L'obligation du port du masque en entreprise va-t-elle signer la fin du bureau ?

La systématisation du port du masque dans tous les espaces de travail va-t-elle tuer le bureau ? Rien n'est moins sûr sachant que le télétravail généralisé a montré ses limites pendant le confinement.
César Armand

3 mn

(Crédits : Reuters)

Avec la "circulation active" du virus, il fallait s'y attendre. La ministre du Travail l'a annoncé hier: "Il est nécessaire de systématiser, comme l'a préconisé le Haut conseil de la santé publique (HCSP), le port du masque dans tous les espaces de travail clos et partagés, comme les salles de réunions, couloirs, vestiaires, open space", a déclaré Elisabeth Borne à l'AFP, à l'issue d'une réunion avec les partenaires sociaux. Si le bureau individuel est exempté de ce dispositif qui doit entrer en vigueur "fin août", "la distanciation du mètre reste d'actualité", a-t-elle encore précisé.

Lire aussi : Le port du masque sera obligatoire en entreprise à la rentrée

Sans attendre début septembre, les professionnels de l'immobilier de bureaux travaillent déjà à l'amélioration de la qualité de l'air intérieur, l'air recyclé des bureaux favorisant la propagation du coronavirus. Si d'aucuns imaginent des labels sanitaires pour attirer les talents et les conserver, d'autres lancent des appels à projet pour dénicher des solutions déjà éprouvées. Avec EDF, son deuxième principal locataire, la foncière Covivio entend trouver un outil qui retient les microbes. Son directeur de l'innovation Philippe Boyer imagine déjà quelque chose comme les algues qui aspirent les microparticules fines et le dioxyde de carbone.

La fin de l'open space et du flex office ?

Est-ce pour autant la fin de l'open space, le bureau ouvert où nombreux salariés cohabitent dans un espace plus ou moins grand ? "Je pense que chaque entreprise a besoin de sa propre organisation et que ce qui caractérise le travail aujourd'hui est que les organisations changent très vite. Qui peut dire ce que sera son métier dans 5 ans ?", répond l'architecte Nicolas Laisné.

Le flex office ou bureau flexible, parfois même rebaptisé "sans bureau fixe", semble, lui, condamné au regard des coûts sanitaires qu'il engendre. Si chacun change de poste de travail tous les matins, selon son envie et/ou son heure d'arrivée, il faut le désinfecter selon les protocoles sanitaires en vigueur.

"Quel que soit l'âge du salarié, son bureau idéal, demain, sera un mix entre un peu plus de télétravail et de l'open space avec postes de travail affectés, où l'on peut décider de la distance"assure de son côté l'économiste Ingrid Nappi, professeure à l'Essec, titulaire de la chaire Workplace Management et autrice d'une enquête sur 800 employés de bureaux.

Les limites du télétravail généralisé

Le confinement a en outre montré les limites du télétravail généralisé. Les employés vont au travail pour rencontrer leurs collègues et interagir avec eux. De ces échanges, naissent des idées auxquelles personne ne pense seul(e) devant son ordinateur. A l'avenir, l'aménagement des lieux de passage, comme les couloirs ou même les escaliers, où se déroulent ces discussions, ne devront plus être négligés.

"Les circulations ouvertes et éventuellement extérieures auront leur importance. Cela permet de mieux circuler, de ne pas trop être près les uns des autres dans les ascenseurs. En temps d'urgence sanitaire, cela permet de faire des circuits où on ne se croise pas", relève l'architecte Nicolas Laisné.

En attendant, les acteurs du coworking, qui louent des espaces aux entreprises, estiment qu'ils incarnent le compromis entre le travail à domicile et le bureau traditionnel. Le président-fondateur de Morning (groupe Nexity) Clément Alteresco défend par exemple la création de "tickets bureaux" sur le modèle des tickets resto. Lorsque le salarié en assez d'être sur son canapé, il peut se rendre dans ce type de lieux. Soit il y rencontre des employés d'autres entreprises qui peuvent lui décloisonner l'esprit, soit il y donne rendez-vous à ses collègues pour travailler ensemble le temps d'une matinée, d'un après-midi ou d'une journée.

César Armand

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 20/08/2020 à 18:05
Signaler
Pendant ce temps : Chronique d'un raté annoncé. L'application StopCovid, lancée début juin par le gouvernement pour retrouver les contacts des personnes touchées par le coronavirus n'a, c'est le moins que l'on puisse dire, pas trouver son public n...

à écrit le 20/08/2020 à 8:51
Signaler
Il n'y a pas de cluster en Bretagne parce-qu’ils ont trouvé la parade : il boivent le gel hydroalcoolique ;) Faut pas gâcher !!!

à écrit le 20/08/2020 à 8:49
Signaler
En clair, ils nous muselle comme des chiens méchants.

à écrit le 20/08/2020 à 7:44
Signaler
Bah, les médias de masse commencent à nous préparer à une vaccination obligatoire qui va résoudre tout nos problèmes c'est sûr... Alors que nous ne savons même pas si nous sommes imunisables il va encore falloir alimenter les paradis fiscaux de...

à écrit le 19/08/2020 à 20:33
Signaler
Mais au lieu de ts phosphorer ds notre coin sur la vie future au bureau avec le port du masque obligatoire, est on capable, à l'heure de la mondialisation instantanée de l'information, de savoir comment ça se passe ds ts les Pays asiatiques précurse...

à écrit le 19/08/2020 à 19:18
Signaler
Donc, si on récapitule : le télétravail devait conduire à la réduction drastique des surfaces de bureaux individuels au profit du flex-office et de son open-space, le port du masque obligatoire en entreprise risque maintenant de favoriser les bureaux...

à écrit le 19/08/2020 à 19:10
Signaler
Obligé d’accepter des cookies pour arriver sur un article payant et ne pas pouvoir le lire, c’est les boules.

à écrit le 19/08/2020 à 16:58
Signaler
Plutôt la fin de l'Open Space que l'on promettait à tous les salariés et le retour en grace du bureau individuel qui a également d'autres avantages comme celui de pouvoir se concentrer au calme sur son boulot.

à écrit le 19/08/2020 à 16:02
Signaler
Perso, je suis quasi certain que l'on disposera de plusieurs vaccins d'ici quelques mois, et avant la fin 2020 (vacciner tous les fragiles d'ici mi-2021). Dès lors, nous parlons de mesures (le port du masque) qui seront très temporaires..Evidemment, ...

à écrit le 19/08/2020 à 13:51
Signaler
2020 l'année où le monde est devenu fou et où l'esprit des hommes a sombré dans la peur et le néant. Les peurs amplifiées par des profiteurs ont pris le contrôle des gens prés a tous pour sauvé leur misérable existence d’esclave.

le 19/08/2020 à 17:05
Signaler
Analyse pertinante pleine de verité

le 19/08/2020 à 18:38
Signaler
Ces élites mondialisées savent très bien que les gens capables de réfléchir sont environ 15% de la population (voir l'expérience de Milgram) ., ce qui correspond comme par hasard au pourcentage de la population avec des QI supérieurs à 1 écart type ....

à écrit le 19/08/2020 à 13:48
Signaler
Ce port obligatoire du masque dans les lieux où la distanciation est possible , montre encore une fois, la folie d'un pays centralisé géré par des élites fonctionnarisées complètement en dehors des réalités de l'entreprise et qui eux , seront sans ma...

à écrit le 19/08/2020 à 13:42
Signaler
" l'obligation du port du masque en entreprise" signe la fin... des haricots ! La fin de la croissance, le début d'un Monde nouveau qui pourrait être meilleur que le précédent mais dont on a tout lieu de penser qu'il sera pire...et avec notre accord ...

à écrit le 19/08/2020 à 13:21
Signaler
Il fallait laisser le choix aux entreprises ... En imposant le masque de manière unilatérale dans les espaces où la distanciation est possible, on va accélérer la fuite des vrais talents à l'étranger et augmenter la défiance vis à vis du management q...

à écrit le 19/08/2020 à 12:09
Signaler
Du grand n'importe quoi, on porte le masque dans les bureaux et pas dans la cantine. On va à sa table avec le masque dans un restaurant puis on l'enlève pour déjeuner. Dans des rues étroites , masque obligatoire et dans les cafés personne n'en porte ...

à écrit le 19/08/2020 à 11:54
Signaler
La fin du bureau, c est la fin du travail en France, car le télétravail se fera à moitié prix à l étranger.

le 19/08/2020 à 13:33
Signaler
Totalement faux ! Dans de nombreux pays bien plus développés (et beaucoup plus performants, ce qui n'est guère difficile) que la france, le télétravail, ainsi que l'enseignement à distance, sont largement répandus et sont des incontestables succès. ...

le 19/08/2020 à 14:36
Signaler
@ ? On peut râler avec des collègues devant sa webcam ou par écrit avec des outils comme slack par exemple sans problème et avec un café en plus .Ce n'est pas fait que pour des réunions de service.

le 19/08/2020 à 21:22
Signaler
"Dans de nombreux pays bien plus développés (et beaucoup plus performants, ce qui n'est guère difficile) que la france, le télétravail, ainsi que l'enseignement à distance, sont largement répandus " Et quels sont ces pays? C' est facile de dire qu...

à écrit le 19/08/2020 à 11:48
Signaler
Les médias font de la prospective avec de fausses données afin d'en orienter le futur, a leur avantages!

le 21/08/2020 à 9:19
Signaler
Sur les plateaux télé certains demandent déjà une dérogation alors que dans les entreprises on obligerait le masque même si distanciation possible. Les journalistes fliquent tout le monde à longueur de temps ils doivent donner l'exemple ou alors nous...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.