actuel secrétaire général est d'ailleurs l'un de ses brillants diplomates, ancien ambassadeur en Belgique et en France, Fathallah Sujilmassi.

Rien de surprenant, donc, que le roi Mohammed VI affirme que l'engagement fort du Maroc pour l'Afrique ne saurait être exclusif d'une ouverture tout aussi conséquente vis-à-vis des autres espaces de partenariat, et particulièrement de l'Europe : « La promotion volontariste de la coopération intra-africaine et de l'intégration sous-régionale sur notre continent n'exclut en aucun cas, et tant s'en faut, l'approfondissement, en parallèle, des rapports mutuellement bénéfiques de l'Afrique avec ses multiples partenaires et en particulier avec l'Union européenne et ses États membres. Bien au contraire, les deux processus s'enrichissent l'un et l'autre et se complètent vigoureusement. » Avec cette vision clairement affirmée, Mohammed VI illustre ainsi, une fois de plus, la célèbre métaphore de son père, le roi Hassan II, qui se plaisait à répéter : « Le Maroc est un arbre qui plonge ses racines en Afrique et dont les feuilles respirent en Europe. »
Une évidence, vue du Maroc, que le souverain alaouite a encore réaffirmée dans son adresse au sommet UE-Afrique, le 3 avril : « De par son histoire et sa position géographique, le Maroc a, depuis toujours, joué un rôle de trait d'union entre l'Europe voisine et l'Afrique et plaidé, dès la première heure, pour un partenariat novateur, équitable et mutuellement bénéfique entre une Europe unie et une Afrique émergente. » Ces propos étant déjà en grande partie en phase avec la réalité, c'est en cela que le Maroc est à l'avant-garde d'une EurAfrique que certains prospectivistes, notamment proches de l'Ipemed (l'Institut de prospective économique du monde méditerranéen, Paris), espèrent voir se concrétiser en ce XXIe siècle.

Ce faisant, le Maroc, de loin le plus ancien État-nation d'Afrique (douze siècles), renouerait avec les plus riches heures de son histoire, illustrée en Europe par la magnificence de sa civilisation d'El Andalous, qui concerna les deux tiers de l'actuelle Espagne, du VIIIe au XVe siècle ; illustrée aussi en Afrique, par le rayonnement des empires de ses dynasties successives, dont certaines étendirent leur influence sur l'ensemble du Maghreb jusqu'à l'actuelle Libye et, au sud, jusqu'au Sénégal - et cela dès l'avènement (1672) de Moulay Ismaïl, deuxième souverain de l'actuelle dynastie alaouite. Un roi puissant, administrateur et bâtisseur que l'on comparait volontiers à son contemporain... Louis XIV.

==

> Retour au sommaire du dossier « Le Maroc, porte d'entrée royale en Afrique », de notre supplément LA TRIBUNE AFRIQUE de LA TRIBUNE Hebdo n°142 du 18-24 septembre 2015.

Retour au SOMMAIRE EUROMED- AFRIQUE

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2016 à 3:25 :
Bonjour,

Merci pour le partage, article super intéressant.

j'aimerai partager une adresse utile et de confiance pour les entrepreneurs désirant commencer ou développer un business à Marrakech. http://smartup-agency.com agence de communication et web marketing, sérieuse, innovantes et tres bon rapport qualité prix
Réponse de le 15/02/2017 à 9:10 :
Bonjour à tous !
Venez assister à la conférence "La coopération franco maghrébine, les enjeux" ce samedi 18 février 2017 à LA HALLE TONY GARNIER (LYON).
Venez nombreux ! D'autres conférences seront en place !
Voici le site pour plus d'information =)
http://conference-internationale-afrique.fr/
a écrit le 05/03/2016 à 22:24 :
Maroc, Thaillande de l' Afrique à l'avant garde de la prostitution, pédophilie, Homosexualité et Cannabis favorisés par l'islam vu que le roi Homo descendant du prophète et surtout Tirailleurs sénégalais.
a écrit le 19/08/2015 à 18:54 :
MAROCAINS, arrêter de répondre aux algériens et comparez vous à des pays émergeant et laisser ce pays trankil avec leurs caporaux
a écrit le 07/06/2015 à 16:32 :
pourquoi un TGV au maroc ? qu'allez vous faire des ânes contrebandiers chargés de cannabis, carburant et médicaments algériens ?
Le TGV voudrait dire train moderne avec motrice électrique à grande Vitesse, alors que le maroc importe son électricité d'Algérie (sans parler de la turbine solaire/gaz avec du gaz Algérien), et l'Algérie ne sera pas jalouse.
Les ânes (c'est pas moderne) mais ne tombent jamais en panne,.Alorsun qu' un TGV français au maroc, rappelle toujours la catrastrophe d'espagne.
Maintenant que le Sahara est "marocain ", on peut remplacer les ânes par des chameaux c'est plus sûr.
Réponse de le 25/11/2015 à 21:18 :
Avec un Sahara "marocain" riche jusqu'au coup, le maroc peut se permettre un TGV français qui longe l'Atlantique, mais le TGV, tombe souvent en panne (parfois des pannes dramatiques france / espagne, tout comme les Renault).
Le chameau n'est pas moderne, mais ne tombe jamais en panne, de plus un chameau équivaut à 20 ânes, ce qui permet de remplacer tous les ânes de la contrebande c'est plus pratique et plus écologique et sans carburant.
Le cannabis à lui seul peut financer l'émergence du maroc, de plus c'est une drogue naturelle qu'on peut même prendre dans le TGV sans dérailler le train.
a écrit le 29/04/2015 à 16:34 :
Location petits bureaux casablanca - OFFICE SPACE JEAN JAURES est une société de Services création d’entreprise maroc, Notre savoir-faire en domaine de Location petits bureaux casablanca près de chez vous à Casablanca,
a écrit le 16/12/2014 à 16:07 :
Un témoignage sans prétention aucune!!
Je suis un jeune marocain, je me suis rendu pour des raisons de travail au Maroc dernièrement avec un collègue Algérien. Déjà dans l'enceinte de l'aéroport d'Orly je l'ai vu chercher dans la file d'embarquement des voyageurs pour Alger une connaissance pour envoyer des médicaments à ses parents, il parait qu'ils sont introuvable sur place!!! Avant de partir il m a demandé conseil pour savoir s'il faut emmener de l'argent liquide (Euros) je lui ai conseillé de ne pas prendre beaucoup et que sur place ce n'est pas les distributeurs qui manquent entre un distributeur et un autre il y a un 3ème. Il m'a regardé interloqué en m'avouant qu'en Algérie les billets de banque sont tellement usés que c'est inutile d'avoir des distributeurs!!!! donc il y en a pas pour ainsi dire ils sont encore à l'âge des pierres!!! le collègue était estomaqué un jour ou on se trouvait dans un petit village berbère reculé en plein désert, il a vu de ses propre yeux 3 distributeurs qui se font concurrence dans la place du marché!! le professionnalisme du personnel naviguant lui a failli perdre la raison en montant dans l'avion de la RAM. L'aéroport de Marrakech l'a achevé sans parler de l'accueil, des Marocains sur place, la qualité des hôtels la propreté de la ville....les gens qui courent partout, bref. Et depuis à chaque fois qu'il me croise il me dit vous les Marocains vous êtes en train de décoller contrairement à nous les algériens, bande de fénaiasses à bras cassés notre avenir est incertain PAUVRE ALGERIE.....
a écrit le 15/12/2014 à 10:05 :
SAHARA MAROCAIN
Une éventuelle sécession du Sahara,territoire historiquement marocain depuis le XIè.s doté d’une large façade sur l’atlantique et réintégré dans le Royaume depuis 1975 après une colonisation espagnole de 70 ans,signifierait pour le peuple marocain sa remise de fait et à titre gracieux entre les mains de la junte militariste algérienne ayant mené contre le Maroc une guerre injuste,larvée,dommageable et préjudiciable de 40 années pour pouvoir,à travers le déclenchement de ce conflit,conserver ad aeternam les régions marocaines annexées par la France à Algérie en période coloniale et en vue aussi de s’assurer d’un accès permanent et économiquement vital aux eaux de l’atlantique.
Mais la nouvelle donne géostratégique créée par cette mainmise algérienne effective sur le Sahara conduirait inévitablement à un encerclement total du territoire du Maroc par l’adversaire algérien et entraînerait une rupture irrémédiable de l’équilibre des forces en présence dans tout le Maghreb avec l’octroi d’un avantage majeur et déterminant en faveur de la junte belliciste et aventurière aux commandes à Alger.
Car les généraux militaristes éradicateurs d'Alger qui n’ont pas hésité,pour garder leurs pouvoirs menacés par la victoire électorale du FIS, à massacrer deux cent mille civils algériens ne s’embarrasseront dès lors d’aucune espèce de forme pour placer leurs hommes de confiance partout dans les rouages sensibles d’un “état” dont ils auront été les véritables créateurs et pour y perpétuer son annexion effective à l’Algérie .
Ils ne tarderont pas non plus à vouloir tirer un profit immédiat de leur nouvelle supériorité géostratégique en se lançant dans de nouvelles expéditions guerrières aussi bien dans la région du Maghreb que dans celle du Sahel.
Au lieu donc d’un Royaume du Maroc fort et facteur de paix et de stabilité dans la région nord du continent africain,voilà donc la situation apocalyptique et pleine de dangers qui résultera d’une sécession du Sahara marocain.
A l’évidence, une telle perspective aucun pays ne pourra la tolérer ou même l’envisager à l’orée de ses frontières et c’est bien pour une raison de survie de leur patrie que les Marocains eux non plus ne pourront jamais l’accepter.
Le Maroc a mené un combat de mille ans pour se constituer politiquement
démographiquement et territorialement.
Il mènera un combat de mille autres années pour reconstituer son unité,son intégrité et sa souveraineté sur son espace national.
Réponse de le 18/12/2014 à 8:39 :
J'ajoute qu'au Maroc si l'Islam est le creuset de la société,la Monarchie est la colonne vertébrale de l'Etat!
Réponse de le 27/02/2015 à 18:53 :
@ cher frère Le Patriote
Pourquoi se battre encore mille ans sachant que le Sahara Atlantique est sur la voie de l'indépendance in cha'allah.
Après avoir libérer 30 pour cennt de son territoire,tu crois que le Polisario va baisser les bras ?
Réponse de le 27/02/2015 à 19:47 :
@ cher frère ennemi LE PATRIOTE
Pourquoi se battre encore 1000 ans avec les Algériens ou le Polisario alors que les Espagnoles vous occupent depuis plus de 800 ans
En 2005 les espagnoles vous ont viré en 16 minutes de l'îlot Persil, sans tirer la moindre balle.
Comment ferez vous pour battre le Polisario où l'Algerie en mille ans, alors que vous n'avez même pas tenu 16 minutes avec l' Espagne .
Tu devrez savoir qu' à présent des avions de chasse Algériens (de fabrication Russe, modifiés et améliorés en Algérie), survolen régulièrement la façade atlantique du Maroc à l'Espagne, sans être interceptés par l'ennemi.
Contrairement à vous, aucun Algérien ne souhaite la guerre avec ses voisins ou le Maroc, mais si on nous cherche, plus de 40 millions d'Algériens redessineront définitivement et d'une main sûre, la nouvelle carte de l'Afrique du Nord (pardon j'allais dire Maghreb).
La carte de l'Algérie a été dessinée avec le sang de plus d'un millions de martyrs.
Pourquoi ne pas parler d'intégrité territoriale plutôt avec l' Espagne ?
a écrit le 13/12/2014 à 10:31 :
les algeriens allez faire des commentaires sur votre pays et ignorez nous ! algeriens vous etes ici pour nous insulter alors vous n etes pas les bienvenus au Maroc !
a écrit le 12/12/2014 à 14:54 :
A chaque un article dit du bien sur la Maroc, tu as toujours des algeriens qui deversent leur haine sur le Maroc. Serieux, vous n'avez rien d'autre de mieux à faire? Je me demande meme si ces gens ne sont pas payer à faire ça pour semer la zizanie en les deux peuples!
a écrit le 11/12/2014 à 1:22 :
Merci de fermer la zone commentaire aux algériens jaloux qui déversent leur haine quand il s'agit du Maroc .
a écrit le 10/12/2014 à 14:20 :
non non non !!! ah ça jamais !!!!
la frontière éternellement fermée !!
oublie , notre mémoire ne ce souvient plus !!
ya quelqun a l ouest ??
NON § YA RIEN
a écrit le 10/12/2014 à 13:21 :
Oui le Maroc a plusieurs visages et a compris que l'avenir se jouera en Afrique. C'est en fait tout le continent qui va connaitre un nouvel élan... Tous les pays en Europe ou en Asie l'ont compris. Mais il faudra compter avec de gros problèmes diplomatiques.

La rivalité avec l'Algérie a conduit le Maroc à développer d'autres partenariats plus au sud. C'est finalement un mal pour un bien, mais il faudra un jour où l'autre que les relations redeviennent normales. Les deux pays que tout devrait rapprocher tant leurs peuples sont identiques en tous points, se sont retrouvés dans cette situation qui fait souffrir tout le monde, mais qui arrange beaucoup des hommes politiques désireux de trouver une cause sur laquelle surfer pour aller au pouvoir.

C'est la ligne diplomatique des deux pays qui est la cause profonde du problème. L'un proche des intérêts Russes, et l'autres plutôt tourné vers les Etats-Unis. Les pays arabes n'ont pas compris qu'ils avanceront lorsqu'ils ne seront plus des suiveurs. La guerre froide bien que terminée officiellement, a eu des conséquences sur le monde entier, particulièrement au Moyen-Orient et dans le Maghreb. Les gouvernements et les peuples sont manipulés, afin de servir les intérêt de l'un ou de l'autre des rivaux aux rêves impérialistes. La présence de pétrole dans beaucoup de ces pays les a dévasté.

Aujourd'hui, les printemps arabes, le terrorisme, les guerres, les conflits de territoires, tout ceci a été provoqué par des pays qui se disent Développés et qui voudraient imposer leur vision du monde... un monde qu'ils veulent dominer sans partage.

La France, l'Allemagne, le Royaume-Unis, les Etats-Unis, la Russie, ... Ces pays colonialistes ont des rêves de grandeurs. Ils ont pris une avance sur le monde grâce à la colonisation et les guerres, mais ne comptent pas se laisser rattraper. On peut voir cette compétition à la création d'un classement mondial des pays par PIB. Pourquoi ce classement absurde aurait-il plus d'importance que le l'indice de développement humain ?

Pire encore, ces pays qui se plaignent de la violence dans le monde sont ces mêmes pays qui fabriquent et inondent le monde de leurs armes destructrices. L'industrie des armes, un des lobby les plus puissant au monde a tout à gagner dans ces guerres, mais tout à perdre en cas de paix.

Pendant ce temps... devant nos TV et nos ordinateurs, on gobe des articles dénonçant le terrorisme dans les pays musulmans, les faisant passer pour des barbares. Selon la morale internationale l'Islam est une religion qui doit se moderniser pour pouvoir exister de par le monde. Et chez les pays diffuseurs de morale, on diffuse aussi des armes. Les Etats-Unis, la Russie, et La France les trois plus gros exportateurs d'armes dans le monde se livrent une concurrence accrue. Le taux d'armement dans le monde n'a jamais atteint ce niveau et va certainement doubler dans les 10 ans à venir. Cet argent pourrait anéantir la faim dans le monde, mais tout le monde s'en fout.
Réponse de le 27/12/2015 à 16:27 :
Y a pas que les touristes sexuels qui aiment le maroc, les Algériens adorent plus que tous les autres le royaume de sa majesté Homo 6.
D'ailleurs si votre pays, venait à ouvrir sa frontière avec l'Algérie, 5 à 6 millions de DZ par an, débarqueront au le royaume d' Ali Baba et ses 33 millions de sujets voleurs.
Alors que seulement quelques milliers de marocains iront en Algérie juste pour travailler.
Arrêtez de nous prendre pour vos ennemis, et laissez tomber le cannabis c'est dangereux pour la santé, nous on vous aiment.
a écrit le 10/12/2014 à 12:08 :
petrole =excrement du diable..=melediction..
le maroc ne peut compte que sur son peuple pour avoir des revenu ..donc il s'en occupe..!
l'algerie s'en fout du peuple elle n'en a pas besoin .il n'y a qu'a ouvrir le robinet du petrole pour avoir son budget annuel.
Réponse de le 10/12/2014 à 12:42 :
Canabis =excrement du diable..=bénédiction
Ça vous rapporte combien le trafic de drogue?
Réponse de le 10/12/2014 à 13:56 :
qarqoubi = excrement du diable..=bénédiction
justement ça rapporte combien ça à l'algérie?
a écrit le 10/12/2014 à 10:15 :
Visiblement, gare à celui qui oserait émettre un avis défavorable sur ce pays...
Réponse de le 12/12/2014 à 12:17 :
Au contraire le Maroc et le peuple marocain acceptent les critiques. Tout simplement parce que grâce aux critiques que le Maroc pourra avancer encore plus.
C'est seulement le Loser qui n'accepte pas les critiques et plus Le Maroc ne livre pas le gaz ou le pétrole à l'exemple de l'Algérie.
a écrit le 09/12/2014 à 23:48 :
Pauvres ignorants marocains et algériens plongés dans la misère et le chômage tour les deux et s'en prennent l'un à l'autre et s'insultent en français sur un site français ! On est là face à une situation d'aliénation avancée et de dépendance culturelle vis-à-vis de la France l'ancien colonisateur des deux peuples !
Réponse de le 10/12/2014 à 4:49 :
Et tu n'as rien vu, vas sur youtube, et sur les sites marocains et algériens!
C'est bien triste que marocains et algériens continuent à se chamailler, sauf pour la France bien sur, Fournisseur Officiel de la Coupe Africaine du Surarmement.
Et oui, les deux pays, premiers clients de la France, sont de loin ceux qui dépensent le plus en armement sur le continent.
L’Algérie à elle seule dépense l’équivalent de 40% des dépenses militaires africaines, et sans mentionner qu'elle consacre 30% de son budget annuel au ministère de l’intérieur.
Le Maroc quant à lui dépense deux fois plus dans la défense ( 15%) que dans la santé, alors qu'elle aurait bien besoin d'un GROS coup de pouce.
Et entre nous, le TGV, c'était juste pour faire plaisir à Sarko, suite au fiasco des 18 Rafale. La pilule était dure à avaler pour la France, et maintenant on paye avec de la mie de pain sec, et du lait de poule: Le projet est très en retard, le TGV ça coûte cher à entretenir, il suffit de voir la SNCF, et c'est tout simplement bien trop cher et secondaire pour le Maroc, surtout quand on voit l'état du réseau ferré marocain.
Tout cela rapporte de précieuses pépites à l’Europe et à l'oncle Sam, les petites aides européennes -je ne parle pas de prêts- représenteraient en réalité une petite ristourne d'un ou deux pour-cents.
Ca arrange tout le monde que les deux maghrebins soient fachés! On préfère entretenir ce climat de méfiance et de défiance, qui malheureusement pour nous bloque la croissance du PIB ( au moins de moitié selon plusieurs études).

En plus l'Algérie s'obstine à se mêler de ce qui ne la regarde pas, va droit dans le mur, et menace la stabilité de la région. Je vous invite à regarder l' émission, pour vous rendre compte de la gestion regrettablement calamiteuse du pays [ C dans l'air - Où va l'Algérie? ( Emission du 22 Avril 2014 ) ].
Je suis marocain, j'ai des amis algériens, et j'espère qu'un jour on arrêtera de faire les gamins. On pourrait travailler ensemble, nos économies sont complémentaires. On pourrait nous réconcilier, pour former un noyau maghrébin (même si c'est un peu tard vu l'état de la Lybie).
C'est triste parce qu’il n'y aura ni gagnant ni perdant, soit on gagne à deux en tandem, soit c'est perdu d'avance pour les deux.
Mes amis algériens, on perd du temps dans une engueulade qui ne nous sert aucunement. Et ouvrez les yeux, virez ce régime militaire avant qu'il ne soit trop tard.
Réponse de le 10/12/2014 à 20:35 :
perso, je ne suis pas fier d'êtres marocain.
Réponse de le 11/12/2014 à 19:01 :
Les marocains et algériens s'aiment surtout!
ce sont vraiment des peuples frères... Mais des fois, on a des 2 côtés quelques uns qui n'ont pas de recul et qui se chauffent les esprits rapidement
Sur internet vous trouverez surtout ces derniers ... Les premiers ne s'expriment pas car c'est une évidence!
Réponse de le 08/04/2015 à 13:18 :
Dites à vos amis algériens qui sont gentils, est ce qu'ils voudront bien rendre au Maroc ce qu'ils ont volé (Tindouf, Béchar, Knadssa, Gara-Jbilat, Adrar, etc.). D'après ce que j'ai appris, un frère ne te vole pas.
Réponse de le 27/04/2015 à 15:46 :
Nous n'avons rien volé. Nous nous sommes battu et des hommes sont morts pour libérer ces territoires. Ces territoires étaient annexés à l'Algérie Française bien avant le déclenchement de la lutte armée. On ne va pas se faire massacrer pour les reprendre et puis les rendre à sa majesté le roi qui croisait les bras!!!
a écrit le 09/12/2014 à 22:46 :
Je pense que le Maroc doit se lancer dans des projets de grand envergure pour devenir la Chine de l'Afrique.
Réponse de le 10/12/2014 à 10:13 :
Pourquoi ?Je croyais que c'était le cas, on m'aurait menti ?
Réponse de le 05/04/2015 à 3:42 :
C'est plutôt la Thailande de l'Afrique mais en pire haha
a écrit le 09/12/2014 à 22:44 :
Je tiens à répondre à certain marocains qui au lieu de commenter l'article(de qualité) préfère s'attaquer à leurs voisins de l'est.
Tout d'abord, il faut préciser que le Maroc jouit d'une position géographique exceptionnel, elle a un accès à la Méditerranée et une très large côte donnant sur l'Atlantique. Cette position géographique lui apporte bien évidemment bien des avantages, et le Maroc a su prendre cette opportunité pour y développer une économie libre et ouverte très réussi.
Pour preuve, le Maroc est très attractive, elle reçoit plein d'IDE et les plus grandes entreprises internationales choisissent le Maroc en priorité dans la région.
Donc on peut se le dire que le pays a une économie diversifié, ouverte et assez solide.

Maintenant venons on à l'autre facette....
Le Maroc a un indice de développement humain (IDH) moyen qui le place au même niveau que le Gabon tandis que ses voisins culturels qui sont l'Algérie, la Tunisie et la Libye caracolent en tête en Afrique avec des IDH qui se rapproche des pays développés.
Elle traine un gros déséquilibre entre les milieux ruraux où l’analphabétisation y reste très élevé et une pauvreté et des villes resplendissant de belles voitures et d'infrastructure moderne.
Le Maroc est tout aussi dépendant d'une grosse source de revenu qu'est le Tourisme et tout comme les hydrocarbure, le tourisme reste assez fragile que ça soit à cause d'aléas climatique ou sécuritaire(en l’occurrence pour le gaz/pétrole c'est dû au cours du baril).
Quant aux inégalités elle reste criante, les classes sociales populaires reste relativement pauvre (suffit de voir les bidonvilles de Casablanca).
Réponse de le 10/12/2014 à 10:21 :
A ceci près que le Maroc a une économie beaucoup plus diversifiée. le Tourisme ne dépasse pas 10 % du PIB, le pétrole doit constitué près de 90 % du PIB algérien (98% des exports). Donc rien à voir en terme de diversification.
Réponse de le 12/12/2014 à 11:53 :
M. Florant nous dit que "le Maroc a un indice de développement humain (IDH) moyen ... tandis que ses voisins culturels qui sont l'Algérie, la Tunisie et la Libye caracolent en tête en Afrique avec des IDH qui se rapproche des pays développés". Des voisins culturels :-)) Je vous recommande de lire l'histoire culturelle de chaque pays, vous êtes en train de comparer un des pays les plus anciens et les plus historiques (plus de 20 siècles d'histoire par rapport à 50 ans pour l'Algérie).
Le Maroc a toujours fait preuve durant les siècles un pays de fraternité d'égalité nous vivons en paix musulmans et juifs marocains (reconnaissance des juifs pour le Maroc qui les a protégé contre les massacres dont ils étaient victimes en Europe).
Fière d'être marocain Vive Mohamed 6 vive mon grand frère tous unis pour un Maroc fort Pays des Lions d'Atlas

Ps : on est pas jaloux de nos voisins parce que ils ne possèdent rien qui pourra nous rendre jaloux c'es plus tôt l'inverse. La jalousie des autres vers le Maroc prouve que le Maroc est sur le bon chemin de développement sans pétrole nous vivons mieux que les autres (Imame Chafi3i allah rahmo "ida lame yakone laka Hossade fa3lame anaka fachil"
En plus nos voisins ne doivent pas oublier que le succès d'un des pays musulmans et leur succès aussi, on est frères nous allons pas disputer pour le plaisir des ennemies
a écrit le 09/12/2014 à 22:23 :
Je
a écrit le 09/12/2014 à 21:42 :
Attendons le meilleur va arriver dans les prochaines années,les pays du golf,les pétromonarchies ont promis d'investir plus de 120.000.000.000 $ chez leur cousin protégé M6,une tour " Building Ultra Moderne " haute de 114 étages va voir le jour prochainement au PÔLE FINANCIER DE CASABLANCA,une ville " City " financière en cours de construction,les pays du golf veulent faire du Maroc une plaque tournante du commerce de L'OR et du DIAMANT ,la tour en question serait la plus grande et la plus haute d’Afrique,elle est baptisé "la tour King Mohamed 6 "...Le Maroc est devenu un chantier à ciel ouvert,ça construit partout...L’ALGÉRIE !! elle n'a même pas un stade de foot balle digne de ce nom,face au Maroc elle ne fait pas le poids...vous avez oublié MARCHICA à NADOR au nord du Maroc,des investisseurs français et du Koweït se sont rendus sur place,ils ont été éblouis par ce qu'il est en entrain de réaliser le Maroc...!

Il est ou le TGV algérien ? le premier d’Afrique
Ils sont ou les stades algériens?comme celui de Marrakech et Agadir et Tanger...!

L'usine Renault d'Oran !est destiné au marché intérieur algérien 25.000 voitures,par contre celui situé à Tanger au nord du Maroc est un gigantesque,une production de plus de 400.000 voitures chaque année sur plusieurs centaines de hectares,un port comparable à celui de "Rotterdam" qui ne cesse de s'agrandir...etc

Le Maroc est pauvre dans l'imagination des belliqueux,jaloux :1er producteur du phosphate au monde,des mines de fer,de zinc,d'argent...une agriculture la plus développée et la plus moderne de toute l’Afrique,une élite formée dans les meilleurs universités et écoles prestigieuses du monde entier de LA FRANCE en passant par Le Royaume Unie et les USA...rien qu'en FRANCE cette année 2014,il y a environ 30.000 étudiants marocains étudiant dans toutes les spécialités...

Le baril de pétrole est en baisse,en chute libre 68 $,cette situation va menacer cette Algérie arrogante,elle se voit grande mais elle est petite,une Algérie dirigé par une momie sur un fauteuil roulant,cliniquement inapte à exercer la fonction de la magistrature suprême,un mandat de trop pour le vieillard usé,fatigué,mais il s'accroche au siège de la présidence d'un pays exposé complètement dans la direction de la tempête politique...

En comparaison avec le Maroc à sa tête un souverain jeune,dynamique qui se déplace constamment,il inaugure il sillonne le royaume,il réforme,il modernise...le Maroc a choisi la voie de la démocratisation,il prend pour exemple les monarchies européennes...contrairement à la junte militaire au pouvoir en place en Algérie,qui a réduit le peuple algérien à envier les autres nations...le dernier régime stalinien socialo-communiste au Maghreb...etc
Le Maroc est un pays émergent,un leadership de la région du Maghreb,ce n'est pas quelques barils de pétrole qui fondent des nations solides,mais avec la volonté...
Réponse de le 10/12/2014 à 12:47 :
Cause toujours...
Réponse de le 12/12/2014 à 11:58 :
Fière d'être marocaine, Pays de fraternité de générosité pays de plus de 20 siècles d'histoire pays d'exception

Tous unis pour un Maroc fort, vive Mohamed 6
a écrit le 09/12/2014 à 20:55 :
C'est un article qui parle de Maroc! Pas de l'Algérie !!!
a écrit le 09/12/2014 à 20:35 :
Les chiens aboient , et la caravane passe ...
Vive le maroc
a écrit le 09/12/2014 à 19:28 :
Comment oser dire de tel chose Le Maroc est un pays de dictature et le plus pauvre du Maghreb !! Qui a la majorité de la Richesse la famille royale
Ne savez vous pas que le cout d entretien de la famille royale = a 300 000 salaire moyens annuel
Le Maroc est basé sur la corruption du petit au grand et encore plus les grands
Police , gendarmerie , magistrature et autre tous le système est corrompu
Les femme accouchent dans les couloirs des hôpitaux
Quand on va aux urgence la première des chose c est l argent pour passer sinon vous attendez comme il dise inchalla
Vous parler d un parc éolien qui paye = les émirats le Maroc pas un sous
Le TGV c est presque gratuit et j'en passe
Le Maroc survit grasse a tous les dons fait par l Europe
Pour Parler il faut y vivre Comment pouvez vous publier des conneries comme cela
Réponse de le 09/12/2014 à 22:08 :
cher Paul ou cher Popol, vous êtes plus aveuglé par votre méchanceté. Tout qui a un minimum de jugeote sait qu'il n'existe pas de dons et certainement pas de l'Europe. De l'investissement est débloqué pour en contre parti en être (du dit projet), et mieux placer ses entreprises nationales avec un but très précis, remplir les carnets de commandes. Tout ces projets sont menés par des montages financier publique-privé (étrangers et marocain) comme partout. Et les dirigeants des émirats n'ont jamais été des philanthropes, ils diversifient leurs investissements préparent un après pétrole... ils se fichent de ce que le rusé Popol qui a tout compris et à qui on la fait, pense.
a écrit le 09/12/2014 à 19:23 :
Comment oser dire de tel chose Le Maroc est un pays de dictature et le plus pauvre du Maghreb !! Qui a la majorité de la Richesse la famille royale
Ne savez vous pas que le cout d entretien de la famille royale = a 300 000 salaire moyens annuel
Le Maroc est basé sur la corruption du petit au grand et encore plus les grands
Police , gendarmerie , magistrature et autre tous le système est corrompu
Les femme accouchent dans les couloirs des hôpitaux
Quand on va aux urgence la première des chose c est l argent pour passer sinon vous attendez comme il dise inchalla
Vous parler d un parc éolien qui paye = les émirats le Maroc pas un sous
Le TGV c est presque gratuit et j'en passe
Le Maroc survit grasse a tous les dons fait par l Europe
Pour Parler il faut y vivre Comment pouvez vous publier des conneries comme cela
Réponse de le 10/12/2014 à 13:26 :
Vive le maroc es vive mohamed 6 la algeris es tres loins du maroc ou les pommes de terre a 100 dr le kl
Réponse de le 12/12/2014 à 12:06 :
Tu me fais rire Paul algérien. Tu n'es pas fière de dire que je m'appelle Ali algériens. Les pauvres, je vous comprends pour un pays dirigé par des généraux de l'armé et par un mourant

Vive le Maroc Vive le Pays de fraternité d'égalité.
a écrit le 09/12/2014 à 18:52 :
ils sont drôles ces journaleux qui rédige des articles a la commande. le maroc est l'un des pays les plus pauvres du monde et sur le point de faire faillite, tout le monde sait que le peu d'investissement sont sous la main du prédateur ou ses amis français. parlez nous du rif marocain qui transporte les victimes des inondations dans des camions poubelle.
En algerie on a pas honte de crier haut et fort les défaillances et les manques mais au maroc on remercie le roi d'avoir envoyer quelques couvertures et biscuits a ses sujets.
j'imagine que vous connaissez l'ansej, l'aadl, l'aide rurale et pour l'agriculture en algerie mais meme comme ça on dit non, on veut plus car on connais nos droits , il est important de signaler que l'idh d'algerie est a 71 et le maroc a 130 eme place mondiale.
Réponse de le 09/12/2014 à 20:29 :
En attendant, Tanger med, Renault Melloussa, l'industrie automobile, l'industrie aéronautique, les 2000 km d'autoroute etc c'est chez nous... Elle en est ou votre usine d'Oran? Le taux d'intégration est toujours de 2% pour la voiture Assembled in Algeria? Elle est oppérationnelle votre autoroute Est-Ouest au km le plus chère au monde? Toujours pas d'aires de repos? Et le port de Jenjen, toujours au stade de l'étude? Je comprends ta frustration va....
Dieu merci chez nous, nous sommes en paix, les gens ne risque pas de se faire égorger en faisant 30 km en dehors d'une ville.
a écrit le 09/12/2014 à 18:51 :
Bravo le Maroc, un exemple pour l'Afrique toute entière.
a écrit le 09/12/2014 à 17:13 :
allo
a écrit le 09/12/2014 à 17:03 :
Vive le Roi Mohamed 6--Vive M6 et le maroc souverain, je suis fier de notre jeune Roi et de tous ses efforts qui ont contribué au rayonnement de mon cher pays. LONGUE VIE À M6.
Réponse de le 10/12/2014 à 15:12 :
fini le baise main !! descend plus bas !! ou il ya une petite bosse de t ont cher roitelet
Réponse de le 27/02/2015 à 18:35 :
@ marokelb de Marseille
yes sir on prend exemple sur le maroc qui nous envahie de cannabis, la prostitution, la pédophilie et le tourisme sexuel se met en place à l'instar du royaume chérifien.
Notre nain arabe d' Oujda qui veut construire une mosquée à Alger plus grande que celle de Casablanca, met en place le sultanat marocain en Algerie, nous sommes sur la bonne voie frère ennemi !
a écrit le 09/12/2014 à 16:54 :
De quelles réformes vous parlez ??? j'y vais chaque année et je ne vois que la misère qui s’accélère !!! notamment dans les villages là ou les enfants traversent plusieurs kilomètres pour aller à l'école. La drogue fait ravage et elle est produite par tout le monde (même le famille royale) et consommer par le pauvre peuple !!!
Certes dans certaines grandes villes touristiques ou des villes ou vivent les retraités français, on a tout fait pour le bien de ces gens qui utilisent les pauvres gens dans tout ce qui n'est pas imaginable (esclavage dans les travaux ménagères, tourisme sexuel, etc ...
Réponse de le 09/12/2014 à 17:22 :
Es tu Algerien?!
Réponse de le 09/12/2014 à 17:24 :
toi t algerien
Réponse de le 09/12/2014 à 18:20 :
Le Maroc a fait beaucoup de choses avec peu de moyen donc chapeau. J espère que nos dirigeants algériens auront un jour l idée de prendre exemple sur vous!
Réponse de le 09/12/2014 à 18:55 :
et oui mister X: en bon algérien tu parles de choses que tu n'as point vues! c'est seulement des fantasmes que tu te fais; sois sûr, un Marocain moyen vit mieux qu'un algérien moyen et à tous les niveaux! tant pis aux jaloux algériens, c'est un article qui reflète la réalité du Maroc d'aujourd'hui! Jadis en France on disait "la France n'a pas de pétrole mais a des idées", ce postulat ,appelons le comme on veut, est absolument vrai pour le Maroc; pas besoin d'hydrocarbures , ça rend le peuple paresseux! et ça fige tout un pays dans l'immobilisme...
Réponse de le 10/12/2014 à 1:05 :
A vrai dire, le Maroc d’aujourd’hui n'est pas celui des années 90,beaucoup de choses ont changé et sur tous les niveaux (infrastructures,industrialisation, logistique,etc....). Le pays a franchi d'importantes étapes en ce qui concerne son développement économique et social. l'analyse de Mr Alfred Mignot reflète grosso modo la réalité.
a écrit le 09/12/2014 à 16:23 :
On dirait un article prépayé !!!
Réponse de le 09/12/2014 à 16:52 :
vous n'avez qu'à vérifier les faits avancés en faisant plus de lecture et en regardant l'histoire. Essayer d'avoir un esprit critique au lieu de lancer de jugements non fondés.
Réponse de le 11/12/2014 à 6:11 :
le Maroc a une sacre longueur d avance plus 12siecle que aucun ne pourra ratraper meme pas avec la vitalite des chinois et ses la base pour tout ,contrairement au petrol
Réponse de le 11/12/2014 à 12:37 :
dommage pour la pollution les'(véhicules au Maroc) c'est un désastre trés trés sales et en tres mauvais etat des bus des poids lourds tres vetuste roule comme des fou et degage une fume noire ce ce se passe a Kenitra
Réponse de le 12/12/2014 à 12:12 :
Nicolas, je suis fière de dire fière d'être marocaine. Sois fier et dit le Nicolas (voir ton français, on comprend toute suite que tu es un algérien).
Réponse de le 17/02/2015 à 18:33 :
je suis de père algérien de mère marocaine. la vérité que nous algériens sommes jaloux de tous nos frères arabes. nous sommes hautains. j'en ai de mare de ce peuple qui se prends toujours au dessus des autres. alors qu'en vérité il n'y a chez nous que l'argent qui ne profite même pas au peuple. le pays dans les media nationaux est un paradis sur terre. dans la réalité il n'y a rien a voir. je vis en France depuis trente ans je ne veux plus y mettre les pieds. mes vacances serons chez mes frères marocains.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :