Diabète : l'envol des prix de l'insuline inquiète aux Etats-Unis

 |   |  893  mots
Les Etats-Unis représentent 40% du marché mondial de l'insuline estimé à 22,35 milliards de dollars dans le monde en 2013.
Les Etats-Unis représentent 40% du marché mondial de l'insuline estimé à 22,35 milliards de dollars dans le monde en 2013. (Crédits : REUTERS/Radu Sigheti)
Le bond des prix de l'insuline a multiplié par trois le coût d'un traitement pour un patient diabétique. Si les professionnels de santé s'inquiètent et jugent ces prix excessifs, les industries pharmaceutiques mettent en avant le coût de l'innovation. Responsables politiques et mutuelles veulent faire pression sur les prix.

Le jeudi 7 avril, c'est la journée mondiale de la santé. Avec pour thème le diabète, une maladie chronique pour laquelle l'OMS a lancé un message d'alerte: aujourd'hui 422 millions d'habitants dans le monde sont touchés par cette maladie chronique, soit quatre fois qu'il y a 35 ans.

Les Etats-Unis, par exemple, comptent 29 millions de personnes souffrant d'une forme de diabète, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Si le pays représente moins de 10% des personnes touchées par cette maladie chronique, il écrase les autres régions en termes de parts de marché pour les laboratoires pharmaceutiques. Les Etats-Unis représentent 40% du marché mondial de l'insuline estimé à 22,35 milliards de dollars dans le monde en 2013 (10,62 milliards d'euros), selon le cabinet Grand View Research.Et en 2020, le marché américain devrait représentait 20 milliards de dollars pour cette hormone qui diminue le taux de glucose dans le sang.

En onze ans, le prix de l'insuline a grimpé de 197%

Ces chiffres s'expliquent par l'envol des prix de l'insuline entre 2002 et 2013. Selon une étude parue mercredi 6 avril dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), le millilitre d'insuline a grimpé de 197%, passant de 4,34 dollars à 12,92 dollars. Faisant tripler le coût annuel d'un traitement pour chaque patient (de 231 à 736 dollars).

"L'augmentation spectaculaire du coût de l'insuline aux États-Unis peut empêcher certaines personnes d'accéder à une thérapie vitale", s'inquiète le Dr William Herman, professeur d'épidémiologie à la faculté de santé publique de l'Université du Michigan, et coauteur de l'étude.

Car, comme le rappelle l'OMS, l'insuline est le principal traitement de cette maladie chronique, et il est vital il pour certains malades, notamment ceux atteints de diabète de type 1.

"Ce plus que triplement du coût de l'insuline depuis dix ans est alarmant, c'est aussi un fardeau pour les assurances maladies", insiste le Docteur William Herman, professeur d'épidémiologie à la faculté de santé publique de l'Université du Michigan, coauteur de l'étude.

Les prix "hors de contrôle" des nouvelles insulines

Cette évolution des prix s'explique par l'arrivée d'insulines analogues, de nouvelle génération, qui coûtent plus cher que les insulines classiques, mais apportent également plus de bénéfices aux patients, reconnaît William Herman. Il estime néanmoins que leur prix est devenu "hors de contrôle".

Cité par Reuters, le 4 avril, le cancérologue du Memorial Sloan Kettering Cancer Center, Peter Bach, abonde, regrettant que les "sociétés (pharmaceutiques) aient le contrôle total sur les prix aux Etats-Unis".

Car les Etats-Unis sont considérés comme un marché où l'on peut faire fructifier ses investissements dans de nouveaux médicaments. Et ce, contrairement à de nombreux autres pays qui comptent avec la présence de régulateurs de prix.

Le Lantus (Sanofi), troisième plus forte hausse en cinq ans

Parmi ces insulines dont le prix a bondi: le Lantus. Entre 2010 et 2015, ce blockbuster de Sanofi a augmenté de 168%, d'après  BloombergC'est la troisième plus forte hausse d'un produit contre le diabète dans le pays sur cette période, derrière le Levemir de Novo Nordisk (+169%) et l'Humulin d'Ely Lilly (+325%).

Interrogé par La Tribune, Sanofi tient à rappeler qu'en Europe "le prix a baissé régulièrement en fonction des négociations avec les autorités de santé". Le groupe confirme que le prix de son médicament phare a augmenté régulièrement sur les quinze dernières années aux Etats-Unis, et ce "en fonction du marché et en raison du cadre réglementaire". "Nous prenons également en compte les avis des distributeurs  et les assureurs".  Le groupe dit aussi tenir compte de la "loi de l'offre et de la demande".

Et les demandes en insuline ont en effet augmenté car les médecins sont plus enclins à prescrire de l'insuline pour les personnes atteintes de diabète de type 2 maintenant, confirme Philip Clarke, professeur en économie de la santé à Melbourne.

Mais face à l'arrivée d'un produit concurrent de Novo Nordisk, le géant français a toutefois dû baisser légèrement le prix de son médicament phare en début d'année 2015. La concurrence est particulièrement forte. Aujourd'hui, plus de vingt types d'insulines sont vendues aux Etats-Unis, selon l'Association américaine contre le diabète. Sanofi mise désormais sur le Toujeo, une insuline nouvelle génération, dont le prix est similaire au Lantus à 248,5 dollars pour 1.000 unités d'insuline, nous explique Sanofi, qui justifie le prix par "l'innovation apportée et les investissements en recherche et développement".

Des prix amenés à baisser à l'avenir ?

Ces hausses de prix, qui concernent de nombreux autres médicaments d'usage courant, selon les données compilées par Reuters, pourraient ne pas durer. Les mutuelles, en train de fusionner, font pression sur le remboursement des produits aux États-Unis, expliquait Marc-André Audisio à La Tribune. Par ailleurs, Donald Trump a expliqué qu'il était prêt à négocier directement avec les industries pharmaceutiques pour négocier les prix afin de faire des milliards de dollars d'économies. Une position que les démocrates ont régulièrement mis en avant dans la campagne d'Hillary Clinton notamment.

Ainsi, faire baisser le coût de l'insuline représente un enjeu primordial pour le pays classé numéro 1 en termes de dépenses dans cette maladie chronique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/02/2018 à 11:49 :
Pardon mais si vous regardez le documentaire sur youtube : guérir du diabète en 30 jours, Vous allez constater que il y a d'autres solutions pour traiter cette maladie chronique et documentez vous avant de m'insulter. Ecoutez les témoignages sur les changements d'habitudes et vous constaterez par vous même que l'insuline dans beaucoup de cas n'est plus nécessaire. C'est juste que personne ne vous l'explique car il n'y a rien a vendre !
a écrit le 23/03/2017 à 15:57 :
COOL
a écrit le 08/04/2016 à 12:28 :
L insuline pour mon chat coûte moins cher que ça et heureusement... A 12€ le ml ça fait longtemps qu il boufferait les pissenlits par la racine !
a écrit le 07/04/2016 à 19:06 :
Est-ce qu'un jour on va mettre fin au fait que le prix des médicaments est calculé sur la base des services supposés rendus, j'ai bien dit supposés rendus, et ce sans rapport avec le coût de fabrication. Une arnaque dont tous nos politiques se satisfont.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :