Hausse des prix annoncée dans l'électroménager

 |   |  559  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Confrontés à une hausse du coût des matières premières, Whirpool et Electrolux ont décidé d'augmenter le prix de vente de leurs produits. Les deux leaders mondiaux de l'électroménager ont dévoilé ce mercredi des résultats financiers décevants.

Whirlpool et Electrolux, les deux plus grands fabricants mondiaux d'électroménager, vont augmenter leurs prix cette année pour reporter sur les consommateurs la hausse des coûts des matières premières.

Les deux groupes, qui ont publié mercredi des résultats inférieurs aux attentes, continuent à faire face à une faible demande en Europe et aux Etats-Unis et comptent aussi sur les marchés émergents pour soutenir leur croissance.

Whirlpool, le numéro un mondial du secteur, a annoncé un chiffre d'affaires et un bénéfice en progression au quatrième trimestre grâce à un contrôle serré de ses coûts et à la forte demande des marchés émergents comme l'Asie ou l'Amérique latine. "Nous attendons en 2011 une demande positive mais irrégulière au niveau mondial", a déclaré le PDG du groupe américain, Jeff Fettig, dans un communiqué.

"L'inflation par les matières premières pousse les coûts à la hausse, et nous espérons la compenser par l'amélioration de la productivité, l'innovation et les hausses de prix récemment annoncées." Whirlpool a fermé des usines, réduit ses effectifs et délocalisé certains sites dans des pays où la main-d'oeuvre est meilleur marché, comme au Mexique. Il a aussi commencé à mettre en commun certaines pièces détachées sur ses lignes de production de lave-vaisselle, lave-linge et réfrigérateurs.

Certains observateurs se demandent si la tentative de Whirlpool d'augmenter ses prix n'est pas trop ambitieuse alors que dans la plupart des pays développés les consommateurs semblent avoir encore besoin d'incitations pour acheter des produits chers comme l'électroménager. Brian Sozzi, chez Strategies, à New York, rappelle d'ailleurs que le groupe avait, au début de l'année dernière, tenté en vain de relever ses prix. Les investisseurs semblent d'ailleurs douter de cette stratégie. A Wall Street, le titre Whirlpool cédait 3,3% vers 17h00 (heure de Paris).

Les ambitions d'Electrolux mises à mal

La déception du marché était encore plus grande s'agissant du suédois Electrolux, dont l'action abandonnait 8,7% à 166 couronnes à la Bourse de Stockholm. Le numéro deux mondial de l'électroménager a lui aussi fait état d'un bénéfice inférieur aux attentes et a de plus renoncé au versement d'un dividende exceptionnel qui était espéré, préférant consacrer son importante trésorerie à l'extension de son programme de rachat d'actions.

En outre, l'ambition d'Electrolux de se développer dans les régions à forte croissance est pour le moment mise à mal. Il a fait savoir mercredi qu'il suspendait son projet de rachat du groupe égyptien d'électroménager Olympic en raison des tensions dans le pays.

Electrolux a fait savoir qu'il augmenterait ses prix de 8% à 10% à partir d'avril en Amérique du Nord, et progressivement en Europe et sur d'autres marchés. "Au premier trimestre, les matières premières vont nous frapper d'emblée", a déclaré à Reuters le directeur général du groupe Keith McLoughlin, en marge de la présentation des résultats de l'entreprise.

Le cours du cuivre a par exemple encore atteint un nouveau record mercredi après avoir grimpé de 60% depuis juin 2010. Electrolux a ainsi relevé sa prévision de l'impact des coûts des matières premières pour la porter à deux milliards de couronnes (225 millions d'euros) contre 1,5 milliard précédemment.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :