L'Inde donne son feu vert à l'accord BP / Reliance

Décidée en février par les deux groupes en février, le gouvernement indien a fini par autoriser BP à dépenser 7,2 milliards pour participer à hauteur de 30% dans des blocs pétroliers exploités par Reliance.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le gouvernement indien vient de donner son accord à ce qui sera l'un des plus importants investissements en Inde. Conclue en février dernier, l'opération prévoit la prise de participation par le groupe britannique BP de 30% dans 23 blocs pétroliers et gaziers exploités par Reliance Industrie Ltd (RIL), pour un montant de 7,2 milliards de dollars, a annoncé vendredi le ministre du Pétrole.

Le ministre du Pétrole avait déjà recommandé d'accepter sans condition l'accord, décidé en février par les deux groupes, malgré les réticences de certains membres du gouvernement. Le groupe britannique envisage de verser jusqu'à 1,8 milliard de dollars supplémentaire à son partenaire indien si de nouveaux gisements d'hydrocarbures sont découverts dans ces blocs. Au total, ces paiements et les investissements associés pourraient atteindre 20 milliards de dollars (14 milliards d'euros), selon les prévisions de BP.

Pour le groupe BP, ce partenariat lui permettra d'accéder à de nouveaux gisements d'hydrocarbures, un élément crucial pour le développement du groupe. Reliance , contrôlé par le milliardaire Mukesh Ambani, espère de son côté que l'expertise de BP en matière de forage en eau profonde permettra d'accroître sa production sur le bloc KG-D6, le bloc gazier le plus important du pays qui ne fournit plus que 50 millions de m3 par jour contre 60 millions en juin 2010.
Reliance est l'opérateur de l'ensemble des 23 blocs tandis que le canadien Niko Resources et le britannique Hardy Oil possèdent dans certains d'entre eux une part minoritaire de 10%.

Dix-neuf blocs sont situés au large des côtes orientales indiennes tandis que les autres sont situés dans les Etats du Gujarat (ouest) et de l'Assam (nord-est).
Aux termes de l'accord, les deux groupes vont créer en outre une coentreprise dédiée au stockage, au transport et à la distribution de gaz sur le marché indien, dont ils détiendront chacun la moitié du capital. BP opère déjà des blocs pétroliers et gaziers en Inde et il est aussi associé au géant Tata Group dans une coentreprise d'énergie solaire.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.