EDF sera indemnisé par Voltalis pour les économies réalisées par ses clients

 |   |  168  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le fabricant de boîtiers permettant de réduire la consommation d'électricité devra verser une indemnisation à EDFpour compenser son maque à gagner.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a donné raison à EDF dans sa requête contre Voltalis, qui commercialise des boîtiers permettant de réduire la consommation d'électricité. Ce dernier va devoir verser une indemnisation à l'électricien français "pour l'énergie injectée mais non consommée par ses clients".

Selon le PDG de Voltalis, Pierre Bivas, le niveau de cette "taxe" n'a pas encore été fixée. Elle "devrait entrer en vigueur d'ici un an au plus tard". "Cette décision est contraire à l'intérêt du consommateur et constitue une entrave à la concurrence", a-t-l dénoncé. Il se réserve "la possibilité de recourir à toutes les voies de droit" pour la contester.

Fondé en 2007, Voltalis commercialise un boîtier s'installant sur le circuit électrique et permet de "moduler au cours du temps et ainsi d'optimiser la consommation de certains équipements électriques (radiateurs, ballons d'eau chaude, climatiseurs...)". Ce système se traduirait par une diminution de la consommation annuelle d'électricité "jusqu'à 5 à 10%".


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ils sont ^devenu fous EDF , Puisque c est comme cela je vais a direct NRJ. moins chere et puis il ne veulent pas augmenter les tarifs de 20 pour cent
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Lorsque l'on nous demande d'eteindre l'electricite pour faire des economies d'energie doit-t-on payer une redevance à EDF

Idem pour la Tour Eiffel qui a reduit ses illuminations
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le chauffage électrique demande une isolation des locaux pour être efficace et économique. Pourquoi Edf ne se retourne pas contre les fabricants d'isolants qui permettent de générer ces économies !
Libérer le marché de l'énergie revient à s'aligner sur le plus-disant, génération par gaz et charbon. La concurrence saine et loyale devrait-elle pas profiter d'abord aux consommateurs ?
Le système libéral n'a de libéral que l'adjectif
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est tout à fait extraordinaire, quel beau pays France. Et pourquoi pas ne pas taxer les constructeurs automobiles pour faire des moteurs qui consomment moins de carburants (2 à 2.5 fois moins qu'il y a 20 ans) aux bénéfices des sociétés pétrolières ?

C'est du grand art que nous fait EDF : se permettre de taxer une électricité qu'elle n'a pas pu vendre à certains clients mais qu'elle a forcément revendu ailleurs puisque l'électricité ne se stocke pas (du moins le courant alternatif). Comment gagner sur deux tableaux, à l'heure où l'on nous bassine avec le beau slogan "L'énergie est notre avenir, économisons la".

N'importe quoi ce pays.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je n'ai pas regarder la télé hier. Je tiens à m'excuser auprès d'EDF.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Scandaleux et vraisemblablement décision viciée au regard du droit en vigueur. Si tout les appareil permettant de faire des économies avaient été taxés au profit de l'entreprise dégageant de ce fait une perte de recette, le monde en serait resté au stade de la préhistoire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ahurissant! pourquoi pas taxer les conseils de 50 m de consommateurs? et pourquoi dépenser nos impots pour subventionner le solaire, l'éolien.privés .. qui sont supposer réduire la consommation primaire?
Cette commission ne sert à rien, autant la supprimer et rendre ce qu'elle nous coute aux contribuables.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ils se prennent pour qui chez EDF ?! Pour le Soviet suprême ? Assez de leurs magouilles.
Scandaleux.
(A l'heure de l'écologie qui plus est, demandant de réduire la consommation)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et une taxe sur les bougies nous sauverait de la crise, je vous le dis!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est du grand n'importe quoi, puisque de toute façon l'electricité envoyé est perdu définitivement. Je ne vois pas en quoi ce boîtier est nuisible, si ce n'est que EDF perd de l'argent du fait d'une consommation moins importante. A quoi sert cette commission je me le demande
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
hallucinant et probablement illégal.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
EDF a décidement besoin de beaucoup d 'argent, pour investir d 'abord hors frontière, puis s' il en reste en France ...
EDF devrait commencer par des économies de dépenses internes, revoir " la taxe de 1 % du chiffre d 'affaire" et non du résultat...affectée au CE, dont on n 'entend plus parler...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Incroyable ! Mais où va t'on ? Pourquoi donc les pétroliers ne taxeraient-ils pas à ce moment là l'EDF avec les voitures hybrides ?
Quand va t'on enfin supprimer tous ces monopoles qui donnent des "droits" ahurissants ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le lobby electro nucleaire étatique se démasque : bientôt il faudra payer une taxe à EDF si on part en vacances sans laisser toutes les lumières allumées !
En fait il s'agit de justifier les commandes passées a qui vous savez pour fabriquer ces EPR inutiles.
L'étatisme forcené nous mêne à la ruine.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ceux qui ont dit que la CRE ne sert à rien ont dit une grande absurdité. Enfin, soyons indulgents avec ces propos. Inutile ici d'expliquer pourquoi cette décision est tout à fait justifiée et que la démarche de Voltalis n'est que du vol caractérisé, je ne pense que vous comprendriez.
Ah, cette manière de résumer des problèmes complexes sur lesquels des gens ont travaillé pendant des mois en deux phrases simples pour que monsieur Toutlemonde comprenne et puisse s'insurger sur les forums, oui voilà bien une caractéristique de la société actuelle. Juste un dernier mot: laissez faire ceux qui savent.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Y'a qu'à taxer leur CE, à EDF, c'est ce qui nous coûte le plus cher....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tout à fait d'accord avec les commentaires précédents. Scandaleux. Vivement la libéralisation du marché électrique, la vraie...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est ahurissant comme la bêtise se généralise... à la vitesse de la lumière !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un scandale : des systèmes similaires existent de longue date,(domotique a installer sur les tableaux électriques) qui permettent de réduire la puissance souscrite, EDF n'a jamais attaqué les fournisseurs, par contre le jour ou nous aurons tous des ampoules basse consommation qui nous ont été imposées, ce sera notre SARKOZORRO qui va être attaqué par ses POTTES d'EDF.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
une fois de plus la CRE fait preuve de l'impartialite et surtout du bon sens qu'on lui connait avec en ligne de fond un lobbying des plus performants voire meprisable au regard des enjeux actuels. A moins que le dossier ne cache des details dont on ne connait pas la teneur, je trouve l'attitude d EDF deplacee. Apres une sequence seduction pour inciter les francais a souscrire a un emprunt astronomique puis l'annonce de PG d une hausse de 20pc du prix du kwh pour ne pas dire qu elle sera de 30, cette fois nous atteignons le summum de la mauvaise foi. succes a Voltalis.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"pour l'énergie injectée mais non consommée par ses clients".
si cette donnée est juste et si je la comprends Edf a raison car il n'y aurait pas économie d'energie
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
HONTEUX!Le meilleur moyen d'annuler cette décision serait de réaliser un sondage et de le diffuser à la TV ! Messieurs les journalistes, vous qui avez le pouvoir de communiquer à grande echelle, à vous de jouer ! Et nous, consommateurs, achetons en masse ce produit si il est tant efficace !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et pourquoi pas taxer aussi la compagnie du gaz ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
SCANDALEUX. VIVE LA CHASSE AU GASPI.......
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pas clair tout ça !

Voltalis est financé par RTE (gestionnaire du réseau électrique). Mais RTE est une émanation d'EDF (via Bruxelles) cela ressemble vraiment à une querelle de familles d'ingénieurs, polytechnique ou les mines au choix !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le contribuable se verra contraint de demander à EDF de rembourser les sommes colossales prélevées par EDF pour financer son CE géré par les syndicats pourfendeurs de notre économie.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est une HONTE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Voilà où conduit la culture du Monopole. Au moment où tout le monde parle d'economie d'energie, EDF exige de se faire indemniser parce qu'elle aurait un manque à gagner pour fait d'economie de consommation de la part de ses clients. Où va t on ? C'est la meme chose pour les depenses publiques, au lieu de les reduire on augmente les taxes et on endette toujours d'avantage le pays.. Un vrai scandale . Le regime des monopoles publics doit cesser. egardez la Poste, la SNCF, EDF....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quel est le fondement de cette décision? Sur quel fondement juridique se fonde le CRE pour arriver à une telle abération?
Bientôt, nous ne trouverons plus dans les supermarchés que des ampoules à basse consommation, qui devraient nous permettre (certains spécialistes démontrent le contraire) de faire des économies d'électricité, et ceci, chapeauté par le gouvernement. Et voilà que surgit cette décision qui est en contradiction avec la soit-disant politique de la France, qui se vante à tout va de sa politique "écologique".
On est encore loin d'y arriver...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il n'y pas d'adjectif assez fort pour qualifier cette décision inique. Bravo le Grenelle de l'environnement ! un enfumage de première !
Où sont les écolos ? Oui il faut supprimer cette commission.
Consommateurs réveillez-vous et réagissez face aux grands groupes : supprimez la mensualisation et le prélèvement automatique, vérifiez la facturation des consommations intermédiaires !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Incroyable ce systéme qui va à l'encontre des économies d'énergie dont on nous rabache les bienfaits! Mr le Président de la République ne doit pas laisser faire un tel systéme Va t'il réagir ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Faites pas c... C'est pour faire plaisir à mes potes qui m'ont nommé au poste de Président de la CRE. Sans compter mes petits cadeaux ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je relève l'inquiétante conclusion du message de lm (20 juillet 9h29) "laissez faire ce qui savent" ; l'histoire récente nous démontre une fois de plus que ceux qui sont censés savoir ont accumulé erreurs et manifestations de malhonneté. Il est au contraire essentiel que ceux qui ne "savent pas" expriment leurs critiques vigilantes pour que ceux qui prétendent "savoir" arrêtent de piller les citoyens et de ruiner le pays avec leur arrogante incompétence dissimulée sous des titres et des diplômes prétentieux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis français mais vis entre le Portugal et le Brésil. Le seul pays au monde ou le CE ( les syndicats ) reçoit 1% des recettes, du fournisseur d´énergie, est la france !!!!! Pourquoi un tel privilège ???? Cela fait bien rire les étrangers. Quant on pense à ce que represente le montant de ce privilège ! La royauté n´est pas morte !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelle idée lumineuse de taxer une énergie que l'on arrive à économiser!!
On voit qu'en France le combat des mammouths bien installés est toujours plus légitime que celui des petites entreprises innovantes !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ils sont fou chez edf.. où va t'on là.. et l'intéret des cosommateurs... c'est une vrai mafia.. j'espere que voltalis ne va pas se laisser faire
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vu la présentation de l'article, on ne peut qu'être révolté de cette décision. Mais si l'on se donne la peine de lire les conditions générales de la société Voltalis, on comprends que l'on assite à une bagaree entre sociétés commerciales qui se disputent des subsides de 'état sur le dos des particuliers. Il y a 20 ans EDF offrait aux particuliers un contrat dit EJP offrant de l'électricité à un prix avantageux 340 jours par an, EDF s'y retrouvait pour la régulation, et l'abonné pour le tarif. Non disponible depuis 10 ans ce contrat a été remplacé par EDF par celui appelé TEMPO dont le niveau d'abonnement prohibitif le rends non concurrentiel. La société Voltalis propose à ses adhérents de faire l'effort de régulation sans aucune rémunération (sauf morale) tout en étant payée de ce service par RTE. EDF se sent lésé que des clients se voient mis à contribution à titre gracieux sans en recevoir sa part. Je ne crois pas que la morale soit mieux préservée par une société que par l'autre, et je pense que les associations de consommateur et écologistes devraient plutôt défendre les usagers pour qu'ils soient rétribués des efforts qui leurs sont demandés pour le bien de l'air que nous respirons tous.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Voilà une superbe publicité pour Voltalis! Bravo EDF!!!! J'espère que ce genre de bétise ne tiendra pas face à une action en justice.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le 1er Avril tomberait-il en Juillet cette année ?!?!
Si l'information est exacte - et difficile de mettre en doute une info reprise par La Tribune...- Carton rouge pour les dirigeants d'EDF qui, après avoir alléché les épargnants pour placer un emprunt pour le moins important, annonce successivement être très- voire trop endetté!- pour cause d'investissements ...à l'étranger, et veut maintenant taxer lourdement ses "clients" en faisant avaler une hausse de 20% des tarifs !! Dernière trouvaille : Taxer les économies réalisées par les consommateurs !! quid des campagnes (qui coûtent cher!) de sensibilisation des consommateurs sur les économies réaliser On est plus des clients mais des "vaches à lait" pour ces messieurs!! Qui y mettra bon ordre??
Derni

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que dit le président à ce propos ? on le sait ? L'Elysée n'aurait pas donné son accord à EDF ? sans doute que oui, au risque de passer pour maladivement incohérent ?
Rien ne nous empêche de faire des économies nous mêmes, sans boitier Voltalis. Rien ne nous empêche de décider de notre consommation : ne pas acheter tel ou tel produit est notre seul outil pour faire valoir une démocratie à minima. Utilisons le.
Economisez vous mêmes !

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A mon humble avis, à la lecture de la phrase de la CRE " va devoir verser une indemnisation à l'électricien français pour l'énergie injectée mais non consommée par ses clients" il doit sagir d'un dispositif qui, outre des régulations de type chauffage renvoyé principalement sur les heures creuses, amplifie le déphasage de l'installation. Déphasage que les compteurs électrique ne savent pas tenir compte.

L'article de la Tribune est, me semble t'il, insuffisant pour juger et commenter cette mesure.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et pourquoi ne pas taxer les fabricants d'ampoules basse consommation ?? et si Total demandait à taxer les constructeurs automobiles qui ont des voitures éconômes en essence?? C'est vraiment le monde à l'encers...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ai fabriqué de l'electricité pendant 35 ans, j'ai qques idées sur la régulation d'un réseau électrique, j'ai lu la décision de l'organisme de régulation, et je ne suis pas sur d'avoir compris.
J'ai compris que voltadis sera rémunéree par rte pour avoir économisé de l'énergie de pointe.


Puis j'ai crus comprendre que ne pouvant faire face à une augmentation éventuelle de la consommation, elle doit compensation aux producteurs ayant du maintenir des réserves tournantes pour compenser les variations non prévue.
Je ne suis pas sur de la pertinance de ce dernier paragraphe.

Je m'étonne de l'érudition dse intervenants qui m'ont précédé.


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Incroyable !! A quand la taxe sur les ampoules basse consommation ? Et sur les mini PC économes ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est bien la preuve que Écologie et développement durable ne peuvent cohabiter avec les intérêts des actionnaires des multinationales.
L'énergie (EDF et GDF) ainsi que l'EAU (primordial pour l'être humain) soient retirées des spéculations boursières. Il est urgent de "re" nationaliser ces secteurs car récompenser le consommateur qui aura économisé sur l'énergie et l'eau en faisant attention a ne pas gaspiller si il arrive à réduire de moitié, les actionnaires exigeront que le kwh ou le m3 soit doublé afin qu'ils gagnent toujours autant d'argent.
Si en plus en cas de mauvais investissements à l'étranger (comme EDF aux USA) c'est le consommateur Français qui doit régler l'addition, pour des investissements "miséreux" pour les infrastructures sur le territoire Français on va droit vers une fortune à payer pour le kwh et le m3 d'eau potable.
Ce bien vital risque de devenir accessible seulement aux plus riches. La France serait elle en train de devenir un pays en voie de sous développement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pas si simple : http://www.ctendance.com/article-18835.html (le site de la CRE explique également certains mécanismes...certes complexes!)
" Le marché de l?électricité est "ouvert", chaque revendeur est soumis à un principe de base qui l?oblige à injecter sur le réseau public géré par le Groupe eDF la quantité exacte d?électricité qu?il revend et ceci en temps réel.
Pour faire cet ajustement il peut jouer sur sa production propre ou ses achats à d?autres producteurs comme eDF mais aussi sur ses ventes en demandant à des clients de se délester.
L?idée de Voltalis est de faire faire des tout petits délestages à un grand nombre de particuliers en pilotant leurs installations (notamment leur chauffage électrique) à distance et de vendre (très cher) cet effacement aux revendeurs d?électricité. Jusque là rien de problématique, ce mécanisme était prévu dans la loi de l?an 2000 qui régit tout ce merdier de la libéralisation du marché.
Là où il y a problème pour Voltalis, est que lorsque l?on s?engage à délester à la demande et à être grassement rémunéré pour ça, la même loi prévoit aussi qu?on s?engage à consommer cette même quantité d?énergie quand il n?y a pas de délestage demandé, sinon il faut payer une pénalité pour compenser. Difficile quand on fait du délestage sur du chauffage électrique chez des particuliers.
Mr Pierre BIVAS, le créateur de Voltalis est bien d?accord pour être payé pour ses délestages mais il ne veut pas payer les pénalités. Il a donc demandé à la CRE une exemption et cette dernière l?a envoyé sur les roses en lui disant que c?est la loi, qu?il la connaissait avant de s?engager là dedans et que tant qu?on ne changerait pas la loi il devrait s?acquitter des pénalités."
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si la réalité des faits était reflétée dans cet article, il est certain que cela ne serait jamais arrivé dans les faits. Conclusion : cet article est, comme d'habitude, à visée "spectacle", et simplifie un sujet probablement bcp plus complexe qu'il n'y parait pour nous, quidam.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bande de moutons, toujours prèt à vous révolter et suivre sans comprendre.
La Commission de Régulation ne fait qu'assurer son rôle, celui d'empécher les opportunistes de s'enrichir sur le dos des consommateurs.
Le business plan de Voltalis consiste à détourner dans sa poche le prix de l'électricité produite par EDF et non-consommée par des clients d'EDF qui par civisme ont accepeté de réduire leur consommation !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Voltalis a beau jeu de crier au loup. Elle défend simplement son business juteux qui est de se payer sur le dos des consommateurs et des producteurs en effaçant leur consommation. Elle attaque EDF parce que ça passe bien de faire populiste. La Commission de régularisation de l'énergie n'y est pour rien et d'ailleurs, les représentants des associations de consommateurs qui la composent ont approuvé sa décision.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Voltalis a beau jeu de crier au loup. Elle défend simplement son business juteux qui est de se payer sur le dos des consommateurs et des producteurs en effaçant leur consommation. Elle attaque EDF parce que ça passe bien de faire populiste. La Commission de régularisation de l'énergie n'y est pour rien et d'ailleurs, les représentants des associations de consommateurs qui la composent ont approuvé sa décision.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Voltalis a beau jeu de se parer des habits de la vertu écologique. Cette boite veut surtout sauver son business. qui consiste à se payer sur le dos des consommateurs et des producteurs pour les effacements de consommation. La décision de la CRE vise simplement a rendre tout ça conforme a la loi et à l'équilibre économique. Les actionnaires de Voltalis (le groupe Auchan) veulent des pépettes et c'est pour à que cette boite s'excite en criant au loup.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si voltalis doit payer ce n'est évidemment pas parcequ'il fait faire des économies à ces clients, sinon toutes les économies d'énergies mises en oeuvre ces dernières années le seraient aussi (isolation, basses énergies, pompes à chaleurs, solaires...). S'il doit payer (sans rentrer dans les détails techniques) c'est uniquement parcequ'il utilise une faille du système (très complexe) des mécanismes de régulation du marché de l'électricité mis en place de lors de l'ouverture du marché (en 1999 suite à la directive européenne de 1996). Jamais encore en France quelqu'un n'a été condamné parce qu'il faisait des économies d'énergie, raison gardons.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ouae ouaf comprenez que 10% D economie c est 10% de chauffage en moins en pleine hivers mais par contre l ete vous pouvez chauffer sans soucis faut s adapter les gars....
salutations
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On peut conseiller à Voltalis de déposer plainte directement et au plus vite contre auprès des services européens de la concurrence (Nelly Kroes). le contact y est facile, factuel et ne nécessite pas de faire appel à des cabinets d'avocats coûteux, "à la belge".
1)La décision de la CRE est absurde sur le plan stratégique : qu'en sera-t-il quand des éoliennes de plus en plus nombreuses et de plus en plus réparties sur le territoire, au rythme quand même un peu aléatoire, aboutiront à ne pas faire appel, de façon surprise, à la production centralisée de type EDF ? Taxera-t-on le courant éolien, pour "compenser" EDF ?? A contre-sens totalement.
2)Il faut contraindre EDF à faire son métier, et au moins son métier, à savoir notamment savoir injecter du courant sur le réseau, avec le calcul y afférant en continu. A quoi cela sert-il d'avoir des compteurs intelligents sur le réseau, des calculs avec anticipations sur base des 5 minutes pour prévoir les 20 minutes qui suivent, bref l'établissement des forecasts ? Les gens d'EDF sont-ils vraiment des nuls qui en restent aux calculs simplistes des annaes 2000-2001. C'est quoi l'excellence dans votre business, messieurs d'EDF ??
3) ce point soulève le côté malsain de la non-séparation capitalistique aussi d'EDF avec les gestionnaires de réseau (erdf et RTE). ceux-ci sont-ils aussi peu au service des clients qui cherchent des aspects novateurs, qu'ils n'ont pas prévu les quelques centaines de compteurs intelligents pour suivre ces expériences-là. La poursuite de leurs grands projets (des compteurs intelligents de façon concentrée dans quelques coins de france montre bien la faiblesse de leur écoute de la clientèle non-EDF. ERDF et RTE sont oujours principalement à l'écoute d'EDF. C'est pourquoi, il faut casser ce lien (sans casser l'unicité des conventions collectives, qui ne sont pas ici le problème) entre EDF et les gestionnaires de réseau.
4) Si Monsieur Gadonneix manque d'argent pour ses investissements, qu'il commence à se retirer de Belgique (de SPE et bientôt de Duferco-enel), où "electrafrance" (edf et gdf-suez avec un actionnariat public français) représente 97 % du marché, avec la situation étouffante que cela représente.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :


Dans ce cas EDF devra payer plein au maximun la taxe carbone si il veut aller à l'encontre de l'environnement Qu'il balaye la ... devant chez eux avant de donner des leçons. Que tout le personnel EDF fassent des économies dans leur entreprise ,car se sont eux qui consomment le plus d'énergie en laissant les lumières allumées toutes la journée car ils ont l'avantage de ne pas payer les factures électriques. Que le parti écologique pour dénoncer ces magouilles quand certaine entreprise font tout pour l'environnement alors que d'autres polluent la planète pour s'enrichir. A qui profite l'argent ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mais oui en voilà une bonne idée à retenir, couper son chauffage électrique 10 30 minutes maxi lorsqu'il tourne à plein régime, l'inertie du logement permet de ne pas faire chuter sa température et nous on gagne 5 à 10% sur notre facture ! Pas besoin de petit boitier pour ça, voilà ce qu'il faut retenir de cette bataille qui, grâce aux lumières de vos commentaires finalement ne m'intéresse plus du tout...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :