Les médicaments à l'assaut d'Internet, les pharmaciens s'inquiètent

Les médicaments en libre accès devant le comptoir vont pouvoir être vendus sur Internet... sur les sites des pharmacies, d'après une ordonnance publiée vendredi au Journal Officiel. Mais l'Ordre national des pharmaciens ne s'en réjouit pas. Bien au contraire.

2 mn

Copyright Reuters

C?est un premier pas vers la vente en ligne. Les médicaments en libre accès vont pouvoir être vendus sur Internet, pourvu que la vente soit effectuée à partir du site web d'une pharmacie, selon une ordonnance publiée vendredi au Journal Officiel. Cette ordonnance était très attendue car la France devait transposer avant le 2 janvier une directive européenne de 2011 autorisant la vente des médicaments sur Internet. 

Une licence pour une officine de pharmacie physique

Selon cette ordonnance, la vente en ligne "n'est autorisée que pour les pharmaciens ayant obtenu une licence pour créer une officine de pharmacie physique" et qu'elle devra être exercée "en conformité avec les dispositions du code de déontologie et avec les bonnes pratiques de dispensation par Internet". Lesdits sites devront de surcroît recevoir l'aval de l'autorité régionale de santé (ARS) dont ils dépendent et se déclarer à l'ordre des pharmaciens.

Quant aux officines habilitées à vendre des médicaments au public dans un autre état membre de l'Union européenne, elles devront également respecter la réglementation française et ne vendre sur Internet que des médicaments en libre accès à des personnes vivant en France.

L'Ordre national des pharmaciens s'insurge

Mais cette publication n'est pas du goût de tous. Et notamment de l'Ordre national des pharmaciens, qui n'a cessé de mettre le gouvernement en garde. "Le médicament n'est pas un bien de consommation ordinaire", a rappelé l'organisme dans un communiqué publié après la présentation de l'ordonnance en conseil des ministres, soulignant que la "sécurité du patient doit rester la priorité de tous". Dans ce document critique, l'Ordre estime également que "rien ne peut remplacer le conseil relatif au médicament dans une officine, en face à face par le pharmacien".

"La vente en ligne est sanitairement inopportune et dangereuse pour la santé publique"

Au delà de la sécurité du patient, l'Ordre s'inquiète de la confidentialité des données, de la falsification et du non respect des règles de la profession. "L'autorisation de vente en ligne était peut-être judiriquement inéluctable mais elle est sanitairement inopportune et dangereuse pour la santé publique, aussi longtemps que ces périls ne seront pas jugulés", conclut l'Ordre.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 10/01/2013 à 15:17
Signaler
Comme les notaires, taxiteurs etc, les pharmaciens ont peur de perdre leur monopole mais la République bananières des petits camarades c'est bientôt finis...

à écrit le 24/12/2012 à 16:13
Signaler
A quand les produits distribués, vendus en direct par les laboratoires surtout ceux non remboursés par la sécu? Même chose pour les génériques dont seul l'emballage est différent. Vive l'Internet

le 04/12/2014 à 12:16
Signaler
Michel Sapin

le 04/12/2014 à 12:20
Signaler
Michel Sapin ne fait que confirmer que les "vrais" patrons sont ceux qui se laissent tondre par le PS et l'État...Il n'en sortira pas grandi une fois de plus

à écrit le 24/12/2012 à 0:53
Signaler
pour illustrer le propos précédent ...marge commerciale de la grande distribution : 31 pourcents marge commerciale de l'officine 27 pourcents... De plus, je reste persuadé que les officines apportent par leur mode fonctionnement bien plus à la ...

le 04/04/2014 à 22:57
Signaler
Alors là je vais m'etouffer: payé plus? Je suis préparatrice depuis 27 ans et je gagne 1500 euros par mois les pharmaciens sont radins ont un tiroir caisse à lave du cœur Si vous ne vendez pas 3 produits pour un rhume on se fait engueuler si votre p...

à écrit le 23/12/2012 à 18:46
Signaler
la déreglementation des specialites OTC entrainera des problèmes inévitablement. Peut être avez vous l'impression qu'il n'y a pas de contrôle de spécialités délivrées au comptoir de certaines pharmacies, je déplore que ce soit le cas car c'est faux. ...

à écrit le 22/12/2012 à 22:19
Signaler
Des corporations monopolistiques. Aujourd'hui, on achête en Chine des lunettes avec verres correcteurs pour 15 ?. La même paire est facturée 500 ? par l'opticien du coin. Bientot, les dents et les médicaments. Je ne veux pas payer une rente au pharma...

à écrit le 22/12/2012 à 17:11
Signaler
Ils sont marrant les pharmaciens , ils sont assis sur un tas d'or depuis des décennies grâce à leur situation monopolistique et là on leur parle d'un chouia de concurrence et ils viennent pleurer , mort de rire , améliorez votre service client déjà e...

à écrit le 22/12/2012 à 16:50
Signaler
cette vente sur internet engendrera des problèmes d'éthique et de santé publique car plus de contrôle en direct du pharmacien ou son personnel sur les vente de médicaments OTC... @dede: votre médicament pour le mal de gorge à 3? sur internet + frais...

le 22/12/2012 à 18:35
Signaler
La concurrence entre pharmacie dans des petites villes de province n existe pas !!tout au prix fort!!je maintiens que ces " medicaments "en vente sur internet ou en grande surface (ou moyenne) aura pour effet de faire baisser les prix car la grande s...

à écrit le 22/12/2012 à 15:20
Signaler
@dede: sur internet vous trouverez votre sirop pour le mal de gorge à 3? (+5? de frais de port) et chez votre pharmacie de quartier vous l'aurez à 4?... @patou: et encore si cela arrivait, les grandes surfaces ne pourront rien négocier de mieux que ...

le 23/12/2012 à 0:46
Signaler
Pourquoi ne parlez vous pas des marges arrière touchées par les pharmacies?

à écrit le 22/12/2012 à 14:34
Signaler
Il s agit des medicaments en vente libre dans les pharmacies!!! actuellement on s aperçoit qu il n y a aucune concurrence entre les pharmacies d un meme quartier,pas d affichage des prix ,pas de ticket de caisse à l achat!!!je suis d accord pour la v...

à écrit le 22/12/2012 à 14:31
Signaler
Pas très pratique. Tu as un petit souci. Au lieu d'aller à la pharmacie tout de suite, tu commandes et il faut attendre la livraison. Ou si tu vois le medecin, et un medicament est en accès libre et non remboursé eh bien il faut attendre la livraison...

le 22/12/2012 à 15:29
Signaler
oui pour certain "medic urgent "il faudra aller à la pharmacie!!!pour d autres on pourra commander sur internet et attendre deux jours!!!le mieux serait que ces medics non remboursés soient vendus en grande surface!!c est la prochaine etape!!!!car d...

à écrit le 22/12/2012 à 13:16
Signaler
On le sait moins de 100 médicaments soignent réellement, disons 200 pour 20 molécules base. A ce total s'ajoute 100 produits issu du biotech. Bien loin des milliers de produits inutiles proposés par les pharmacies et remboursés... par nous avec de l'...

à écrit le 22/12/2012 à 12:44
Signaler
bonjour j'ai mal à la gorge ,je souhaite un sirop: - je vous conseille celui à 37? c'est le meilleur et c'est celui sur lequel je gagne le plus d'argent! merci de me faire trés bien vivre!

à écrit le 22/12/2012 à 9:43
Signaler
hier encore j'ai déconseillé un médicament pourtant en libre accès à une personne qui voulait le donner à son enfant de 4 ans (trop jeune pour le prendre)... Et nous sommes confrontés, tous les pharmaciens, à ce genre de situation plusieurs fois par ...

le 22/12/2012 à 13:24
Signaler
L'automédication s'accompagne d'une formation du public indispensable, simple, compréhensible et d'un accompagnement de conseils libres pour certains. On ne peux avec dignité raisonner en l'état actuel sans une grande part de cynisme, d'hypocrisie et...

à écrit le 21/12/2012 à 23:09
Signaler
Nos braves politiques cherchent continuellement depuis plus de 30 ans des ouvertures, le résultat est pitoyable des milliards de dette. Nos politiques sont des indécrottables !

le 22/12/2012 à 9:35
Signaler
Bravo pour le hors sujet. 0/20.

à écrit le 21/12/2012 à 20:16
Signaler
Encore du corporatisme des pharmaciens. Encore heureux que le gouvernement n'ai pas cédé et ouvert le marché à internet. On ne sera plus obligé d'acheter sur des sites belges. Reste plus qu'à ouvrir bon nombre de médicaments vendus sur ordonnance en ...

à écrit le 21/12/2012 à 19:44
Signaler
Il existe des réglementations stupides : en voici une ! Je ne donne pas longtemps pour assister aux dérives propres à internet, avec médicaments falsifiés et dangereux .. La santé publique ? Cela n'intéresse personne ..

le 22/12/2012 à 9:55
Signaler
Sauf pour Marisol qui n'a pas inventé la lune comme le reste de ce gouvernement.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.