Eric Besson veut une concertation européenne sur le nucléaire

 |   |  188  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le ministre de l'Energie a demandé ce lundi la tenue d'une réunion avec ses homologues européens pour se prononcer sur l'arrêt du nucléaire. Cette initiative intervient alors que l'Allemagne a décidé, le 30 mai, de fermer d'ici 2022 ses centrales nucléaires .

La décision allemande de fermer ses centrales nucléaires semble faire peur à ses voisins. Eric Besson, ministre français de l'Energie, a ainsi demandé, ce lundi, que l'ensemble des ministres européens chargés de cette question se prononce lors d'une réunion de concertation. Le ministre dit avoir écrit au commissaire européen à l'Energie "pour essayer d'évoquer les conséquences des décisions nationales que chacun d'entre nous peut être amené à prendre", a-t-il déclaré sur LCI.

 Au lendemain de l'annonce par Berlin de ne pas remettre en marche des réacteurs en d'en fermer d'autres, déjà,  Eric Besson se préoccupait des conséquences à court terme de cette décision. "Avec le cumul de sécheresse exceptionnelle que nous connaissons et les exportations d'électricité supplémentaires outre-Rhin , nous pourrions avoir des soucis cet été", s'inquiétait-il face à la commission Développement durable à l'Assemblée nationale.

Dimanche, son homologue belge, Paul Magnette, allait déjà dans le sens d'une concertation européenne en déclarant regretter "une décision complètement unilatérale, sans aucun débat européen ni information des partenaires".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2011 à 14:19 :
A M Besson: au lieu de demander platement un truc vague a un vague pouvoir européen, faite plutôt un referendum en France sur le nucléaire. Soyez démocrate svp. Avec tout le vent que vous faite on peut installer une éolienne surpuissance et se passer de nucléaire.
Les Francais veulent reprendre leur destin en main, pas le confier a des partisans ventards.
a écrit le 14/06/2011 à 14:14 :
vous au moins vous agissez pour les générations futures. Qu'est ce qu'on en a a foutre du prix de l'électricité lorsque sa production me met en danger, moi, mes enfants, ma famille, ma ville??
A ceux qui n'ont pas compris, et a la minorité qui profite de la manne financière qu'offre le nucléaire, venez interviewer les exclus de la zone des 20km de Fukushima. Venez discutez avec les anciens qui ont décidé de ne pas quitter leur bled et qui se retrouvent prives de leur enfants; avec ceux qui sont juste a cote de la zone d'évacuation, qui ne peuvent pas déménager car sans aucune aide; a ceux qui sont dans une zone irradiée a l'extérieure du cercle, qui savent la contamination, et avec ceux qui ne la connaissent pas. Et bon sang avec TOUS les Japonais qui vont payes des milliard pour essayer de dominer ce monstre a Fukushima qui n'attend que la prochaine panne de refroidissement pour recracher la mort lente. Payer pendant 20ans un monstre qui ne produit plus RIEN...
Prenons en de la graine, comme les Allemands et comme les Italiens qui méritent un respect infini par leur decision. Merci encore a eux.
a écrit le 13/06/2011 à 19:05 :
Le point qu'on cache sous le tapis avec l?électricité nucléaire est qu'elle subventionnée par les générations futures. Ce sont nos descendants qui se démerderont du démantèlement et du stockage qu'on ne sait toujours pas traiter un demi-siècle après la mise en service des premiers réacteurs de labo.
a écrit le 08/06/2011 à 11:37 :
Le nucléaire n'est pas forcement moins cher sur la durée comme le démontre l'accident au japon.

Notre mixe énergétique en faveur déraisonnable du nucléaire est une grossière erreur!!
Réponse de le 11/06/2011 à 9:31 :
Tout à fait d'accord. La solution est dans les économies d'énergie, et la régulation de la population en limitant le snaissances à 2 enfants par femme et en imposant un solde des flux migratoires nul. Tous les 2 ans, nous avons 1 million d'immigrés clandestins de plus en France et sommes obligés de construire une centrale nucléaire.
a écrit le 08/06/2011 à 11:25 :
En France, on aime bien parier sur des paries perdantes comme le nucléaire ou le textile!!

A force de plaire à des TOTAL, EDF ou GDF, on hypothèque notre avenir technologie et économique!!

De plus, avec l'état pitoyable de nos exportation, on est même pas câbler pour aller chercher des marches chinois ou indiens!!

Décidément, le modèle économique français est bien obsolète !! ..et on ne fait pas beaucoup d?efforts pour le changer !!
a écrit le 08/06/2011 à 8:04 :
Tout a fait d accord, d autant que j ecoutais france info ce matin il n y a pas que l allemagne qui a compris, la Belgique a fait rouler sur 25 KM un train grace à l energie solaire et entend developper ce procecus.

En Suisse comme en Autriche la plupart des HLM sont dotés de panneau solaire, de procede de recuperation d eau de pluie qui alimente les laveries des dit immeubles.....

L'Allemagne veut abandonner le nucleaire et produire une energie renouvellable et peut cher, ils parlaient ce matin de 15 centimes du Kilowatt heure....

Et la France reste obtue..... pire meme alors que la France dans le domaine du photovoltaique etait leader et innovante à laisser filer l industrie, resultat sur les 10 premiers mondiaux 8 sont sino-tawainnais les 2 suivant americains et anglais....

Mais le Francais Moyen, tellement intelligent prefere continuer a financer des subvention pour un industrie moribonde (l automobile...) Resusltat comme pour l informatique on va avoir encore 10 ou 20 ans de retard et on ralera encore....

Faudrait voir a se reveiller, se bouger et arreter d engraisser EDF/GDF/Areva et cree une industrie viable car de pointe...

a écrit le 08/06/2011 à 7:38 :
Cette proposition n'a aucune valeur sur la nature de l'enjeu. Elle n'est pas argumenté par des contres propositions capables de proposer autre chose. Elle ressemble plutôt à un comptage d'effectif avant de mener l'action. Ce n'est pas de ce genre d'acte que l'évolution des esprits veulent. Aurait-on choisi de changer le guide qui doit conduire les animaux à ...
a écrit le 07/06/2011 à 19:08 :
Quelle hypocrisie ces pro nucléaires, tous ces politiciens , ces industriels !!!!!
Quand je pense que l'on va laisser à nos enfants dans 30/40/50 ans , 57 réacteurs nucléaires à démonter avec cette montagne énorme de déchets contaminés , avec une durée de vie de plus de 20 000 ans . Vercingétorix , Jules César , Jésus ont vécues , il y a environ 2000 ans , c'est tout proche . Sans arrêt , on nous répète que l'électricité nucléaire est 40 % moins chères , un prix bidon HORS FRAIS DE GESTION , ces mêmes politiciens qui gèrent la France avec ces déficits . Des réalités simples ( estimations qui seront certainement dépassées): Durée de démontage d'une Centrale nucléaire 20/30 ans , coût de démontage 3 à 4 milliards d'? pièce , Coûts du stockage des déchets sur 20 000 ans : AUCUN CHIFFRE . En vérité , le coût réel de l'électricité en France n'est absolument pas connu . PERSONNE NE LE CONNAIT , ON LE CONNAITRA REELLEMENT DANS 20 000 ANS !!!!!!!!!!!!!!!! et ensuite il faudra démonter ces centres de stockage de déchets et les reclycler mais c'est une autre histoire avec d'autres coûts ?..toujours pas comptabilisés...
a écrit le 07/06/2011 à 13:50 :
Quelle horreur ! Voila que l'Allemagne prend des décisions sans se préoccuper des autres pays de la Communauté et sans la permission de monsieur Besson de surcroît.Et bien l'Allemagne a raison.Elle veut rester maître chez elle n'en déplaise aux gnomes de Bruxelles
Réponse de le 07/06/2011 à 17:03 :
Vous n?avez pas raison. En Europe le courant électrique ne reste pas à la porte des frontières car le réseau est maillé et interdépendant .L?Allemagne pour des raisons électorale va avoir à terme un déficit de production qui n?est pas sans conséquence en Europe. La production allemande est d?environ 585 Milliards de KWH, la production française est d?environ 540.
Mais nous ne les produisons pas de la même façon. Environ 76 à 78 % en nucléaire pour la France et seulement 25 % pour l?Allemagne. Fermer les centrales Allemandes va donc créer un déficit important .Qui le compensera ? La France sans doute mais pas en totalité car nous achetons du courant en pointe d?hiver à l?Allemagne.
L?Allemagne souveraine sur ce point, surement pas, elle ne manquera de puissance électrique dans peu de temps. Le vrai problème des écologistes est qu?ils sont sur ce point perdus dans les ordres de grandeurs des puissances électriques nécessaires. Elections quand tu nous tiens !
.

a écrit le 07/06/2011 à 12:48 :
Suivons l'ALLEMEGNE puisque nous n'avons plus la Liberté de nous exprimer Monsieur BESSON ils ont gagnés la guerre économique " haha et oui "
a écrit le 07/06/2011 à 10:01 :
Ohohoh! Les entreprises du nucléaire voient leurs débouchers partir en fumer. Plutôt que de se mettre tout de suite au travail pour proposer autre chose on préfère aller taper chez le ministre! On reconnaît bien l'état d'esprit français: le piston plutôt que le boulot. Ce sont bien les français qui se plaignaient le plus d'une Europe étouffante et de la souveraineté baffouée du pays? Alors pouruqoi empièter sur la souveraineté des allemands? En plus de prendre les français pour des imbéciles voilà maintenant qu'on prend nos voisins pour de même. Il faudrait peut-être pas trop que les Français tirent sur la corde. Je vois bien l'Allemagne sortir de l'Europe en coup d'éclat. A part l'Allemagne et quelques autres pays nordiques bien gérés, tous les autres pays Euorpéens sont des boulets pour qui les allemands doivent payer. ils vont finir par être exaspérés de tant d'arrogance.
a écrit le 07/06/2011 à 9:20 :
Pourquoi une concertation Européenne?, chacun dans son pays peut faire ce qu'il veut, non?.
En tout cas, l'an prochain, on fera ce que l'on voudra, chez nous, en France, et l'on aura pas besoin de Besson pour nous dire ce qu'on a faire!.
Réponse de le 07/06/2011 à 12:53 :
Nous ne sommes plus en démocratie pour donner nôtre opinion ? Quand ça va c'est "BON ", et si celà ne va plus au secours c'est l'EUROPE des Allemands qui gèrent et bien d'ailleurs..... c'est de la dictature ..
L'Allemagne a gagné la guerre économique et suivons comme des moutons, et en plus j'ai travaillé chez eux ??
a écrit le 06/06/2011 à 14:00 :
Pour enterrer un dossier et continuer comme si de rien n'était, rien de mieux que de demander à l'Europe de s'en saisir. On peut faire confiance aux institutions Européennes et à leurs commissaires pour ... ne rien faire.
a écrit le 06/06/2011 à 13:20 :
Pour eolivier, si vous lisiez correctement l'article vous verriez que l'on exporte effectivement vers l'Allemagne : "et les exportations d'électricité supplémentaires outre-Rhin".

La France est dépendante de ses voisins pour l?électricité entre 50 et 80 jours par an en moyenne. Le reste du temps nous exportons plus d'électricité que nous n'en importons et ce pas uniquement avec l'Allemagne, tous nos voisins sont concernés (Suisse, Italie, Espagne, GB, etc).
Réponse de le 07/06/2011 à 0:38 :
Non c'est faux. Importations et exportations sont variables selon les période mais jusqu'à présent on importait plus d'Allemagne.
Réponse de le 07/06/2011 à 4:56 :
Ce que vous écrivez "energie+" est faux. Le solde exportations-importations annuel est positif pour la France.
Il est vrai, néanmoins qu'il peut s'avérer nécessaire que nous importions de l'électricité de nos voisin lors des pics de charges, notamment en hivers.
Réponse de le 07/06/2011 à 7:54 :
Je comprends ce que veux dire Energie+, c'est avec l'Allemagne que l'on a le plus gros échange (en l'occurence le pays duquel on importe le plus). Mais notre balance exportation / importation est positive néanmoins.
Pour la culture : http://clients.rte-france.com/lang/fr/visiteurs/vie/bilan_annu.jsp
a écrit le 06/06/2011 à 11:33 :
moi qui croyait qu'on exportait de l'électricité en Allemagne ! ah ah ah !
Encore un mensonge du lobby nucléaire !
Quant à l'UMP, que ce parti se cultive un peu de temps en temps en lisant "La nuit des temps" de Barjavel et qu'il en tire des conclusions avec l'actualité de Fukushima !
a écrit le 06/06/2011 à 8:54 :
si on se limite à une "concertation" on ira sûrement pas très loin; l'Europe s'est faite avec davantage que des "concertations"!
a écrit le 06/06/2011 à 8:47 :
Ah c'est beau les bobos
La fin du nucléaire c'est l'eden paradisiaque quoi!.
Ce qu'on oublie de dire c'est que dorénavant la température proposée dans les collectivités et les lieux publiques sera de 14°C. Donc avis à tous les frileux. C'est comme cela en Allemagne.
Réponse de le 06/06/2011 à 12:30 :
quand tu auras un centrale qui petera a côté de chez toi, on en reparlera.
Réponse de le 07/06/2011 à 5:09 :
Ca n'est pas la peur qui a fait la France, au contraire.
La frilosité ambiante nous plonge dans un petit cocon, dont il va falloir sortir rapidement, si l'on veut garder notre indépendance. L'énergie nucléaire est un avantage pour la France, dans la mesure ou tout est fait pour en assurer la sureté.
Laissons le temps aux scientifiques pour nous trouver la solution et nous aurons gagner notre indépendance énergétique et celle de nos enfants, un fabuleux espoir pour eux, et une belle épine du pied en moins.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :