RTE annonce un quasi-doublement des exportations d'électricité en 2011

 |   |  76  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les exportations nettes d'électricité de la France ont pratiquement doublé en 2011. Cette hausse est favorisée par une baisse de la consommation liée à des facteurs météorologiques, à l'arrêt de sept réacteurs nucléaires en Allemagne et à la disponibilité du parc, selon RTE, opérateur du réseau électrique français.

Dans son "bilan électrique" annuel, la filiale d'EDF annonce aussi qu'elle augmentera ses investissements de 18% cette année, à 1,4 milliard d'euros.

La consommation française d'électricité a baissé de 6,8% l'an dernier à 478,2 térawatts/heure, précise RTE, expliquant que "cette diminution provient principalement de l'effet des températures particulièrement douces".

Corrigée des facteurs météorologiques, la consommation d'électricité a augmenté de 0,8% en France en 2011, à 492 TWh.

Les exportations, elles, ont progressé de 89% à 55,7 TWh.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2012 à 14:48 :
@ jp1941d: 55 TWh = 1000 GW = 1 million MW. Le MWh nucléaire selon la loi Nome se négocie sortie usine à 40 Euros. (1 MWh = puissance de 1 MW produit pendant 1 heure); Il afut y rajouter le service du réseau pour l'acheminement, et le fait que l'on vend ce courant au prix du marché, au moment tendu ou l'acheteur en veut: cela doit dons être beaucoup beaucoup plus cher, EDF ne doit pas vendre au prix coutant, ni à perte...

1 Twh est donc estimable à la louche à 40 millions Euros. 55 TWh > 2 Milliards euros de volume de vente. Soit >200,000 voitures à 10,000 euros pièce.
a écrit le 20/01/2012 à 7:43 :
55,7 TWh ça fait combien en euros et en marge ?
a écrit le 19/01/2012 à 17:47 :
.... et une augmentation promise de 30% pour nous !
a écrit le 19/01/2012 à 15:32 :
Bonjour,

Même si c'est un fait, cela n'est guère " sa faute ".Plutôt un concours de circonstances!

Le temps et les exportations dues à la maintenance des centrales allemandes ne sont des nécessairement choses récurrentes, surtout quand il faudra aussi attaquer la maintenance des centrales françaises.

Cordialement,

giantpanda



a écrit le 19/01/2012 à 12:59 :
Et après on vient nous menacer d'un blackout électrique aux premiers frimas ?
Quelle hypocrisie car si ces exportations rapportent plus à RTE et à EDF que la vente aux consommateurs français pourquoi nous menacer d'une augmentation des prix de 30% sur 6 ans? Autant augmenter le prix des KW exportés....
Au moins ils serviront à réduire la facture des ménages au lieu d'enrichir RTE et EDF.
Réponse de le 20/01/2012 à 12:33 :
La conclusion est excellente, mais lorsque l'on a affaire à des dirigeants incapables et corrompus, on ne peut rien attendre d'eux!!!
a écrit le 19/01/2012 à 12:16 :
Pourrait-on savoir ce que représentent en euros ces 55,7 TWH ?
En France, on a plus d'idées, mais on a de l'électricité ? :)
a écrit le 19/01/2012 à 10:36 :
Il y a aussi la production éolienne qui devient visible puisque certaines semaines bien ventées l'éolien arirve à produire 5% (voire plus) de l'électricité nationale. En décembre et Janvier, on a eu des records à plus de 4500 MW soit prés de 4 réacteurs nucléaires classiques.
Réponse de le 19/01/2012 à 13:08 :
Oui, mais en moyenne sur l'année, les éoliennes ne tournent qu'1 jour sur 6... Pour comparaison, les barrages fonctionnent toute l'année ou presque...
Réponse de le 19/01/2012 à 13:34 :
Je ne pense pas que les barrages soit utilisés tous les jours; il faut tenir compte de la phase de remplissage - Leur utilisation est par contre très rapidement mise en oeuvre et ils sont très utiles pour les heures de pointe d'hiver
Réponse de le 19/01/2012 à 15:58 :
Il y a barrages d'altitude, qui fonctionnent effectivement en pointes, et barrages au fil de l'eau (Rhin, Rhône...) qui fonctionnent en permanence...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :