Total découvre enfin du pétrole aux Etats-Unis

 |   |  514  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Bredouille jusqu'à présent aux Etats-Unis, Total annonce une belle découverte dans le Golfe du Mexique ... avec son partenaire texan Cobalt.

Après des années d?échec dans cette zone, le géant pétrolier français Total a annoncé mercredi une importante découverte de pétrole dans le Golfe du Mexique. Cette découverte, faite en eaux profondes, représente un potentiel "de quelques centaines de millions de barils de pétrole", a indiqué Total, ajoutant que des estimations plus poussées seront nécessaires pour préciser sa taille et sa viabilité commerciale. Avec un tel potentiel, ce gisement de North Platte devrait rentrer dans la catégorie des "big cats" (gisements pesant entre 200 et 500 millions de barils), plus petits cependant que les super géants, les « elephants ».
 

Une alliance décisive avec un opérateur texan

Cette découverte illustre le réalisme de Total qui, après des années d?exploration non couronnées de succès dans cette zone, s?est finalement allié avec une entreprise texane. La major française avait constaté qu?elle ne parvenait pas à embaucher les géologues les plus avisés sur le secteur, tandis que ses concurrents anglo-saxons multipliaient les découvertes. Le Golfe du Mexique est aujourd?hui une des rares grandes zones pétrolières ouvertes aux compagnies internationales.

"Une stratégie d'exploration audacieuse"
Total interprète différemment ce succès. "La découverte de North Platte est une nouvelle illustration de la stratégie d'exploration audacieuse de Total visant à identifier des prospects de grande taille. Elle démontre également l'efficacité de notre alliance avec Cobalt signée en 2009", a souligné dans le communiqué Marc Blaizot, directeur exploration du groupe. Total détient une participation de 40% dans ce gisement, aux côtés Cobalt qui contrôle les 60% restants.

Un autre succès en Norvège
Il est vrai que Total a accru fortement cette année ses activités d'exploration, multipliant les transactions pour acquérir de nouveaux permis et se lançant dans des zones dont il était jusqu'ici absent (Kurdistan irakien, Papouasie Nouvelle-Guinée...), dans le but d'accélérer le renouvellement de ses réserves d'hydrocarbures et d'assurer la croissance à long terme de sa production.


Le groupe a d?ailleurs annoncé lundi un autre succès, de moindre envergure, en Norvège. La découverte est estimée entre 25 et 75 millions de barils de pétrole récupérables. Sa filiale Total E&P Norge est l'opérateur de la licence avec des parts de 40%, les autres partenaires étant Det norske oljeselskap (20%), Bridge Energy Norge (20%) et Svenska Petroleum Exploration (20%).

Des objectifs relevés de production

En septembre, le groupe s'est fixé pour objectif d'augmenter sa production de pétrole et de gaz de 3% par an en moyenne entre 2011 et 2015, alors qu'il tablait auparavant sur 2,5% par an de 2010 à 2015. Le géant pétrolier français assure que les projets nécessaires pour remplir cet objectif sont soit en phase de développement, soit déjà en production.
La découverte annoncée mercredi a toutefois laissé les investisseurs de marbre. Vers 17h30, l'action Total était en baisse de 0,08% à 38,49 euros, dans un marché parisien étale (+0,09%).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2012 à 0:21 :
Malheureusement, les États-Unis ont du pétrole depuis longtemps mais suite à la conservation theory, ils ont décidé d'aller voir plutôt du côté de l'Iran, de l'Arabie Saoudite et du Moyen-Orient en général pour en arriver aux jeux de pouvoir hérités d'hier, aujourd'hui toujours présents ou modifiés. J'ai l'impression que c'est un effet d'annonce plutôt qu'une vraie découverte.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :