Hauts-fourneaux brésiliens et américains cherchent acheteurs généreux

 |   |  154  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe sidérurgique ThyssenKrupp souhaite retirer 7 milliards d'euros de la vente de ses hauts-fourneaux brésiliens et américains.

Le groupe sidérurgique allemand ThyssenKrupp cherche à céder ses hauts-fourneaux brésiliens et américains et à en retirer au moins 7 milliards d'euros, a déclaré le président de son directoire dans un entretien accordé au Welt am Sonntag.
ThyssenKrupp a enregistré une perte nette l'année dernière, en raison notamment du coût de développement de ses activités au Brésil et aux Etats-Unis. Le groupe cherche désormais à réduire son endettement et à concentrer ses activités en Europe où il a ses racines.
La vente des sites pourrait se faire en deux transactions distinctes.
"Nous pourrions avoir besoin de deux acheteurs différents, un pour chaque usine", a dit Heinrich Hiesinger.
"Nous voulons au moins atteindre la valeur comptable des fourneaux, qui est actuellement d'environ 7 milliards d'euros", a-t-il ajouté.
Selon les analystes, plusieurs groupes seraient intéressés, dont ArcelorMittal, US Steel, Hebei, Baosteel ou encore Posco.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2012 à 15:57 :
La sidérurgie mondiale va mal , sauf dans les pays à bas coût (Inde, Chine).
a écrit le 26/08/2012 à 19:42 :
américains

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :