L'indien Reliance convoiterait une part de Bharti Axa

Le groupe Reliance qui cherche à entrer le secteur de l'assurance veut acheter une participation dans Bharti Axa, selon la presse.

1 mn

Copyright Reuters

Le groupe Reliance, contrôlé par le milliardaire Mukesh Ambani, a entamé des discussions en vue du rachat de la participation détenue par Bharti Enterprises dans Bharti Axa, coentreprise formée avec Axa, rapporte l'Economic Times vendredi. Les discussions n'ont pour le moment pas abouti, ont précisé au journal des sources proches du dossier.

Reliance, qui contrôle Reliance Industries, cherche à pénétrer le secteur de l'assurance. Il a déjà été approché par deux ou trois sociétés.

Reliance n'a pas souhaité s'exprimer. Un porte-parole de Reliance a refusé de commenter ces informations et le groupe Bharti n'était pas joignable dans l'immédiat.

Le mois dernier, Reliance Industries a annoncé avoir conclu un accord pour former avec D.E. Shaw Group une coentreprise de services financiers.

En mars, le japonais Nippon Life Insurance a annoncé de son côté avoir acquis une part de 26% dans l'indien Reliance Life Insurance. Cette participation représente le maximum autorisé pour un groupe étranger- pour 800 millions de dollars. C'est également le plus important investissement d'une société étrangère dans le secteur de l'assurance du pays.

Axa et le groupe diversifié Bharti sont partenaires en Inde. En 2007, Axa a créé une nouvelle collarboration avec son allié indien, le groupe diversifié Bharti. Cette alliance concernait l'assurance dommages. En 2006, le géant français de l'assurance et le groupe indien qui s'étaient déjà associés dans l'assurance-vie, annonçaient qu'ils allaient travailler ensemble à l'avenir dans la gestion d'actifs.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 29/04/2011 à 9:13
Signaler
reliance a deja une compagnie d'assurance .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.