Nouvelle faillite dans le photovoltaïque en Allemagne

L'entreprise allemande de matériel photovoltaïque Sovello a annoncé mardi sa liquidation, laissant mille employés sur le carreau et illustrant de nouveau les difficultés d'un secteur encore florissant il y a peu.

2 mn

Copyright Reuters

Le secteur du photovoltaïque allemande compte une nouvelle victime. "Sovello arrêtera sa production à compter du 27 août et ce jusqu'à nouvel ordre", indique, dans un communiqué, la société implantée à Bitterfeld-Wolfen, dans l'est de l'Allemagne. "Une grande partie des salariés doit pour cette raison partir d'ici au 31 août", ajoute le communiqué. L'administrateur judiciaire de la société, en dépôt de bilan depuis le 14 mai, Lucas Flöther, a affirmé au journal régional Mitteldeutsche Zeitung que l'ensemble des 1.000 salariés de l'entreprise serait licencié.

Fondée en 2005, Sovello se présentait comme une entreprise d'envergure mondiale de cellules solaires, aux côtés du leader du secteur Q-Cells, lui aussi basé à Bitterfeld-Wolfen et aujourd'hui en mode de survie après avoir déposé le bilan en avril. Les sociétés Solon, Solarhybrid et Solar Millenium avaient déjà fait les frais d'un secteur de l'énergie solaire allemand, autrefois dopé de manière exponentielle par un système de subventions et aujourd'hui laminé par la concurrence chinoise et la baisse des aides publiques.Le 13 août, le premier fabricant allemand de panneaux solaires, SolarWorld, a fait savoir qu'il enregistrerait une perte d'exploitation en 2012, après avoir perdu 144 millions d'euros au premier semestre. 

Les Chinois détiennent 80% du marché européen

SolarWorld a pris la tête d'un groupe de fabricants européens ProSun qui ont porté plainte à Bruxelles fin juillet contre les pratiques jugées anticurrentielles de leurs rivaux chinois. Une initiative similaire aux Etats-Unis, menée également par SolarWorld, avait mené Washington à imposer en mai dernier des taxes antidumping de 31% à 250% sur les cellules photovolotaïques chinoises. Une mesure provisoire qui doit encore être confirmée en octobre. 

Grâce à leurs prix cassés, les fabricants chinois ont mis la main sur 80% du marché européen des cellules, qui représente lui-même les deux tiers du marché mondial, affirme ProSun. Les prix ont chuté de 50% en un an, mettant à mal nombre non seulement un grand nombre de fabricants européens mais aussi des américains, en témoigne la faillite retentissantes de Solyndra outre Atlantique, société qui avait bénéficié d'aides fédérales.

 

 

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 23/01/2014 à 13:45
Signaler
vous avez trop trop raison dans les machins d'économie ^^

à écrit le 26/11/2012 à 17:56
Signaler
A malin, malin et demi. Précédemment, les pays industrialisés mirent à mal les économies du Tiers Monde (agriculture hypermécanisée et subventionnée, par ex.). Quand vint notre tour avec les produits asiatiques et européens de l'Est, nos médias s'é...

à écrit le 22/08/2012 à 10:53
Signaler
Il y a un propension étonnante dans les médias français à commenter les faillites d'entreprises solaires en Allemagne sans donner de vision macro : En Allemagne, le solaire CONTINUE à créer des emplois, la barre des 110 000 emplois à été franchie au ...

à écrit le 21/08/2012 à 15:14
Signaler
Il y a une étude récente de la Banque Sarasin qui souligne que les difficultées des entreprises solaires en particulier, à côté de l'impact chinois, sont beaucoup liées à la crise en raison de l'absence de financements et de possibilités d'investisse...

à écrit le 21/08/2012 à 13:48
Signaler
Il ne faut pas s'y meprendre, le photovoltaïque c'est maintenant surtout en Allemagne. Effectivement il y a des revers financiers dans ce pays n'empeche que ces problemes de couts seront bientot regles car ici rien ne traine.La France par contre au...

le 21/08/2012 à 15:27
Signaler
Votre amour de l'Allemagne vous rend aveugle. Le photovoltaïque n'a qu'un avenir très limité, surtout en ces temps où il faut produire pour les masses. La transition énergétique allemande s'annonce périlleuse et coûteuse, car si les allemands ne veul...

à écrit le 21/08/2012 à 13:11
Signaler
Pour commenter, il faut deja se renseigner avant. Le probleme de Sovello n'est pas l'absence de demande mais la guerre commerciale de la Chine qui a compris que le solaire sera l'energie de demain et se place sur ce secteur en acteur incontournable p...

le 21/08/2012 à 14:18
Signaler
En économie politique, il y a des modes. Lutter contre le dumping asiatique fut un leitmotiv des années 80/90, au moins aux USA... Maintenant, c'est la libre concurrence et la lutte contre les ententes illégales, dans un contexte où les régulateurs a...

le 21/08/2012 à 15:21
Signaler
La concurrence avec les chinois est faussée car ils bloquent sérieusement des investissements dans leur pays alors que l'Europe n'est pas un ensemble homogène avec un pouvoir central. De plus les entreprises chinoises sont très financées à l'inverse ...

le 21/08/2012 à 15:22
Signaler
Tahi La réponse est oui, selon une politique bien chinoise, faire mettre en dépôt de bilans tous les concurrents et après ils contrôle le marché en récupérant les pertes faites pour faire tombé les concurrents, pour l'argent les chinois on les banque...

à écrit le 21/08/2012 à 12:51
Signaler
arrêtons le nucléaire, ça créera plein d'emploi dans les energies renouvelables, qu'ils disaient !!! en Allemagne, on a vu !

le 21/08/2012 à 15:40
Signaler
Les renouvelables créent effectivement plein d'emplois dans le monde, c'est largement démontré par de nombreuses études et constats. Par contre la consolidation de tout secteur nouveau est normale. Ensuite s'est ajoutée la crise et l'arrivée de la fo...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.