La crise du photovoltaïque n'épargne pas Total

 |   |  227  mots
Copyright Reuters
Une filiale du groupe pétrolier aux Etats-Unis a annoncé mardi un plan de restructuration de 900 postes.

Décidément, la filière photovoltaïque ne se porte pas bien. Loin de là. Une filiale américaine de Total, SunPower, a annoncé mardi qu?elle allait tailler dans ses effectifs à hauteur de 900 postes, selon l?AFP. A titre de comparaison, cette entreprise comptait plus de 5.000 employés au premier janvier dernier. C?est l?usine des Philippines de cette société qui devrait en faire les frais. Dans un communiqué, la filiale explique qu?elle va interrompre temporairement six des douze lignes d?une usine de production de cellules photovoltaïques.

Fin des subventions et concurrence chinoise

Ce plan illustre une fois encore les difficulté du secteur, pourtant encore florissant il y a peu. Mais le scelui-ci a dû faire face à la conjonction d?une baisse drastique des subventions publiques et à la concurrence chinoise, meilleur marché. Cet été, de nombreuses entreprises allemandes, pourtant en pointe dans ce domaine, ont ainsi mis la clé sous la porte, à l?instar de Sovello au mois d?août.

De l?autre côté du Rhin, les déboires de SolarWorld, premier fabricant allemand de panneaux solaires, avaient aussi fait grand bruit. A la fin de l?été, le groupe avait annoncé une perte d?exploitation de 144 millions d?euros au titre du premier semestre. Conséquence, le titre avait dans la foulée lourdement chuté en Bourse.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/10/2012 à 10:45 :
Il ne faut pas se baser uniquement sur les subventions publiques pour arriver à s'en sortir ! Le modèle économiques du photovoltaïque avait grand besoin de se repositionner sur une offre de marché cohérente, sans aide financière. Le opérateurs économiques viables sont capable de s'en sortir, les autres qu'ils dégagent ! Le vrai problème est comment assurer le cadre pour une concurrence honnête entre tous les opérateurs ? Comment éviter le DUMPING ILLÉGAL pratiqué par les sociétés chinoises ? Dans la guerre commerciale nous sommes malheureusement démunis contre des prédateurs comme Mital ou autre conglomérat industriel chinois qui ne respectent aucune règle sociale !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :