Glaxo ne fera pas de contre-offre sur Genzyme

 |   |  187  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe britannique GlaxoSmithKline a déclaré ne pas être intéressé par l'américain Genzyme convoité par le groupe français Sanofi-Aventis dont l'offre hostile s'élève à 18,5 milliards d'euros.

GlaxoSmithKline a indiqué jeudi ne pas être intéressé par une contre-offre sur l'américain Genzyme. Le groupe britannique explique qu'il prèfère mettre en avant sa volonté de se concentrer sur la recherche et le développement.

Pourtant, le groupe britannique a été cité comme une des parties contactées par Genzyme dans le cadre de sa défense contre l'offre hostile de 18,5 milliards de dollars du français Sanofi-Aventis.

"Ce genre de grosses opérations est incroyablement destructeur pour la recherche et le développement", a déclaré Patrick Vallance, un des responsables de la découverte de médicaments et du développement chez Glaxo. Pour lui, un tel processus peut mener au chaos.

S'exprimant à Cambridge, Massachusetts, non loin du siège social de Genzyme, Patrick Vallance et d'autres dirigeants de Glaxo ont mis l'accent sur leur stratégie de découverte de médicaments et ont indiqué que le laboratoire britannique n'avait pas de projet de grosses acquisitions.

Mais d'autres groupes pourraient surenchérir.  Le japonais Takeda s'intéresserait à Genzyme ainsi que Pfizer et Johnson and Johnson selon le Wall Street Journal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :