Télétravail : l'immobilier de bureaux est mort, vive l'immobilier de bureaux !

 |   |  993  mots
(Crédits : Tran Mau Tri Tam / Unsplash)
Foncières et promoteurs immobiliers l'affirment d'une même voix : les locataires d'espaces de travail de demain seront davantage exigeants sur la qualité des aménagements extérieurs et intérieurs.

Entre le confinement qui contraint les salariés à rester chez eux, le début du déconfinement qui risque de prolonger la période de télétravail et l'après où les employés voudront revenir plus souvent chez eux, l'immobilier de bureaux a-t-il un avenir ?

"J'en reste persuadé pour les métiers qui le permettent", veut croire Roland Le Roux, président de Citae, filiale de BTP Consultants. "Malgré quelques contraintes, le travail à distance fonctionne. Au lieu d'acheter des mètres carrés, les entreprises auraient tout intérêt à offrir des mètres carrés de coworking. Entre 12m² en moyenne par salarié et un espace disponible sur abonnement, le calcul est vite fait", estime-t-il.

Lire aussi : "Les modes de vie et les usages vont changer le BTP" (Roland Le Roux, président de Citae)

Les locataires exigeants sur l'aménagement des espaces de travail

Ce n'est pas l'avis de Thomas Georgeon, à la tête d'une foncière qui loue des bureaux en région parisienne. "Cette crise sanitaire aura certes des répercussions sur le système économique mais je suis convaincu que le confinement ne sera pas suffisant pour impacter l'immobilier de bureaux", considère le directeur général de la Société...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :