Hausse des prix du carburant : le gouvernement pourtant satisfait de ses contrôles à la pompe

 |   |  433  mots
Infographie La Tribune
Infographie La Tribune
La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, dévoile le résultat d'une campagne nationale de contrôle des pompes à essence menée au second semestre 2010. Elle indique que les résultats sont "satisfaisants". Pas sûr que cela calmera les consommateurs alors que les prix ont grimpé ces dernières semaines.

Les prix de l'essence et du diesel ont grimpé ces dernières semaines. Ils approchent leurs recors de la mi-2008. Le litre de super sans plomb 95 flirte avec le plafond de 1,50 euro, le super sans plomb 98 l'a déjà dépassé. Le gazole, le carburant le plus utilisé par les Français - il représente 78% des ventes - approche 1,30 euro, son seuil le plus haut, atteint en mai 2008, s'étant élevé à 1,4541 euro le litre.

La hausse des prix du pétrole ne suffit pas forcément à expliquer ce mouvement, en tout cas pas aux yeux des consommateurs. C'est pourtant ce moement que choisit le gouvernement pour publier ce communiqué :

" Afin de s'assurer de la loyauté des échanges commerciaux avec les consommateurs, Christine Lagarde, ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, a mobilisé les agents des directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) pour réaliser une campagne nationale de contrôle des pompes à essence.

Environ 2.600 stations-service réparties sur l'ensemble du territoire ont ainsi été contrôlées de manière inopinée au second semestre 2010 pour vérifier l'exactitude des quantités de carburants délivrées. Tous les types de stations ont été couverts : stations de pétroliers, stations de supermarchés, stations sans personnel et stations sur autoroute.

Le résultat des essais réalisés est satisfaisant puisque 96,3 % des 24.000 pompes contrôlées se sont révélées conformes, soit une amélioration de deux points par rapport à la précédente opération de cette envergure menée en 2005. L'erreur moyenne constatée a été réduite de moitié par rapport à 2005 et est désormais inférieure à 0,03 %, ce qui est une précision très correcte.

Les pompes refusées l'ont généralement été à cause d'un retard dans leur vérification annuelle obligatoire. Les stations-service concernées ont été rappelées à leurs obligations, qui consistent notamment à faire vérifier tous les ans la fiabilité de leurs pompes par un organisme agréé par les Direccte.

Les Direccte procèdent régulièrement à des contrôles similaires sur les différents types d'instruments de mesure utilisés dans le commerce, comme les balances, les taximètres ou les compteurs de fioul sur les camions de livraison. Elles surveillent également l'action des organismes agréés effectuant les contrôles techniques de ces instruments. Toute cette chaîne de contrôle contribue à assurer la sécurité et la transparence des transactions commerciales, au bénéfice de la compétitivité des entreprises et de la protection des consommateurs."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2011 à 14:59 :
tout le monde nous donne de très bonnes raisons sur cette hausse des carburants, mais personne ne parle des taxes que l'état touche sur chaque litre de carburant... à chaque hausse du baril de pétrole, l'état engrange des gains supplémentaires. Conclusion : c'est toujours celui en bas de l'échelle qui trinque... si l'on peut dire. Ne serait-il pas possible de ne plus percevoir lesdites taxes à partir d'un certain prix au litre de carburant ???
a écrit le 27/01/2011 à 15:22 :
Le prix des carburants est en augmentation alors que le taux de change de l'euro est en forte progression par rapport au dollar et que le prix du baril est en baisse ce jour, l'etat profite de cette variation non réportée a la pompe pour arrondir ses fins de mois
a écrit le 25/01/2011 à 19:12 :
Mme Lagarde ne paie pas le carburant car elle roule aux frais des français dans un véhicule de fonction. Quelle en profite sa carrière de ministre se termine bientôt.
Réponse de le 27/01/2011 à 16:55 :
regarde également la qualité des fringues que LAGARDE a sur le dos ! c'est le contribuable qui paie sans le savoir , car son salaire de ministre est copieux! heureusement , je n'ai pas d'enfant, donc ils ne paient pas; tous les pauvres devraient faire de même ! !
a écrit le 25/01/2011 à 17:03 :
C'est un gouvernement exemplaire, parfait sans aucune faute....... En somme, Mme Lagarde Fait pe PAON, pendant que des milliers de français ont de plus en plus du mal à terminer les fins de mois.
Vivement 2012
a écrit le 25/01/2011 à 11:48 :
Il est toujours étonnant de voir le décalage entre les déclarations de Mme LAGARDE et le ressenti du français moyen. On lui parle d'augmentation du prix du carburant elle nous parle faire du vélo ou de contrôle des pompes. On comprend que jusqu'à maintenant elle n'est pas été élue.Il paraît qu'elle envisagerait de se présenter à Paris avec elle le parisien moyen sera bien écouté et représenté!
C'est vraiment la personnalité politique française la plus décallée par rapport à la perception du français moyen!
a écrit le 25/01/2011 à 10:50 :
Quand il y a pénurie de carburant il y a du carburant
Quand il y a de la neige il n'y a pas de pagaille
Quand les prix à la pompe augmentent ils n'augmentent pas

Bienvenue en France !
a écrit le 25/01/2011 à 10:37 :
On parle du prix du carburant et l'état controle le bon fonctionnement des pompes. S'il est normal que les pompes soient régulièrement controlées, leur état n'a rien à voir avec les tarifs
de qui se moquent t-on?
a écrit le 24/01/2011 à 13:49 :
Les ministres ne font pas leur plein eux memes, n'achetent pas leur baguette, ils ne paient rien alors c'est facile pour eux d'etre auto-satisfait de leur inaction ... Ils vivent dans leur bulle dorée deconnectée de la réalité

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :