Qui gagnera la bataille du contenu embarqué dans l'automobile ?

 |   |  778  mots
La présentation du projet AEX au Mondial 2018 avait suscité l’intérêt marqué des visiteurs.
La présentation du projet AEX au Mondial 2018 avait suscité l’intérêt marqué des visiteurs. (Crédits : [RENAULT])
Après l'ordinateur et le smartphone, la voiture autonome d'ici cinq ans environ est considérée comme la troisième vague de l'Internet. Des Gafa aux éditeurs de médias en passant par les constructeurs automobiles eux-mêmes, chacun compte bien assurer sa présence dans le futur écosystème du contenu embarqué.

La maîtrise de l'expérience éditoriale, audio et vidéo, qui sera proposée à bord de l'automobile a déjà commencé à faire l'objet d'une rude bataille entre les différents acteurs en présence. En ligne de mire, le temps de cerveau disponible pendant les trajets, pour l'instant accaparé par la seule radio, faute d'autonomie de la voiture. Google et Apple ont accéléré leur positionnement sur ce créneau depuis au moins trois ans. Avec la maîtrise des deux principaux systèmes d'exploitation, Androïd et IOS, ils bénéficient d'un avantage majeur dans la mesure où le smartphone constituera (au moins dans un premier temps) la porte d'entrée dans les voitures.

Dotés de cet atout technologique central, Google et Apple se musclent également côté contenu. Avec YouTube et Spotify du côté du groupe de Mountain View, Apple TV et Apple music chez la firme à la pomme, les deux géants veulent gagner un avantage décisif sur la vidéo et la musique diffusées au sein des futurs tableaux de bord. Avec Itune, première plate-forme de podcasts, Apple détient également un avantage décisif concernant ce format particulièrement adapté à l'automobile. Amazon, qui a racheté Audible, leader de livres audio, a...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :