La Turquie menace de boycotter les groupes retenus pour explorer le gaz à Chypre

 |   |  251  mots
La Turquie menace d'exclure de ses futurs projets en matière d'énergie les compagnies pétrolières retenues pour l'exploration du gaz dans les eaux territoriales de Chypre. Copyright Reuters
La Turquie menace d'exclure de ses futurs projets en matière d'énergie les compagnies pétrolières retenues pour l'exploration du gaz dans les eaux territoriales de Chypre. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe pétrolier français Total et un consortium composé de l'Italien ENI et du Sud-Coréen Kogas sont notamment visés.

La Turquie a menacé samedi d'exclure de ses futurs projets en matière d'énergie les compagnies pétrolières retenues pour l'exploration du gaz dans les eaux territoriales de Chypre. "Comme nous l'avons répété à plusieurs reprises (...), les compagnies qui coopéreront avec les autorités chypriotes grecques seront exclues des futurs projets turcs en matière d'énergie", a annoncé le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, dans un communiqué.

Chypre avait indiqué mardi avoir accordé quatre licences d'exploration de gaz au géant pétrolier français Total, à un consortium franco-russe et à un autre consortium composé de l'Italien ENI et du Sud-Coréen Kogas.

Dans son communiqué, le chef de la diplomatie turque à appelé ces compagnies et les autorités de leur pays "à agir avec raison" et à se retirer de ses projets d'exploration dans des eaux dont la Turquie dispute la souveraineté à Chypre. La Turquie s'est fermement opposée à ces explorations menées par le gouvernement chypriote qu'elle ne reconnaît pas, les qualifiant d'"illégales", et a menacé de mener, elle aussi, des travaux d'exploration au large des côtes de la partie nord de l'île.

Ankara ne reconnaît que la République turque de Chypre du nord (RTCN), contrairement au reste de la communauté internationale. Chypre est divisée depuis 1974, après que la Turquie a envahi le nord de l'île à la suite d'un coup d'Etat fomenté par des nationalistes chypriotes-grecs et visant à rattacher le pays à la Grèce.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2012 à 11:30 :
la Turquie scie elle-même la branche.. en effet en dénonçant des contrats qu'elle aurait signés, la Truquie euh pardon la Turquie ne fait que prouver qu'elle n'est pas digne de confiance et ne tient pas ses engagements... que faire d'un tel pays dans l'Union Européenne ?
a écrit le 05/11/2012 à 11:27 :
l'avantage, en tout cas je l'espère, c'est que Chypre mettra son véto pour l'intégraton de la Turquie dans la C.E
a écrit le 04/11/2012 à 18:52 :
Tant que la Turquie se trouve en cours d'adhésion, elle bénéficie d'importantes subventions et aides de la part de l'Union Européenne. Comme depuis les dernières modifications des Traités européens c'est le pays le plus peuplé qui exerce le leadership de fait (si ce n'est de droit) en raison de son nombre de voix, l'adhésion de la Turquie lui donnerait les clés de l'UE puisqu'elle y serait de loin le pays le plus peuplé. Et pendant ce temps, elle nous menace avec l'argent qu'on lui donne...Vive l'Europe ?
a écrit le 04/11/2012 à 18:15 :
Non mais c'est quoi ce délire ? Quand un contrat est signé on le respecte.
a écrit le 04/11/2012 à 13:59 :
Pour parler de ce que je connais un peu mieux depuis cet été , la turquie est encore un pays du tiers monde : hormis la façade ouest (et encore) le reste fait penser à l'irak ou la syrie voisine ; des zones instables ou la civilisation a du mal à s'imposer et régresse même .
Le plus marrant c'est que là bas ils n'ont que le mot Europe à la bouche comme s'ils en faisaient partie de fait alors qu'ils sont éminemment plus proche des civilisations orientales et moyen orientales , ne nous leurrons pas.
Je pense pour ma part que ce pays est très dangereux sur le long terme ... à tous les niveaux
a écrit le 04/11/2012 à 10:59 :
C'est la politique expansioniste d'erdogan sur l'europe !!!
a écrit le 04/11/2012 à 8:56 :
Chypre, pays européen, faut-il le rappeler, est <b>occupé militairement par la Turquie depuis 1974</b> et ça n'a l'air de choquer personne ! Allo, allo, Barroso, Van Rompuy, Ashton, Hollande, parlez plus fort, on ne vous entend pas !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Invasion_turque_de_Chypre
a écrit le 03/11/2012 à 23:17 :
Ba alors boycotons aussi leur produits, par exemple n'acheter pas la marque beko pour commencer
a écrit le 03/11/2012 à 22:50 :
Alors, on va essayer de relever le niveau...parceque une fois qu'on a dit que les turques sont pas des européens ou qu'ils devraient rentrer dans l'Europe, on n'a pas vraiment fait avancer le schmilblick...quelques réflexions et questionnements suite à cet article...
1/ L'Europe peut elle se "fâcher" avec la Turquie ?...Pas évident si elle veut l'accès au Gaz azeri qui est la seule alternative réelle à Gazprom...(ceci dit on peut aussi se chauffer au bois, mais cela risque d'être moins confortable...pas évident, non plus, si on veut continuer à offshorer nos productions industriels en pays low cost (n'est ce pas Renault) ou si on veut vendre nos technologies...
2/ La Turquie, peut elle supporter sa croissance avec une ressource limitée en Energie ? Peut être aimerait elle s'approprier les ressources existantes autour d'elle...peut être aussi est ce la raison pour laquelle Chypre s'est rapproché d'Israel pour l'exploitation de son gaz...Une compétition pour la ressource, non jamais...les Turques ont uniquement des motivations politiques, ...ce ne sont jamais les intérêts qui motivent la politique (A part en France, ou on est prêt à sacrifier notre industrie énergétique...)...
3/ Je suis curieux de voir comment va atterir l'économie turque, et notamment sa balance commerciale, et son système monétaire...
4/ Finalement, et si l'Energie était la clé de nos économies...?...à méditer quant aux ressources pétrolières ou de gaz de schiste françaises...également quant au caractère stratégique de notre industrie nucléaire...mais j'oubliais...il faut fermer Fessenheim...mais ne vous inquiétez pas...les turques vont construire des centrales russes sur des failles sismiques...(moins compliqué pour eux, ils ne sont pas dans l'Europe, donc pas soumis aux règles de l'Ensreg...), il faudrait leur envoyer Mamère, cela l'occuperait...
a écrit le 03/11/2012 à 21:11 :
HAHAHAHA , Vous Croyez que la TURQUIE va adhérer à l'UNION EUROPEENE MDR , la croissance de la Turquie est plus élevés que votre EUROPE réunie lol , c'est les pays en développement qui font survivre le PIB MONDIAL et non les pays développés mdr votre politique n'a servis à rien , encore et toujours du chômage , vous aller nous inventer quoi encore comme théorie , un futur prix Nobel mdr , celui qui reçoit le prix Nobel se fait massacrer par son prochain et cela depuis la création de ce prix , vous parlez d'innovation mais où ??? innover pour appauvrir la majorité de la population mdr , vous parlez de la TURQUIE alors que l'EUROPE va directement vers la faillite mdr , prenez exemple et fermez là , Vous n'êtes plus rien , l'EUROPE se fait "baizé" par les américains depuis des lustres.
Réponse de le 03/11/2012 à 23:09 :
Tu doit beaucoup regarder les infos turque, va te renseigner du pourcentage des etrangers dans l'economie turque apres tu viendra parler <mdr>, actuelement la turquie et m. erdogan se font grossir par les elites, mais une fois sa mission finit il deviendra comme les autres, ....au fond d'un trou, si un jour les societes etrangere se retire du pays la c'est moi qui mourera de rire, le peuple turque deviendra 10 fois pire que les grecques
Réponse de le 03/11/2012 à 23:15 :
Boycoton tous les produits turque, n'acheter pas de clio 4, clio sw, fluence, megane 4 portes, beko, toyota auris, citroen nemo, peugeot bipper, tous les jus de grenadine, figues , abricot, etc turkish airlines etc etc, de toute facon ils ont rien d'autre
a écrit le 03/11/2012 à 20:29 :
Vivement que la Turquie soit intégré à l'Europe pour éviter ce genre de comportement.
Réponse de le 03/11/2012 à 22:08 :
vivement quoi? la turquie n'a rien d"un pays Européen...
a écrit le 03/11/2012 à 18:58 :
Après la position du gouvernement turc il serait intéressant de connaître la position du gouvernement français QUI DOIT SOUTENIR TOTAL . qu'elle pourrait -être la réponse économique française. Le groupe ENI étant concerné il est tout aussi intéressant de connaître la réponse de l'UE. Celle-ci comme à son hibitude va t-elle baisser le pantalon face aux turcs qui ne sont rien économiquement sans l'UNION, premier marché pour les turcs mais également un pays qui profite des délocalisations. Sur un registre différent mais tout aussi sensible pourquoi l'Unionne soutien pas le peuple Kurdes plus de 30 millions de citoyens un grand peuple pas une tribu. Ras le bol de la Turquie il faut la mettre sur un autre chemin et l'Union en a les moyens économiques seul poids qui fera plier la Turquie.
Réponse de le 03/11/2012 à 21:33 :
Vous mélangez tout ! Le pétrole n'a rien a voir avec l'humanitaire... Business first !
Réponse de le 04/11/2012 à 7:38 :
@Lou Papet, les affaires dont le pétrole sont TOUJOURS dans tous les dossiers y compris HUMANITAIRE, penser le contraire est un manque de clairvoyance du monde. Voyagez et vous verrez que les "dons" humanitaires sont souvent un affaire de business, les Chinois ne font pas de dons sans échanges financiers, croyez vous que la France fait des dons sans arrière pensée??. Je me souviens des cubains en Angola en dehors de la guerre, apportaient à ce pays des toubibs, infirmières et autres et vous croyez pour sauver des vies un peu mais surtout pour les matières premières hors pétrole qui était aux mains de l'occident, et pour la bonne parole etc etc OUI le mélange entre humanitaire et affaires est une "loi" du monde. Vous pensez le contraire, je suis assez admiratif car vous restez encore puriste ce qui je vous l'assure est un bol de fraîcheur et cela sans aucune moquerie. Bonne journée.
a écrit le 03/11/2012 à 15:48 :
C'est fou comme un pays qui envahit un autre, vient après dicter sa loi sur les eaux territoriales d'un pays voisin. De surcroît, ce même pays veut dicter la politique à suivre de société qui essayent de faire du commerce avec le pays voisin, si ça c'est pas de la Dictature...du Nepotisme...de l'Ingérence...du foutage de gueule quoi, mais ils s'en tourvera qui considèreront encore cela normal...!!
a écrit le 03/11/2012 à 15:40 :
Une raison de plus pur ne pas faire entrer la Turquie dans l'UE...si cette dernière existe encore évidemment.
a écrit le 03/11/2012 à 15:20 :
Ils sont partout ces coréens, même dans le pétrole. Respect !
Réponse de le 03/11/2012 à 20:30 :
Bien vu Patrickb.
a écrit le 03/11/2012 à 15:05 :
La Turquie pour ExxonMobil?
a écrit le 03/11/2012 à 14:59 :
Trop fort ces Turcs, eux au moin ils ne baissent pas leurs frocs comme certains.
a écrit le 03/11/2012 à 14:04 :
On peut pas nous aussi boycotter les Renault produites en Turquie ? ( clio 4 par exemple )
Réponse de le 03/11/2012 à 15:59 :
ne pas oublier BEKO
a écrit le 03/11/2012 à 13:29 :
Cela promet si un jour la Turquie devient membre de l'UE
Réponse de le 03/11/2012 à 22:10 :
cela n'arrivera jamais j'espères...
a écrit le 03/11/2012 à 13:00 :
C'est qui qui parlait de la Turquie dans l'union européennes déjà ? .. lol ...
Réponse de le 03/11/2012 à 13:18 :
La Turquie a une politique rétrograde dangereuse pour les libertés des femmes, notamment.
Exercer des pressions sur les femmes pour leur demander d'avoir 3 enfants au minimum est anti-démocratique et va à l'encontre des droits de l'homme. Cette politique commence à essuyer des revers de tous ordres et notamment son éloignement durable toute intégration européenne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :