Volkswagen : "moins de dix" personnes responsables des trucages

Dans le cadre de l'enquête pénale en Allemagne, le parquet affirme avoir identifié moins d'une dizaine d'instigateurs de la supercherie des tests anti-pollution.
En septembre, le constructeur automobile allemand a admis que 11 millions de véhicules dans le monde étaient équipés du logiciel fraudeur.
En septembre, le constructeur automobile allemand a admis que 11 millions de véhicules dans le monde étaient équipés du logiciel fraudeur. (Crédits : © Neil Hall / Reuters)

"Plus de deux mais nettement moins de dix". L'enquête pénale en cours en Allemagne sur les moteurs truqués du constructeur automobile Volkswagen a identifié "nettement moins de dix responsables" de la supercherie, a déclaré, vendredi 16 octobre, le magistrat Klaus Ziehen, porte-parole du parquet de Brunswick (nord).

Mercredi, le magazine Der Spiegel avait fait état d'un cercle "d'au moins 30 personnes" impliquées dans la manipulation. Volkswagen avait rejeté ce chiffre le jour, jugeant ces estimations "sans aucun fondement".

Volkswagen a déjà mis à pied quatre salariés

Le nouveau patron de Volkswagen Matthias Müller a pour sa part évoqué la semaine dernière la mise à pied de quatre personnes, "dont trois directeurs responsables à différentes époques du développement des moteurs".

Parmi elles, la presse allemande a identifié le chef du développement de la filiale Audi, Ulrich Hackenberg, et son homologue chez Porsche, Wolfgang Hatz. Une information que la marque allemande n'a pas confirmé.

Outre l'enquête pour fraude de la justice allemande, Volkswagen mène une investigation en interne sur l'affaire, et a mandaté un cabinet d'avocats américain pour l'aider à faire la lumière sur les faits.

En septembre, le constructeur automobile allemand a admis que 11 millions de véhicules dans le monde étaient équipés du logiciel fraudeur.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 17/10/2015 à 13:50
Signaler
la solution est simple vw a triche il doit rembourser les clients et reprendre et rapatrier en allemagne tous les produits défectueux si non la justice est complice ca cela vas trainer des annees comme cela mme Merkel sera beaucoup moins intransig...

à écrit le 17/10/2015 à 12:50
Signaler
Pas de chance pour le groupe Vag, agglomérat de composants de médiocres produits offshore et d'un emédiocre qualité globale, décidément pour ce groupe le bon génie s'est définitivement échappé de la bouteille.. A vouloir seulement communiquer.. Pour...

le 19/10/2015 à 11:53
Signaler
fair play va te faire rebaptiser si il ya une justice tu verras que tous sont des tricheurs....par ailleurs vw etait le fer de lance de l'europe dont le premier ennemi se nomme usa si tu comptes sur carlos goshn et sa cgt pour faire du bleu blanc ro...

à écrit le 17/10/2015 à 12:09
Signaler
C'est curieux! Comment peux t-on croire que cela ne soit connu que d'une dizaine de personnes. Ne cherche t-on pas des boucs émissaires pour nous faire avaler la pilule. Ce qui me surprend le pus c'est dans dans ces personnes on retrouve le responsab...

le 17/10/2015 à 16:45
Signaler
On va ferrailler nos Porsche et pour n'y plus revenir puisque c'est comme le reste que de la com, d'ailleurs ça vaut que dalle...

à écrit le 17/10/2015 à 10:03
Signaler
une mascarade les fait ont ete valide par la direction qui a produit et vendu des produits interdit donc elle seule est responsable rejete la faute sur un salaries fut il ingenieur responsable du produits qui a voulu tirer le plus gros benefice...

à écrit le 17/10/2015 à 10:00
Signaler
Cette histoire marque le fin du diesel !

le 17/10/2015 à 12:03
Signaler
Du diésel vw truandé et en retard technologique surtout, le diésel ne s'arrêtera jamais, couple, fiscalité, TVA récupérable etc.., les marques françaises dépolluent déjà à l' AD Blue, vous fantasmez..!

à écrit le 17/10/2015 à 0:11
Signaler
Il y a 800 000 voitures truquées VW en France(estimation basse) chacune d'elle émet 50 fois plus qu'une voiture normale donc ça fait l'équivalent de 50*800 000 =40 millions de voitures normales en terme de pollution. Or il y a 40 millions de voitures...

le 17/10/2015 à 0:45
Signaler
Hhmm.. J'aime bien votre focalisation sur vw alors que MES voitures bien franco-françaises CONSOMMENT bien plus qu'annoncé sur les prospectus commerciaux... Ceci écrit, quand je conduis une mercédés, cela me gonfle de devoir appuyer sur le bouton qui...

le 17/10/2015 à 2:05
Signaler
Je suis d'accord sur le fait que les constructeurs français sont probablement suspects. Ce que j'essaye d'évaluer dans mon commentaire c'est le coût de la fraude VW pour le contribuable français. Je ne l'ai pas fait pour les constructeurs français c...

le 17/10/2015 à 13:38
Signaler
Calcul bien rapide, @lucas. Il y a 38 millions de voitures en France et toutes ne sont pas d'une prime jeunesse, ni françaises et donc polluent. ce qui est une épine dans ce type de raisonnement. La question se limitera donc à l'escroquerie VW sans a...

à écrit le 16/10/2015 à 21:50
Signaler
Le problème VW c'est la tricherie installée et dont on sent bien les conséquences sur les mois qui viennent. Le groupe perdait déjà naturellement du terrain au plan des ventes mondiales sur l' année, fiabilité catastrophique, modèles chers et inadap...

à écrit le 16/10/2015 à 21:10
Signaler
Inimaginable que seulement 10 personnes (lampistes) aient été au courant d'un tel système et que ça puisse durer plusieurs années. Nous aurons tous remarqué qu'ils ont fait appel à un "Cabinet Américain" pour faire toute la lumière sur les faits...Qu...

le 17/10/2015 à 11:39
Signaler
Ils doivent être retrouvés, ils seront retrouvés par la justice ou les consommateurs, les deux peut-être..

à écrit le 16/10/2015 à 19:06
Signaler
Quelle blague. Une entourloupe pareille, dans une société de ce type, allemande de surcroit, relève d'un système, pas de quelques personnes. Forcément que beaucoup de monde était au courant depuis le début.

le 18/10/2015 à 11:20
Signaler
Tout à fait d'accord. D'autant que Bosch a écrit que le logiciel n'était pas légal. Ca m'étonnerait effectivement que ça se limite à 10 boucs émissaires. En attendant, qu'on fasse disparaître des spots télés l'arrogant Das Auto à la fin des pubs VW

à écrit le 16/10/2015 à 18:51
Signaler
Gageons que les responsables de cette fraude ont eu une prime exceptionnelle pour avoir été au-delà des objectifs !

à écrit le 16/10/2015 à 18:33
Signaler
Des lampistes.... modification installée sur 11 millions de véhicules de 4 marques sans que personne ne sâche rien. La marmotte...

à écrit le 16/10/2015 à 17:54
Signaler
Da, nous avons mis vévé à pied, c'est mieux...!

à écrit le 16/10/2015 à 17:10
Signaler
"nettement moins de dix responsables". Si il y a si peu de personnes impliquées, doit-on en conclure que la troupe de bureaucrates-managers sensée suivre ce qui se fait dans l'entreprise ainsi que les nombreux ingénieurs qui ont du examiner ces moteu...

le 16/10/2015 à 18:02
Signaler
Ne voyez-vous qu'il s'agit d'une chasse aux sorcières comme dans les banques..?? On "vire" quelques salariés avec une indemnité record et la "réputation" de l'entreprise est sauvée.

le 16/10/2015 à 18:52
Signaler
@yvan. si le choix est entre passer pour une entreprise qui fraude massivement ou pour une entreprise avec un Système de Management de la Qualité totalement défaillant, je ne sais pas ce qui est mieux pour la réputation de l'entreprise. par contre po...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.