Performances contrastées pour PetroChina et Sinopec, mais prévisions optimistes

 |  | 263 mots
Lecture 1 min.
Le résultat net de PetroChina au troisième trimestre a dépassé les attentes avec une hausse de 30%, tandis que celui de Sinopec a chuté de 39%. Les prévisions des deux groupes pétroliers chinois pour le quatrième trimestre sont optimistes.

PetroChina, le premier producteur de gaz et de pétrole d'Asie, a enregistré une hausse de 30% de son résultat net au troisième trimestre, mais la hausse des cours du pétrole a fortement pénalisé les performances de son principal rival, Sinopec, dont le bénéfice net a chuté de 39% sur la même période.

Au troisième trimestre, PetroChina s'en est finalement bien sorti, dégageant un bénéfice de 39,89 milliards de yuans (4,5 milliards d'euros) entre juillet et septembre, contre 30,7 milliards un an auparavant. En revanche, les profits de Sinopec sont tombés à 8,17 milliards de yuans (928 millions d'euros) sur la même période, malgré une aide de 11,7 milliards de yuans du gouvernement chinois.

Les prix très élevés du pétrole au début de l'été, qui ont atteint le niveau record de 147 dollars le baril, ont eu un impact négatif sur les bénéfices de PetroChina et de Sinopec. Cette situation, illogique pour des producteurs de pétrole et de gaz, s'explique par le fait que les deux groupes sont obliger de fournir l'Etat chinois en pétrole, à des prix plus bas que le marché. Une obligation imposée par le gouvernement pour prévenir les pressions inflationnistes.

Les cours sont depuis redescendus autour de 68 dollars le baril sur les marchés pétroliers et Pékin a augmenté de 18% les prix de l'essence et du gasoil en juin. En conséquence, les prévisions de résultats pour le quatrième trimestre sont plutôt optimistes pour les deux entreprises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :