GDF Suez remporte un important contrat au Moyen-Orient

 |   |  267  mots
Le groupe énergétique annonce avoir remporté un contrat de 1,7 milliard de dollars pour deux nouvelles centrales électriques à Oman. Il renforce ainsi sa présence dans les pays du Golfe.

GDF Suez annonce ce lundi avoir remporté un contrat pour la construction de deux nouvelles centrales électriques à Oman d'une valeur de 1,7 milliard de dollars, soit 1,38 milliard d'euros.

Le groupe détiendra une participation de 46% dans ces deux projets de centrales électriques au gaz situées sur les sites de Barka 3 et Sohar 2 qui auront une capacité de production totale de près de 1.500 MW (744 MW chacune).

"L'électricité produite par chacun de ces projets sera vendue à la société d'Électricité et d'eau du sultanat d'Oman, (Oman Power and Water Procurement Company) via un contrat d'achat d'énergie (PPA) conclu pour 15 ans. GDF SUEZ et ses partenaires dans le projet ont retenu comme contractant EPC (Engineering, Procurement, and Construction) un consortium composé de Siemens AG et GS Engineering (Corée du Sud)", indique le groupe dans un communiqué.

"Avec plus de 15 ans d'expérience dans les pays du golfe, GDF SUEZ est le premier exploitant et développeur privé du secteur énergétique de la région", fait encore valoir le groupe dans son communiqué. "C'est au Sultanat d'Oman qu'ont démarré nos premières opérations au Moyen-Orient", explique Dirk Beeuwsaert, directeur général adjoint de GDF SUEZ, en charge de la branche Energie Europe & International.

"En 1994, notre groupe a posé les fondations d'une série de projets indépendants pour la production d'énergie et d'eau dans toute la zone du golfe avec le projet de la centrale électrique d'Al Manah. Le Moyen-Orient reste un marché important en terme de développement et contribue pour une large part à l'expansion internationale de GDF SUEZ ".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :