Sanofi va racheter au moins 1 milliard de dollars la technologie anti-cancer d'Amunix Pharmaceuticals

Après la course aux vaccins, les grands laboratoires se sont lancés dans une chasse aux pépites développant de nouvelles technologies de santé. Après avoir été hors jeu sur la production d'un vaccin anti-Covid-19, Sanofi entend prendre de l'avance sur les nouveaux traitements contre le cancer. Amunix Pharmaceuticals a développé des protéines capables de "s'activer de préférence dans le micro-environnement tumoral".

3 mn

Le rachat de l'Américain Amunix « cadre parfaitement avec la stratégie que s'est donnée Sanofi de développer des immunothérapies anticancéreuses »
Le rachat de l'Américain Amunix « cadre parfaitement avec la stratégie que s'est donnée Sanofi de développer des immunothérapies anticancéreuses » (Crédits : Reuters)

En pleine pandémie mondiale, l'heure est à la croissance externe tous azimuts pour les "Big Pharma". Après Pfizer, qui a annoncé la semaine dernière s'emparer d'une biotech, également spécialisée dans les traitements contre le cancer - pour 6,7 milliards de dollars, c'est au tour de Sanofi de mettre la main sur Amunix Pharmaceuticals et sa technologie ciblant le système immunitaire des patients atteints d'une tumeur. Montant de l'opération annoncée par le laboratoire : au moins un milliard de dollars (environ 890 millions d'euros), assorti de 225 millions de dollars de paiements d'étape, "en fonction de la réalisation de certains objectifs de développement", a-t-il précisé dans un communiqué mardi.

Alors que le variant Omicron apparu en Afrique du Sud pousse les pays à accélérer l'usage des vaccins, les grands laboratoires investissent massivement dans les technologies futures. Le rachat de l'Américain Amunix « cadre parfaitement avec la stratégie que s'est donnée Sanofi de développer des immunothérapies anticancéreuses », explique Sanofi qui acquiert « une nouvelle génération d'agents biologiques à activation conditionnelle ».

Concrètement, « une nouvelle génération de protéines permet aux agents biologiques de circuler en mode « masqué » et de s'activer de préférence dans le micro-environnement tumoral, ce qui a pour effet d'améliorer la sécurité et l'efficacité des médicaments », détaille le laboratoire qui prévoit de finaliser cette dernière acquisition au premier trimestre de 2022.

L'accélération des acquisitions de nouveaux traitements

La biotech a un candidat-médicament au stade avancé, baptisé AMX-81, qui devrait passer en phase clinique au début de 2022, précise Sanofi.

Sanofi a multiplié les acquisitions récemment. Dernière grosse opération en date, il a racheté en septembre Kadmon, une biotech américaine qui développe un traitement destiné aux personnes ayant subi une greffe, pour environ 1,6 milliard d'euros.

Juste avant, il avait acquis la biotech américaine Translate Bio, spécialisée dans l'ARN messager, pour 2,7 milliards d'euros. Toujours pour accélérer sur cette technologie qui a fait le succès des vaccins BioNTech/Pfizer et Moderna face au Covid-19, et accusant d'un retard sur ces solutions, Sanofi a aussi acquis la société autrichienne de biotechnologie Origimm Biotechnology pour développer un candidat-vaccin contre l'acné.

Une croissance annuelle de 5% à 9% sur les ventes

Pour rappel, il s'est retiré de la course en septembre dernier, préférant se concentrer sur le développement d'un vaccin anti-Covid-19 via une approche plus conventionnelle à base de protéines, en collaboration avec GlaxoSmithKline.

Mais Sanofi "n'est plus dans la course de vitesse" aux vaccins, comme il vient de le confirmer. Les résultats de la phase 3 étaient promis pour la fin 2021, mais le laboratoire prévoit désormais de publier les résultats finaux des essais cliniques de son vaccin contre le Covid-19 plutôt durant le courant du premier trimestre 2022.

Malgré son retard sur les traitements anti-Covid, le laboratoire français a confirmé début décembre viser un taux de croissance annuel composé des ventes de 5% à 9% entre 2018 et 2025 et a pour objectif de plus que doubler les revenus de l'activité vaccins d'ici la fin de cette décennie.

(avec AFP)

Lire aussi 6 mnPourquoi Sanofi renonce à l'ARN messager pour son vaccin contre le Covid

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 22/12/2021 à 13:24
Signaler
La R&D est dézinguée en France. Une politique de croissance basée sur de la R&D interne égale à zéro. Des deals avec la Chine et les Etats-Unis, donc souveraineté égale à zéro. Les Etats-Unis et la Chine seront toujours prioritaires sur des produit...

à écrit le 21/12/2021 à 18:53
Signaler
Ils profitent indirectement des centaines de milliards qui se déversent sur ce secteur d'activité pour investir, c'est bien ils semblent avoir appris de leurs échecs. Le cancer reste et de loin la maladie actuelle la plus inquiétante, du moins pour n...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.