Panneaux solaires : SolarWorld justifie ses pertes par le dumping de ses rivaux chinois

Le premier fabricant allemand de panneaux solaires, qui mène le combat aux Etats-Unis et en Europe contre le dumping pratiqué par les concurrents chinois, vient d'annoncer qu'il enregistrerait une perte d'exploitation en 2012.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Altus Energy)

Plongeon en Bourse du spécialiste allemand de panneaux solaires SolarWorld qui vient d'annoncer une perte d'exploitation surprise de 144 millions d'euros pour le premier semestre. Le titre chutait de 11,5% en ce lundi après midi, après la publication de ces résultats et d'un profit warning. Le groupe, qui mène la bataille aux Etats-Unis et en Europe contre les pratiques de dumping de ses concurrents chinois, a annoncé qu'il tablait désormais sur un résultat d'exploitation négatif sur l'ensemble de l'année 2012.

En cause : « une situation de marché agressive caractérisée par des pratiques commerciales illégales », selon le groupe. SolarWorld a pris la tête d'une vingtaine de fabricants européens de panneaux solaires, EU ProSun, pour porter plainte le 26 juillet auprès de la Commission européenne contre ce qu'ils dénoncent comme des pratiques anticoncurrentielles des fabricants chinois.

Des taxes de 31% à 250% sur les importations chinoises aux Etats-Unis
Une initiative similaire aux Etats-Unis a conduit Washington à imposer en mai dernier des taxes antidumping de 31 % à 250 % sur les cellules photovoltaïques chinoises. Une mesure temporaire qui doit être confirmée en octobre prochain. Le ministère américain de l'énergie estime que les subventions du gouvernement chinois à l'égard de ses fabricants de produits solaires s'élève à plus de 25 milliards d'euros et inclut des prêts à très faible intérêt, des terrains gratuits et de l'énergie subventionnée.

Les Chinois détiennent 80% du marché européen
« Les décisions des États-Unis confirment les pratiques commerciales déloyales de la Chine et augmentent les probabilités de représailles économiques significatives dans l'Union Européenne, en particulier si l'on considère que les mesures prises par les États-Unis favoriseront le report des exportations chinoises vers l'Union Européenne » expliquait alors Milan Nitzschke, président d'EU ProSun et vice président de SolarWorld.

Grâce à leurs prix cassés, les fabricants chinois ont mis la main sur 80% du marché européen des cellules, qui représente lui-même les deux tiers du marché mondial, affirme ProSun. Les prix ont chuté de 50% en un an, mettant à mal nombre de fabricants européens et américains comme en témoignent les faillites retentissantes de Solyndra outre Atlantique et de l'allemand Q-Cells.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 14/08/2012 à 16:51
Signaler
Il en est de même dans l'aéronautique. L'état Chinois subventionne les entreprises qui concurrencent les Européens. Sous la bénédiction de l'UE, la France et nos grands groupes qui en profitent pour mettre à genoux leurs fournisseurs.

à écrit le 14/08/2012 à 13:33
Signaler
Oui on parle toujours de l'Europe mais quand on a besoin d'elle elle n'est plus là ! <div style="display:none">:)</div>

à écrit le 13/08/2012 à 17:17
Signaler
Elle est ou l europe quand on a besoin d elle???

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.