Renault stoppe l'hémorragie au troisième trimestre

 |  | 881 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : STEPHANE MAHE)
Après un premier semestre catastrophique, le groupe automobile français annonce un troisième trimestre plus stable, augurant d'un redressement des ventes. Renault insiste également sur la qualité de ventes plus rentables, et promet un cash flow positif sur l'ensemble du semestre.

Les premiers signes du redressement de Renault ? C'est en tout cas ce que veut croire Luca de Meo, qui commente le chiffre d'affaires du troisième trimestre du constructeur automobile français qu'il dirige depuis le 1er juillet : "Ce troisième trimestre souligne l'évolution de notre politique commerciale privilégiant désormais la profitabilité aux volumes. Notre performance dans l'électrique, le très bon accueil de nos modèles E-TECH hybrides, nos réserves de liquidités et la dynamique positive de nos équipes nous rendent confiants en la capacité du Groupe à enclencher son redressement".

L'Europe, bastion de croissance

De fait, Renault a annoncé un troisième trimestre plutôt encourageant avec un repli limité de -8% du chiffre d'affaires (-3% à taux de change et périmètre constants). En volume, les ventes ont baissé de -6%. Le groupe se veut particulièrement optimiste sur son marché domestique, l'Europe, où les ventes ont baissé de -2,9% contre une contraction de -5% du marché. Sur le seul mois de septembre, Renault a même...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :