En Suède, les nouvelles contaminations au coronavirus repartent à la hausse

 |   |  404  mots
La hausse des nouveaux cas est observée principalement dans l'ouest du pays et concerne des personnes plus jeunes que précédemment.
La hausse des nouveaux cas est observée principalement dans l'ouest du pays et concerne des personnes plus jeunes que précédemment. (Crédits : TT News Agency)
Selon l'épidémiologiste en chef Anders Tegnell, cette hausse des cas confirmés ne peut pas s'expliquer uniquement par l'augmentation du nombre de tests.

Le nombre de contaminations liées au coronavirus est reparti à la hausse en Suède même si les nombres de décès et de personnes hospitalisées en soins intensifs continuent en revanche de baisser, a annoncé jeudi l'Agence nationale de santé publique.

En dépit de cette reprise des contaminations, le Premier ministre, Stefan Lofven, a cependant annoncé jeudi lors d'une conférence de presse que la Suède assouplirait à compter du 13 juin les restrictions sur les déplacements intérieurs jugés non essentiels.

"Cette décision ne signifie pas que le danger est passé. Elle ne signifie pas que la vie va reprendre de manière normale, et d'autres restrictions restent en vigueur", a-t-il déclaré. "Si la courbe des patients gravement malades repart à la hausse, il y aura de nouvelles restrictions", a-t-il ajouté.

Le pays a refusé les mesures de confinement adoptées ailleurs

Selon l'épidémiologiste en chef Anders Tegnell, cette hausse des cas confirmés ne peut pas s'expliquer uniquement par l'augmentation du nombre de tests. Au total, la Suède a enregistré 41.883 cas de contamination au coronavirus.

"Malheureusement, en Suède, nous constatons une nouvelle augmentation du nombre de personnes contaminées", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, en insistant sur l'importance de ne pas relâcher les mesures de distanciation sociale.

Pour freiner la propagation du coronavirus, la Suède a refusé de mettre en oeuvre les mesures de confinement adoptées par nombre de pays mais a introduit des mesures volontaires de distanciation sociale et d'hygiène. La plupart des écoles, des restaurants et des entreprises ont pu rester ouvertes grâce à cette décision.

Des personnes plus jeunes dans les nouveaux cas

D'après Anders Tegnell, la hausse des nouveaux cas est observée principalement dans l'ouest du pays et concerne des personnes plus jeunes que précédemment.

"Chez les très âgés, les cas de contamination ont diminué assez rapidement", a-t-il expliqué. "Cela montre que les mesures prises ont eu un effet. Il y a des raisons de croire que la baisse des décès va se poursuivre."

La Suède a enregistré jeudi 20 décès supplémentaires, portant le total à 4.562 morts depuis le début de l'épidémie, un bilan beaucoup plus lourd que chez ses voisins nordiques, mais aussi bien moindre qu'au Royaume-Uni, en Italie, en France et en Espagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2020 à 13:30 :
"Le nombre de contaminations liées au coronavirus est reparti à la hausse en Suède"

Tant mieux ,car si on se réfère à l'article de La Tribune du 14 mai : "Le coronavirus a infecté 4,4% de la population, encore loin des 65% nécessaires".
Vous voyez , c'est nécessaire d'être contaminé " dont 99,9% n'auront rien d'ailleurs.
a écrit le 05/06/2020 à 10:04 :
Attention aux chiffres et aux interprétations :
- Suède 4 500 décès, 10 millions d'habitants,
- Espagne 27 000 décès, 45 millions d'habitants,
-France 30 000 décès, 67 millions d'habitants.
Les taux de mortalité sont proches, mais sans confiner en Suède,
les personnes âgées ou malades devaient décéder, ceux qui ont été protégées par le confinement auront à faire face à la prochaine grippe, et je suis certain que l'on refusera le confinement total, catastrophe économique sans précédent.
a écrit le 05/06/2020 à 8:54 :
Il faut comparer ce qui est comparable. Le cas de la Suède est à comparer à celui des ses voisins nordiques, notamment la Norvège, la Finlande ou le Danemark. Effectivement, le nombre de décès est beaucoup plus important en Suède qu'en Norvège qui a opté pour un confinement général mais pas trop long par exemple bien que la population soit plus du double en Suède. Bien entendu en nombre de décès, cela n'a rien à voir avec des pays comme la France ou l'Italie.
a écrit le 05/06/2020 à 8:31 :
En UE on espère que ceux qui ne respectent pas les règles, meurent. Nos médias de masse, tribunaux inquisiteurs des déviants à la religion néolibérale sont abjectes.

Vite un frexit, ça empeste trop ici.
a écrit le 04/06/2020 à 22:39 :
Erreur, la mortalité est supérieure en Suède (452 morts/million d'habitants) par rapport à la France (445). Et pas si éloignée de celle de l'Italie et de l'Espagne (557 et 580).
a écrit le 04/06/2020 à 21:40 :
faut arreter avec la propagand a la con
le pb n'est pa s de confiner, le pb est de voir les gens positifs par test et de les isoler
comme en coree
mais bon, les baveux francais doivent justifier l'incompetence du gvt, ca c'est un autre pb
Réponse de le 05/06/2020 à 9:44 :
@ Churchill.
On observe localement depuis trois semaines un regain chez nombre de nos concitoyens, et comme ailleurs des positifs qui s'ignorent.
Dernierement dans le quartier d'Itaewon le plus occidentalise. (c'est bourre d'amerlocs), bcp croient a tord la pandemie eteinte.
Ben non, ca perdure sec. Des jeunes pour la plupart bien sur qui se croient eternels. On les isole en compagnie des gens qu'ils ont frequentes de tres pret.
Bref, ca marche tres bien la methode coreenne, rien a redire.
En France par contre, je ne developpe pas c'est trop navrant.
Cordialement.
a écrit le 04/06/2020 à 20:20 :
Suede : 10 millions d'habitants....
a écrit le 04/06/2020 à 19:38 :
Préoccupant !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :