Total investit 2,3 milliards de dollars dans le gaz de schiste américain

Le groupe pétrolier français s'est associé au groupe américain Chesapeake Energy et à son partenaire EnerVest en prenant une participation de 25% dans leurs gisements de gaz de schiste dans l'Ohio, pour 2,3 milliards de dollars.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Total annonce ce mardi l'acquisition pour 700 millions de dollars (539 millions d'euros) d'une participation de 25% dans des gisements de gaz de schistes aux Etats-Unis, au côté de Chesapeake Exploration, filiale de Chesapeake Energy et d'EnerVest.

Le groupe français étend ainsi à plusieurs gisements situés dans l'Ohio le partenariat noué avec Chesapeake Energy pour l'exploitation de gisements au Texas.
Chesapeake se présente comme le deuxième producteur américain de gaz naturel. Le rachat de 25% de Chesapeake Exploration prend effet rétroactivement au 1er novembre 2011, précise Total dans un communiqué.

Outre son investissement initial, versé en numéraire à Chesapeake et EnerVest, Total s'engage à financer 60% des investissements futurs pour un montant maximal de 1,63 milliard de dollars sur une période de sept ans.

"Grâce à cette joint-venture, nous prenons une position importante dans des réserves prometteuses sur le long terme, à des conditions intéressantes et aux côtés d'un opérateur leader dans son domaine", déclare dans le communiqué Yves-Louis Darricarrère, directeur général de la branche Exploration-Production de Total.

En novembre, Total avait annoncé son intention de se renforcer dans les gaz de schistes aux Etats-Unis. En France, le gouvernement a gelé en octobre les permis d'exploration délivrés pour ce type de gisements, dont l'un était détenu par le groupe dans la région de Montélimar.

L'accord annoncé mardi concerne un périmètre d'environ 2.500 kilomètres carrés s'étendant sur dix comtés de l'est de l'Ohio et sur lequel treize puits ont déjà été forés "avec des résultats très prometteurs pour chaque puits", précise le groupe. "La production SEC en quote part Total devrait atteindre 100.000 barils équivalents pétrole par jour d'ici la fin de la décennie", ajoute-t-il.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 04/01/2012 à 17:32
Signaler
Agence France-Presse Washington L'Ohio a suspendu un projet de fracturation hydraulique à la suite d'une série de 11 petits tremblements de terre provoqués selon des chercheurs par cette technique d'injection d'eau sous terre, ont indiqué mardi des ...

le 04/01/2012 à 20:36
Signaler
C'est le début de la fin. Ouf !

à écrit le 04/01/2012 à 11:16
Signaler
Je suis effaré par la prise de position d'une grande partie des lecteurs... Les américains le font donc nous DEVONS le faire (très bon exemple les mines d'amiante a ciel ouvert). Ca créer des empois donc nous DEVONS le faire. Les francais ne sont qu...

le 04/01/2012 à 12:30
Signaler
je ne sais pas quelle est la bonne solution mais laisser a nos enfants une dette colossale ils risquent de nous demander des comptes non? de quel droit leur refuser ce que nous avons eu nous. Quand à l'écologie c'est une dictature morale et si vous ...

à écrit le 03/01/2012 à 20:49
Signaler
Après d'inexpliqués tremblements de terre (qui surviennent depuis l'exploitation du gaz de schiste, justement) toutes les exploitations doivent s'arrêter dans l'Ohio : ordre du gouverneur. TOTAL fait une connerie.

le 04/01/2012 à 12:01
Signaler
ah bon il n'y a jamais eu de tremblement de terre avant l'exploitation du gaz de schiste ? Les montagnes se sont crées comment c'est bien par des tremblements de terre non ? on exploitait dèja le gaz a cette époque ,

le 04/01/2012 à 20:35
Signaler
Allez Martine ! Encore une comme ça !

à écrit le 03/01/2012 à 19:17
Signaler
Vive le gaz de schiste, detruisons nos sous sols, polluons les nappes phreatiques (tous a l'evian et badoit), les canadiens verront dans 10 ans. Eux qui d'ailleurs exploitent toujours les mines d'amiante a ciel ouvert, et pourquoi en France on a ete ...

à écrit le 03/01/2012 à 19:12
Signaler
voila ce que les écolos nous apportent : des pertes d'emplois en france, un manque à gagner pour l'économie, une possibilité de réduire la dette colossale de la France. Tout ça au nom d'une idélogie pseudo verte mais plus surement rouge. quand va t-o...

à écrit le 03/01/2012 à 18:25
Signaler
Total ne reste pas contemplatif devant ses marchés. grace aux syndicats,aux écolos,qui font reculer le gouvernement qui cherche à rester au pouvoir à n'importe quel prix,nous perdons encore une bonne occasion d' enrayer notre déficit commercial. Al...

à écrit le 03/01/2012 à 16:44
Signaler
Bravo Total . Reste à déménager le siège social au Luxembourg ...

le 03/01/2012 à 16:56
Signaler
Hé oui puisqu'on a interdit à Total de faire la même chose en France !

le 03/01/2012 à 19:17
Signaler
Comme si Total payait deja des impots en France, la bonne blague !

à écrit le 03/01/2012 à 16:02
Signaler
Comme toujours nous regarderons passé le train

le 03/01/2012 à 19:18
Signaler
Et les canadiens se jettent sous les roues du train, c'est sur c'est mieux comme comportement. Leurs mines d'amiante toujours en exploitation, bizarre qu'en France et en Europe on les ai fermees

à écrit le 03/01/2012 à 15:56
Signaler
En France on est trop idiots : on interdit d'exploiter nos gaz de schiste sous de fallacieux prétextes écolo. Contrairement à nous, les américains le font sans aucun problème écologique depuis 45 ans. Du coup, ils n'ont plus à importer de gaz et ils ...

le 03/01/2012 à 16:58
Signaler
Oui, mais nous sommes plus beaux, plus intelligents et avons toujours raison ! ( surtout quand il s'agit de dilapider l'argent des Français !)

le 03/01/2012 à 19:20
Signaler
Montagnes Appalaches rasées, contamination du gaz dans la nappe phréatique et comme par enchantement l'eau devient inflammable ... Sans dommage aux USA, je suggere que les relations publiques de Total soient un peu plus subtils dans leurs commentaire...

le 04/01/2012 à 8:21
Signaler
A mon humble avis, Total a du étudier la question un peu plus que nous avant de dépenser 2,3 milliard de dollars.

le 04/01/2012 à 9:06
Signaler
Comme EDF qui a pris une grosse quenelle en investissant aux USA ...

le 04/01/2012 à 11:03
Signaler
@cendu Vous dites "Contrairement à nous, les américains le font sans aucun problème écologique depuis 45 ans". J'espere que vous ne pensez pas une seconde ce que vous dites. Je vous invite à vérifier l'information (vous savez en ouvrant un journal o...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.