Sanofi va cesser de distribuer un anticancéreux

 |   |  216  mots
Des solutions alternatives adaptées pour les patients atteints de cancer non invasif de la vessie devront être identifiées, a indiqué Sanofi Pasteur.
Des "solutions alternatives adaptées pour les patients atteints de cancer non invasif de la vessie devront être identifiées", a indiqué Sanofi Pasteur. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Le groupe pharmaceutique français évoque "des difficultés de production" le poussant à abandonner début 2019 la fabrication de l'ImmuCyst, un traitement contre le cancer de la vessie. Une solution alternative doit être trouvée.

Le fabricant français de vaccins Sanofi Pasteur a annoncé lundi 21 novembre qu'il arrêterait début 2019 la distribution d'un traitement de certaines formes de cancer de la vessie en raison de "difficultés de production".

"L'arrêt prévu des approvisionnements en ImmuCyst est lié à des difficultés de production qui ne permettent pas de maintenir l'approvisionnement fiable que requiert le produit à long terme", explique la filiale du géant pharmaceutique Sanofi dans un communiqué.

Des "solutions alternatives adaptées pour les patients atteints de cancer non invasif de la vessie devront être identifiées", a indiqué Sanofi Pasteur.

Plusieurs semaines de pénurie en 2012

Le produit, qui répond à "toutes les exigences de qualité, sécurité et efficacité", selon Sanofi Pasteur, est disponible en France, au Canada et au Royaume-Uni.

"Au regard des difficultés de production rencontrées" et "en lien avec les autorités de santé", Sanofi Pasteur indique avoir "mis en œuvre des actions destinées à répondre aux besoins jusqu'à la fin de 2018".

Entre 2012  et 2015, l'ImmuCyst a connu des problèmes récurrents de pénurie. Ce qui a particulièrement inquiété les professionnels de santé. Ces derniers estiment que les médicaments de substitution ne sont pas satisfaisants. Fin 2015, l'approvisionnement en ImmuCyst avait repris.

(J-Y.P avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2016 à 21:04 :
Comment augmenter les prix...eh bien en créant la pénurie....en d'autre termes si vous en voulez il faudra payer....et là on dit vive la sécu....
a écrit le 21/11/2016 à 15:42 :
ce n'est pas plutôt pour se venger car l'état n'est plus d'accord pour payer certains prix pour les médicaments. Alors on préfère livrer d'autres pays???? Un scandale de plus dans ce monde merveilleux de la pharmacie.........
a écrit le 21/11/2016 à 15:03 :
On devrait obliger Sanofi à rembourser toutes les aides d'état, des régions, des départements qu'il a reçu pendant des années, si je ne me trompe pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :