L'électricité photovoltaïque européenne fait le plein d'énergie

Pour la première fois de son histoire, le photovoltaïque est devenu en 2010 la locomotive des énergies renouvelables en Europe. Entre 2009 et 2010, sa progression a été d'un peu plus de 120%. La puissance installée dans l'Union européenne atteint plus de 29.300 mégawatts.

3 mn

Copyright Reuters

C'est une première qui réjouira tous les partisans de l'électricité solaire. Selon le baromètre publié mercredi par l'Observatoire des énergies renouvelables (Observ'ER) la filière photovoltaïque "est devenue en Europe la première filière électrique renouvelable en puissance nouvellement installée". Selon Observ'ER 13.023 mégawatts (1 MW= 1 million de Watts) ont été installés dans l'Union européenne au cours de l'année 2010 contre 5.918 MW l'année précédente. Cette forte progression, qui atteint 120%, permet aux européens de posséder désormais un parc d'une puissance 29.327 MW ou plus exactement de mégawatts-crête (MWc) car en matière d'électricité solaire il convient de se référer à cette unité de mesure qui indique la puissance maximum que peut atteindre un panneau solaire lorsqu'il est exploité dans les meilleures conditions d'exposition et d'ensoleillement. Si l'on considère qu'une tranche de centrale nucléaire française délivre généralement une puissance de 1 300 MW, la puissance photovoltaïque européenne représente actuellement l'équivalent de 22 réacteurs atomiques.

Un phénomène mondial

Si c'est en Europe que sont posés aujourd'hui plus de 80% des panneaux photovoltaïques, le reste du monde n'est pas en reste. L'engouement pour l'électricité solaire se vérifie également au Japon par exemple qui a installé l'an dernier, 1 gigawatt (1GW = 1 milliard de Watts) de nouveaux panneaux alors que l'archipel n'en avait implanté que 483 mégawatts en 2009. Il faut noter au passage que ce bond des installations solaires niponnes a été enregistré avant la catastrophe nucléaire de Fukushima. Les Etats-Unis de leur côté ont ajouté quelque 800 MW en 2010 (contre 473 MW en 2009). E la Chine s'y met aussi. Alors qu'elle réservait jusqu'à présent l'essentiel de sa production à l'exportation, elle a décidé dorénavant d'équiper son propre territoire. Du coup, sa puissance solaire fait également un bond de 160 MW installés en 2009 à 400 MW l'année" suivante.

Un kw solaire de moins en moins cher

L'année 2010 n'ayant pas connue de catastrophe nucléaire il ne faut pas chercher l'explication de cette envolée dans la peur qu'inspirerait l'électricité issue de l'atome. En revanche, et le baromètre d'Observ'ER le pointe, "cette croissance, beaucoup plus importante qu'attendu, s'explique par de nouvelles baisses significatives des coûts d'installation". Et de citer l'exemple du marché allemand qui, selon l'association allemande de l'énergie solaire BSW, a vu le prix des dispositifs en toitures passer de 4.000 euros par kilowatt (kw) en moyenne en 2009 à moins de 3.000 euros début 2010, puis autour de 2.550 euros début 2011.

Bref, le temps où le coût du kilowatt/heure solaire rejoindra celui du réseau classique de distribution de l'électricité (75% d'origine nucléaire en France), c'est à dire ce que les spécialistes appellent "l'atteinte de la parité réseau", semble se rapprocher. Selon une étude qu'a publié très récemment l'EPIA (acronyme anglais pour Association de l'industrie photovoltaïque européenne) cette parité réseau "sera une réalité dans les trois à cinq années à venir". L'EPIA relève d'ailleurs que la parité réseau à été atteinte dans les régions du sud de l'Italie. Ce qui est peu surprenant puisque le coût du kilowatt/heure y est parmi les plus élevés d'Europe.

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 17/05/2011 à 16:06
Signaler
2, 2 réacteurs économisés = 2, 2 possibilités d'éradiquer à vie la population dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres en moins. Pour rappel, le nucléaire est la SEULE technologie que nous ne savons pas maîtriser en cas d'accidents... Ra...

à écrit le 15/05/2011 à 16:20
Signaler
Toujours la même erreur, toujours et toujours il faut rectifier. Pitité, Rémy Janin, ne faites pas ce genre de raccourcis, dévastateurs pour le credo populaire. "Si l'on considère qu'une tranche de centrale nucléaire française délivre généralement u...

le 08/06/2011 à 15:03
Signaler
Bien vu !!!

à écrit le 13/05/2011 à 1:02
Signaler
Il suffit d'aller chercher l'information "non moins citoyen", vous semblez être connecté à internet. Quant au caractère renouvelable, il n'entre pas ligne de compte d'un bilan énergétique, à moins que votre novlangue ait à ce point évoluée que plus a...

le 15/05/2011 à 9:40
Signaler
Vous pourriez reécrire la même chose en français merci...

le 16/05/2011 à 12:41
Signaler
@simple citoyen,vous ne répondez toujours pas et renvoyez au net ou on trouve tout et son contraire! mais bien évidemment que le renouvelable entre en ligne de compte dans le rendement énergétique! l'énergie solaire par exemple peut être considérée c...

à écrit le 12/05/2011 à 12:10
Signaler
à simple citoyen, vous assénez que le bilan énergétique des énergie renouvelable est mauvais, tout cela sans le prouver, et en oubliant également de mentionner que celui des énergie NON renouvelables, n'est pas meilleur et comme son nom l'indique, un...

le 12/05/2011 à 12:52
Signaler
Les énergies seront d'autant plus vite épuisée qu'on en interdit l'exploitation et les énergies renouvelables atteindront d'autant plus rapidement la parité qu'on taxera a mort les énergies classiques.

à écrit le 12/05/2011 à 11:28
Signaler
Durable et renouvelable. Derrière ces mots se cachent de nombreux concepts: durable veut dire quoi? Qui soit soutenable quelles que soient les hypothèses de croissance de population par exemple? Car il est maintenant clair que derrière l'énergie c'es...

à écrit le 12/05/2011 à 4:00
Signaler
Oui mais le problème avec ce genre de ressource renouvelable est qu'elle est non constante, on ne peut pas alimenter toute une grille de réseau avec, il faudrait pour la maintenir posséder une énorme surcapacité et ce localisée un peu partout avec do...

le 12/05/2011 à 11:29
Signaler
Intéressant commentaire. Comme toujours on butte sur le vieux problème de l'énergie stockable. C'est le nerf de la guerre.

le 12/05/2011 à 12:02
Signaler
l'hydrogène...

le 12/05/2011 à 19:09
Signaler
Hydrogène = trop énergivore à produire

à écrit le 11/05/2011 à 23:27
Signaler
On ne dit pas kilowatt/heure mais kilowatt.heure qui est homogène à une unité d'energie (J ou calorie). Un kW/h n'a strictement aucun sens physique.

à écrit le 11/05/2011 à 21:44
Signaler
Le photovoltaïque a le très bon goût de produire de l'électricité en été en journée alors qu'on en a besoin le soir en hiver, et ce à un prix 10 fois supérieur au nucléaire ou au gaz (et même 5 fois supérieur à l'éolien). Sans compter que la fabricat...

le 12/05/2011 à 0:38
Signaler
On a qu'a produire des panneaux en Europe ... certes ce sera plus cher mais une fois que l'indépendance énergétique d'une maison sera possible a un cout élevé mais raisonnable ... cela va en intéresser beaucoup (moi le premier), car une maison indépe...

le 12/05/2011 à 1:38
Signaler
Euhhh... vous n'aimez pas la planète alors?

le 12/05/2011 à 9:19
Signaler
Attention à la durée de vie des panneaux ! Au bout de quelques années le rendement baisse

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.