Sanofi en pleine santé ne veut pas pour autant relever son offre sur Genzyme

 |   |  616  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Au troisième trimestre 2010, Sanofi a dégagé un résultat net de 2,472 milliards d'euros, en hausse de 8,9% à données publiées et -2,3% à changes constants.

Sanofi-Aventis, engagé dans une offre hostile de 18,5 milliards de dollars sur Genzyme, a publié jeudi des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre 2010 grâce à de bonnes performances dans les pays émergents et à des taux de changes favorables.

Ces réalisations associées à "un contrôle strict des coûts" permettent au groupe pharmaceutique de relever entre 0 et 2% sa prévision de croissance du bénéfice par action des activités alors qu'il anticipait jusqu'à présent une évolution de ce résultat comprise entre 0 et -4%.

Il précise dans un communiqué que cette prévision tient compte de la concurrence générique d'Ambien aux Etats-Unis, de l'entrée possible de génériques de Taxotere aux Etats-Unis et en Europe et de la poursuite de l'érosion des ventes de Lovenox aux Etats-Unis.

Il ne fait aucun commentaire sur les déclarations du 22 octobre dernier de Genzyme qui a estimé valoir entre 84 et 89 dollars par action alors que le n°6 mondial de la pharmacie offre 69 dollars.

La réduction des coûts devrait dépasser 1,2 milliard d'euros à taux de change constants d'ici fin 2010 (par rapport à la base de coûts de 2008).

Au troisième trimestre 2010, Sanofi a dégagé un résultat net de 2,472 milliards d'euros, en hausse de 8,9% à données publiées (-2,3% à changes constants), soit 1,89 euro par action.

Les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un bénéfice net de 2.309 millions et un bénéfice par action de 1,75 euro.

Le résultat opérationnel des activités s'établit à 3.422 millions d'euros (+7,1% en publié et -3,4% à changes constants), à comparer à un consensus de 3.215 millions d'euros.

Sanofi dit avoir accru de 1% à changes constants ses frais commerciaux et généraux au troisième trimestre à 1.851 millions. Ses frais de recherche et développement ont reculé de 6,4% à changes constants à 1.085 millions d'euros.

LE POIDS DES GÉNÉRIQUES

Le chiffre d'affaires, attendu à 7,63 milliards d'euros, ressort à 7,821 milliards, en hausse de 5,7% à données publiées (-1,7% à données comparables). L'effet favorable des variations monétaires atteint 7,4 points.

Aux Etats-Unis, premier marché pharmaceutique mondial, les ventes se sont élevées à 2.499 millions (-6,2% à changes constants) alors que dans les pays émergents, qui représentent aujourd'hui 29,6% du chiffre d'affaire du groupe, elles ont crû de 13% à 2.314 millions. En Europe occidentale, elles ont diminué de 11,2% à 2.188 millions.

Au troisième trimestre, les ventes de Lantus (diabète) se sont améliorées de 6,7% à 900 millions, contre 928 millions attendus par les analystes.

Le Plavix (antithrombotique) a vu ses ventes chuter de 30,4% à données comparables à 505 millions au troisième trimestre (520 millions prévus) alors que celles de Lovenox ont reculé de 26,1% à 589 millions (671 millions prévus).

Le taxotère (cancer), dont deux brevets ont été invalidés aux Etats-Unis, a réalisé des ventes de 537 millions d'euros (consensus de 552 millions d'euros) en baisse de 4,9%.

Lui aussi affecté par la concurrence de génériques aux Etats-Unis, le chiffre d'affaires d'Eloxatine a chuté de 43,5% à 120 millions d'euros alors que les analystes attendaient un chiffre de 97 millions d'euros.

Le Multaq (thrombose) a réalisé un chiffre d'affaires de 46 millions d'euros sur le trimestre (50 millions prévus) en hausse de 223,1%.

A ce jour, le portefeuille de recherche-développement de Sanofi-Aventis comprend 55 projets en développement clinique dont 16 en phase III ou faisant l'objet de demandes de mise sur le marché auprès des autorités de santé.

L'action du laboratoire a clôturé mercredi à 49,5 euros (-0,31%) quand le CAC 40 a baissé de 0,96% et que l'indice sectoriel européen a été stable.

Sanofi a indiqué ne pas être prêt du tout à relever son offre sur la biotechnologie américaine Genzyme à 69 dollars par action soit 18,5 milliards de dollars alors que sa cible estime en valoir 84 à 89 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :