GDF Suez se renforce en Asie

 |  | 403 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Ce mercredi, le groupe GDF Suez dévoile un partenariat d'envergure avec le Fonds souverain chinois China Investment Corp (CIC) dans la foulée de la publication d'un bénéfice semestriel en baisse de 23% à 2,74 milliards d'euros mais supérieur aux attentes.

Gdf Suez appuie sur l'accélérateur en Asie. Ce mercredi, dans la foulée de la publication de ses résultats semestriels, le groupe énergétique français va dévoiler un partenariat d'envergure avec le fonds chinois China Investment Corp (CIC), destiné à servir de tête de pont à ses ambitions en Asie-Pacifique. Les administrateurs ont examiné le dossier mardi. Détenteur de 300 milliards de dollars, CIC a été créé en 2007 pour investir sur les marchés financiers mondiaux une partie des énormes réserves de change de la Chine. « Avec cet accord cadre général, CIC va accompagner notre développement en Chine et dans la zone Asie-Pacifique », explique une source interne au groupe tricolore. Il comporte trois volets. Sur le plan financier, CIC va aider GDF Suez à trouver des financements pour ses projets de développement dans la région. Par ailleurs, outre l'accord stratégique qui couvre toute la région sauf la Chine, l'alliance se double d'un accord commercial dans lequel CIC s'engage de faire bénéficier à GDF Suez de son carnet d'adresses en Chine afin de trouver des partenaires chinois.

Investissements colossaux

Si cet accord concerne tous les métiers de GDF Suez, c'est dans la branche exploration-production qu'il trouve sa première illustration. « C'est le premier choix de CIC car le passage d'une production d'énergie à base de charbon au gaz naturel est l'une des priorités de la Chine », explique t-on au sein du groupe tricolore. Ainsi, dans le cadre d'une augmentation de capital, CIC va injecter plus de 2 milliards de dollars pour rafler 30 % de la branche exploration-production (20 milliards de chiffre d'affaires), valorisée entre 8 et 9 milliards d'euros. De quoi donner les moyens à GDF Suez de donner les moyens de se développer en Asie-Pacifique. Le secteur de l'exploration-production, dans lequel GDF Suez figure comme un acteur de moyenne taille, nécessite des investissements colossaux, (avec un retour sur investissement très long).

Cet accord n'est pas exclusif. « Si CIC ne veut pas nous accompagner sur un projet, nous pouvons soit y aller seul soit avec un autre partenaire », explique t-on chez GDF Suez. Cette alliance avec CIC n'est pas du goût des syndicats. La Fédération des mines-énergie CGT dénonce un « dépeçage de l'entreprise historique Gaz de France ». dont le but est de désendetter le groupe après l'opération de rapprochement avec International Power.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :