Sanofi autorisé à vendre en Europe le dupilumab, un potentiel blockbuster

Ce traitement contre l'eczéma, déjà approuvé aux États-Unis, pourrait générer plusieurs milliards d'euros par an. Pour y parvenir, la société pharmaceutique française devra faire valider deux autres indications et résister face à la concurrence des autres labos.
Jean-Yves Paillé
S'il venait à être approuvé contre l'asthme, le dupilumab pourrait croiser le fer avec un futur rival développé par Amgen et AstraZeneca, le tezepelumab, qui a obtenu des résultats concluants en phase IIb.
S'il venait à être approuvé contre l'asthme, le dupilumab pourrait croiser le fer avec un futur rival développé par Amgen et AstraZeneca, le tezepelumab, qui a obtenu des résultats concluants en phase IIb. (Crédits : Christian Hartmann)

Six mois après avoir reçu le feu vert de la FDA aux États-Unis, Sanofi a obtenu une autorisation l'Agence européenne du médicament pour commercialiser le dupilumab (sous la marque du Dupixent). À partir de ce jeudi 28 septembre, le laboratoire français peut commercialiser ce traitement contre la dermatite atopique(la forme d'eczéma la plus répandue) sévère à modérer, développé avec Regeneron,.

Cette molécule pourrait rapporter trois à cinq milliards de dollars par an au laboratoire français et à la biotech américaine, si les deux prochaines indications visées sont également validées par les autorités de santé. Celles contre la polypose naso-sinusienne, une forme de sinusite chronique et dans l'asthme persistant et non contrôlé. Pour cette dernière indication, Sanofi a annoncé il y a deux semaines des résultats positifs dans une étude de phase III.

Pression de la concurrence

Sanofi devra toutefois faire face à une concurrence féroce Abbvie s'il parvient à lancer sur le marché sa molécule appelée upadacitinib. Le laboratoire américain a publié, au début du mois, les résultats d'essais cliniques de phase IIB pour ce traitement contre l'eczéma. Il est parvenu à des résultats comparables au dupilumab sur la réduction des inflammations. Sanofi possède encore une importante avance sur le laboratoire américain, car son traitement est déjà sur le marché. Abbvie espère faire passer sa molécule en phase III en 2018, dernière phase avant une demande de feu vert aux agences des médicaments. Elle pourrait arriver sur le marché en 2019.

S'il venait à être approuvé contre l'asthme, le dupilumab pourrait aussi croiser le fer avec un futur rival développé par Amgen et AstraZeneca, le tezepelumab, qui a obtenu des résultats concluants en phase IIb, tandis qu'un traitement du britannique GlaxoSmithKline, Nucala (mépolizumab), est déjà présent sur le marché.

Jean-Yves Paillé

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 29/09/2017 à 2:05
Signaler
Ces nouveaux produits combattent ils la cause ou seulement les conséquences de l'eczéma?

à écrit le 28/09/2017 à 22:03
Signaler
Sévère a moderer.... modérée à sévère !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.