L'essence à quelques gouttes de son plus haut prix historique français

 |   |  236  mots
Infographie La Tribune
Infographie La Tribune
L'envolée des cours du pétrole brut tire les prix à la pompe qui sont proches de leurs records de l'été 2008.

Le passage à la pompe à essence depuis la semaine dernière est de plus en plus douloureux.... Le prix du litre y flambe.  A tel point que la note s'approche dangereusement du sommet historique atteint à l'été 2008. A 3 centimes près, en France.

En moyenne, le litre de super sans plomb 95 coûtait en France la semaine dernière 1,4668 euro quand son niveau record s'est établi, selon la Direction générale de l'Energie et du Climat (DGEC), à 1,4971 euro lors de la semaine achevée le 20 juin 2008.

Le super sans plomb 98 a pour sa part dépassé la barre de 1,50 euro le litre. Il s'est vendu en moyenne 1,5058 euro au cours de la même période. Non loin également de son sommet (1,5326 euro par litre) enregistré en juin 2008.

S'agissant du gazole, l'écart de prix au litre le séparant de son record n'est plus de 3 mais de 17 centimes. Le carburant le plus utilisé par les Français - il représente 78% des ventes - s'est vendu 1,2845 euro le litre la semaine dernière quand son seuil le plus haut, atteint en mai 2008, s'est élevé à 1,4541 euro le litre.

Une hausse corrélée à la poussée des cours de pétrole brut. Pour la première fois depuis octobre 2008, le baril de Brent de la mer du Nord est monté non loin des 99 dollars pour redescendre légèrement cette semaine (97,13 dollars ce mercredi après-midi).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2011 à 12:56 :
Le vrai prix du litre d'essence étant le temps passé à l'acquérir, faites le calcul. Mais qui est capable de comparer à l'échelle de l'année dernière, de cinq ans, de dix ans...? Combien a rapporté le racket gouvernemental pendant ce temps?
a écrit le 22/01/2011 à 9:06 :
Arrêtez de vous plaindre comme des enfants gâtés alors que les pétroliers exploitent les ressources de pays du tiers monde sans en verser la juste rémunération. Ceci à l'aide de subventions qui profitent à une classe de nantis et à nos partis politiques. Essayez des solutions alternatives pour vous déplacer ( télé-travail, co-voiturage) et/ou rapprochez vous de votre domicile.
a écrit le 21/01/2011 à 23:06 :
Cet article ne fait que narrer ce qu'on voit tous les jours sans en invoquer la cause. Je n'ai vu que très peu d'informations à ce sujet et nous acceptons ces hausses sans rien dire.. 1,50?/L c'est inconcevable pour un smicard, ou un salaire moyen !!! Je fais 100km par jour pour me rendre sur mon lieu de travail soit un plein par semaine soit plus de 60? tous les 5-6 jours !!!
a écrit le 20/01/2011 à 21:40 :
Faut avec URGENCE _ _ 1nt) développer le parce de places de parking équipées d'une prise de courant , et _ _ 2nt) DOUBLER vite le parc de centrales nucléaires!
a écrit le 20/01/2011 à 20:06 :
Que les pollueurs paient !!! Et que l'on développe d'avantage les transports en commun et les pistes cyclables. Je ne suis pas inquièt : avec la diminution des stocks de pétrole, les prix devraient continuer à monter, lentement mais sûrement.
a écrit le 20/01/2011 à 17:16 :
Comment les médias peuvent-ils parler uniquement de corrélation pétrole-essence? On approche du pic historique du prix de l'essence alors que le pétrole est 40% moins cher qu'à son plus haut de 2008... Très décevant de la part de La Tribune!
a écrit le 20/01/2011 à 13:16 :
l'état a besion de l'argent pour leurs vacances
a écrit le 20/01/2011 à 9:28 :
pétrole : on atteint les seuils maximum de production et de raffinage, consommation en hausse, pas de nouvelles decouvertes de gisement
gaz: réserve limité
charbon: polluant
éolien: moche,cher à l'entretien
solaire: filiere pas écologique du tout, rendement médiocre, moche
nucléaire: moche,réserve d'uranium limitée, et dans des pays mal gérés
hydrogene, air comprimé: un vecteur , pas une source d'énergie
Bio carburant: on arrive déja pas à nourrir toute la planete
Quelqu'un a une idée?
Réponse de le 20/01/2011 à 14:56 :
Oui, j'en ai une : moins consommer !
Le principe des NégaWatt :
(1) Sobriété (consommer ce dont on a besoin, pas se goinfrer!),
(2) Efficacité (obtenir le meilleur rendement possible des technologies et des services, pour consommer moins et produire mieux),
(3) Energies renouvelables (produire l'énergie qui est nécessaire à l'humanité. Développer un mix énergétique digne de ce nom! Trop cher vous allez me dire? Faisons comme l'Allemagne : ok, on repousse l'age de retraite des centrales nucléaires le temps de la transition énergétique. Dans ce cas, on taxe la production pour financer l'efficacité énergétique, la MDE et les ENR).
Pour cela, il faut du courage et de la volonté politique...mais heureusement, celle-ci est renouvelable : rdv en 2012 !
a écrit le 20/01/2011 à 9:16 :
C'est le cours de l'euro qui détermine le prix actuel de l'essence.
Au fait ,on revient toujours à l'ancien franc ?
a écrit le 20/01/2011 à 9:03 :
amis journalistes, pourquoi ne parlez vous pas d'une corrélation de la hausse de l'essence avec celle... des marges de raffinage !
il suffit juste de relire vos articles datant de quelques jours pour voir que celles ci ont doublé en 1 an
pour mémoire, le baril était à près de 150$ quand l'essence était à son record de 1.55? le litre !
là il n'est qu'à 99$ !
Réponse de le 20/01/2011 à 15:34 :
Et si nos amis journalistes de la Tribune avait des souvenirs encore plus lointains de l'actualité, ils auraient rappelé qu'avant d'annoncer des fermetures d'usine de raffinage (ayant conduit au grèves de cette année), tout le monde s'accordait à dire (y compris les pétroliers) en 2008 au plus haut des prix qu'il n'y a pas assez d'usine de raffinage en Europe pour répondre à la demande...

Malheureusement les journalistes, comme le reste de la population, ont la mémoire courte...
Réponse de le 20/01/2011 à 16:37 :
Totalement d'accord. Voilà la principale raison de la hausse actuelle des carburants à la pompe.
a écrit le 20/01/2011 à 6:21 :
Hausses accompagnées avec le grand SILENCE? de tous les politiques...
Vivement 2012.
Réponse de le 20/01/2011 à 12:23 :
Pour être plus précis, fin 2012...... YES!....
a écrit le 20/01/2011 à 5:00 :
plus haut? atteint depuis belle lurette à TOTAL Dinard où le SP98 est vendu 161.8 cents et le SP95 est à 157.7.... à 1 cent près.... ils changent 2 fois par semaine! Sinon, Inter est à 145.9 cents.....et dire qu'il y a des automobilistes qui préfèrent TOTAL à Inter , qui n'est pourtant qu' à 1km de là.
a écrit le 20/01/2011 à 1:57 :
en thailande le prix actuel du 95 octanes est de 0,88 euro.
Le prix du baril étant semblable,vous pouvez remercier la taxomania francaise !
Réponse de le 20/01/2011 à 10:00 :
sans défendre la "taxomamania" je pense que la majorité des français préfère vivre en France qu'en Thaïlande. Il doit y avoir également d'autre pays où le carburant est beaucoup moins cher qu'en Thaïlande
a écrit le 19/01/2011 à 22:05 :
Comment expliquer que le prix de l'essence avoisine son record de 2008 alors que le prix du baril en euro est actuellement 40% moins cher qu'à l'époque comme le montre l'examen des cours de bourse du baril et du dollar à ces périodes ?
Réponse de le 20/01/2011 à 9:00 :
Et la parité ?/$, elle était à combien en 2008 ?
Réponse de le 20/01/2011 à 10:01 :
Apprenez à lire: Dani09 a écrit "du baril en EURO
a écrit le 19/01/2011 à 21:26 :
Comparé au prix du gpl on peut en effet pleurer...
a écrit le 19/01/2011 à 18:48 :
nous approchons d'un nouveau crasch economique
a écrit le 19/01/2011 à 17:26 :
sympa le graphique, dommage qu'il annonce une douleur aussi forte de notre portefeuille !
a écrit le 19/01/2011 à 17:26 :
j'ai beau être matinal ça commence à me faire très très mal
a écrit le 19/01/2011 à 17:16 :
on se fait avoir comment faire pour éviter celà???? On devrait essayer de faire pression sur nos politiques. Pourquoi pas une grève contre l'essence chere??? on se fait avoir.

signé Vaillant, pigeon de combat
Réponse de le 20/01/2011 à 11:51 :
Très bonne idée. Cà pourrait arriver assez vite, il y a déjà des usagers mécontents de la SNCF qui font grève de la présentation de billets ! Alors à quand ce genre de grève contre les hausses des prix de l'essence, du pain, de l'immobilier etc ... ?
Réponse de le 20/01/2011 à 13:09 :
Moins de voitures sur les routes! Le bonheur.
Oui à la grève Générale des pompes, Messieurs!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :