Merck veut supprimer près de 500 postes en France après la perte de brevets

 |   |  241  mots
Le groupe pharmaceutique prévoit la suppression de 8.500 emplois dans le monde. (Photo Reuters)
Le groupe pharmaceutique prévoit la suppression de 8.500 emplois dans le monde. (Photo Reuters) (Crédits : Reuters)
Le groupe pharmaceutique Merck Sharp et Dhome (MSD) envisage de supprimer 490 postes au siège de Courbevoie. En cause: des pertes de brevets et un "contexte réglementaire assez tendu pour la pharmacie".

La direction de l'américain Merck (Sharp et Dhome, MSD) en France compte supprimer 490 postes dans l'Hexagone. Il s'agirait principalement de postes de visiteurs médicaux et des membres des "fonctions supports" au siège de Courbevoie en région parisienne d'après un plan de sauvegarde de l'emploi présenté jeudi et cité par des représentant CFE-CGC. En tout 385 postes actuellement occupé et 105 vacants seraient visés.

 

"Perte de plusieurs brevets"

 

"Ce plan s'inscrit dans le cadre des annonces qui ont été faites par la maison-mère au niveau monde en octobre 2013", mais il est aussi "lié au contexte français avec la perte de plusieurs brevets" et, "plus globalement, un contexte réglementaire assez tendu pour la pharmacie", a indiqué un porte-parole de l'entreprise à l'AFP.

 

Le groupe pharmaceutique prévoit la suppression de 8.500 emplois dans le monde. Le laboratoire est censé dégager des milliards de dollars d'économies en recentrant ses activités de recherche et de marketing. Ses effectifs, qui comptent aujourd'hui 81.000 personnes, seront réduits de 20% d'ici à la fin 2015.

 

D'autres labos menacent de supprimer des postes

 

Sa division française est la troisième filiale la plus importante du groupe après les Etats-Unis et le Japon. Elle emploi en tout 3.000 personnes. D'autres laboratoires ont menacé de supprimer des postes en France, notamment BMS et Sanofi, qui protestent contre la perspective d'une inscription de médicaments au paracetamol dans la liste des génériques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2014 à 13:00 :
Les laboraoires ripostent. A force de les prendre pour des tetes de turcs après les pharmaciens.
C'est la gestion de la gauche.
Bravo Mme Touraine
Quand des marahcbd annexe style fabrication de corset base secu 300 dépassement 300
ils n'y à que les gens de la smu et ame qui en profitent.
a écrit le 24/02/2014 à 11:46 :
Le pire, c'est que même si on ne passait pas le paracétamol en générique... Ça ne changerai rien. C'est beau le travail de lobbying.
a écrit le 24/02/2014 à 9:28 :
low price implique low cost... la fete ne fait que commencer...
a écrit le 23/02/2014 à 19:08 :
Je préfère l'original à sa copie -
a écrit le 23/02/2014 à 15:54 :
Le troll du chantage à l'emploi, pitoyable...
Réponse de le 24/02/2014 à 8:25 :
c'est pourtant simple et cela n'a rien à voir avec du chantage: les génériques c'est pour l'inde ou la chine, l'original a une petite chance d’être en france. Le problème c'est qu'il est de plus en plus difficile d'innover.
Réponse de le 24/02/2014 à 13:22 :
Non, ce n'est pas de plus en plus difficile d'innover. C'est que pour innover, il faut investir dans la recherche, avec un ROI à 5 ou 10 ans.

Mais comme les actionnaires veulent des ROI sur 18 ou 24 mois, on n'investit plus!

Le vrai problème est là, pas ailleurs.

Le reste, ce ne sont que des prétexte pour se justifier...
a écrit le 22/02/2014 à 22:13 :
Il me semblait que le chantage était, non seulement immoral, mais aussi soumis à condanation. Ah, oui, j'oubliai, c'est simplement pour le citoyen lambda...
Excusez moi pour ma naiveté.
a écrit le 22/02/2014 à 17:53 :
Le paracétamol est disponible en grande surface outre-Manche. Il y a des économies à faire dans ce secteur notamment au niveau du conditionnement. Les génériques pourraient facilement être présentés dans des flacons en plastique comme aux USA. Certains laboratoires ont commencé comme Actavis par exemple.Quant à la visite médicale, son utilité est sujet à caution. Existe-t-elle d’ailleurs dans d'autres pays ?
Réponse de le 24/02/2014 à 12:02 :
Gille1 désolé mais vous dits n'importe quoi, le conditionnement en flacon coˆute beaucoup plus cher que le conditionnement sous blister....Haurissant le nombre de commentaires de gens qui n'y connaissent rien !!!
Réponse de le 25/02/2014 à 19:16 :
Gilles1, si les économies passent avant la santé, allons-y ! Sachez que le paracétamol tue, et qu'Outre-manche, il y a beaucoup plus de greffes hépatiques liées à la consommation de paracétamol, tels des bonbons, qu'en France. On n'achète pas des médicaments comme on fait ses courses.
Réponse de le 18/05/2015 à 22:45 :
Admettons que cela soit moins cher... La notion de flacon induit la quantité ce qui n'est pas le cas des plaquettes avec une 15ene de comprimés. cela doit représenter une grosse partie des quantité acheté tout produit confondu.
a écrit le 22/02/2014 à 17:33 :
toujours la menace de licencier, il faut absolument lire le bouquin de l'ancien commercial de Merck. C'est devenu une habitude, il serait temps que certains procès avancent un peu plus vite.

Bref, ils ne vivent que de la sécu dans la majorité des pays, et ils devraient oublier le chantage.. Les actionnaires veulent toujours plus de frics, et quon m'explique aussi pourquoi les médicaments sont si chers en France contre les autres pays européens. Devons nous les accuser de vols????? ou de corrupteurs???
Réponse de le 22/02/2014 à 21:11 :
Pourquoi continuez-vous alors à engraisser votre pharmacien français? Ce que je sais c'est que lorsque je paie des médicaments c'est mon pharmacien qui encaisse et lui ne me montrera jamais son reçu des laboratoires... alors c'est facile de tirer à boulet rouge sur les laboratoires et leurs actionnaires sans preuve de ce qu'on avance. Un témoignage d'un commercial licencié n'en fait pas un apôtre de la vertu.
a écrit le 22/02/2014 à 17:20 :
La photo est celle du logo Merck KgaA et vous mettez en relation des article sur son ancienne filiale américaine crapuleuse, faites attention au procès qui va s'en suivre !
a écrit le 22/02/2014 à 14:49 :
l habituel chantage a l emploi qui fera plier nos mollassons .
et c est le contribuable qui reglera encore la note, jusqu a la révolte
a écrit le 22/02/2014 à 14:40 :
Photo erronée !!
Votre photo est celle de l'autre société Merck. MSD n'ayant pas le droit de s'appeler Merck en Europe. Attention à ne pas vous faire assigner !
a écrit le 22/02/2014 à 11:28 :
Ca ressemble fort à du chantage. Ceci dit si cela doit couter plusieurs milliards au fabricant , comme le prétend Merck, c'est qu'en contrepartie les malades et les organismes sociaux devraient en économiser autant. De quoi indemniser et reclasser quelques centaines de personnes.
a écrit le 22/02/2014 à 6:49 :
La perte des brevets s'appelle tout simplement la fin des années faciles...y'a de l'orage dans l'air et on n'a pas provisionné...comme c'est génant !!!
a écrit le 21/02/2014 à 19:36 :
Le Merck que vous montrez en photo est Merck KGaA, qui est différent de Merck Sharp & Dohme. MSD n'a pas le droit de se faire appeler Merck en dehors de l'Amérique du Nord, mais ne fait malheureusement pas respecter cette règle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :