BP commence à céder des actifs pour se renflouer

 |   |  307  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La compagnie britannique BP souhaite vendre des actifs pour faire face au coût de la marée noire du Golfe du Mexique. Premières annonces : la cession d'activités au Pakistan et au Vietnam.

Pour subvenir au coût gigantesque de la marée noire et remettre l'entreprise à flot, BP commence à alléger son portefeuille d'actifs. L'entreprise a ainsi confirmé ce mardi la cession de ses activités d'exploration et de production d'hydrocarbures au Pakistan ainsi que la vente d'activités gazières au Vietnam. L'ensemble de ces actifs pourrait valoir 1,7 milliard de dollars (1,3 milliard d'euros).

Ces annonces font partie du plan de cession massif lancé par BP à la suite de la catastrophe de Deepwater Horizon le 20 avril dernier. Une levée de fonds qui alimente de nombreuses rumeurs depuis plusieurs semaines.

Le journal "Sunday Times" a ainsi expliqué que la "major" chercherait à se débarrasser de près de 10% de ses actifs incluant des stations services et des raffineries.

Toujours selon le quotidien britannique, la multinationale pourrait céder 60% de ses participations dans Pan American Energy, un producteur argentin. Le rachat de cette part d'une valeur de 9 milliards de dollars tenterait, d'après le journal, le chinois CNOOC et l'argentin Bridas. BP pourrait également se défaire de ses activités en Colombie et au Venezuela, évaluées à un milliard de dollars.

Le "Wall Street Journal" croit savoir quant à lui que le groupe pétrolier discuterait d'un accord de dix milliards de dollars (huit milliards d'euros environ) avec le pétrolier américain Apache comprenant notamment des ventes de ses parts dans Prudhoe Bay, en Alaska, le plus grand champ pétrolier d'Amérique du Nord.

Au total, ce sont plus de dix milliards de dollars d'actifs que l'entreprise cherche à céder. Les ressources dégagées doivent servir à financer le fonds de 20 milliards de dollars imposé par le gouvernement américain pour indemniser les victimes de la marée noire. Le coût de la catastrophe est quant à elle estimée entre 30 et 70 milliards de dollars par les analystes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :