Vers une (légère) baisse du prix du gaz au mois de mars

 |   |  291  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Les tarifs du gaz de GDF Suez devraient baisser de moins de 0,5% au 1er mars, après une première baisse d'un demi-point en février.

Ils vont baisser, mais pas de beaucoup. Selon l?AFP, qui cite une source anonyme proche du dossier, les tarifs du gaz de GDF Suez devraient baisser de moins de 0,5% au 1er mars. Et ce, après une première baisse d'un demi-point en février qui avait mis fin à deux ans de flambée. "On s'oriente vers une toute petite baisse, entre 0 et 0,5%", a indiqué cette source.

Cette très légère baisse découlera de l'application des nouvelles règles d'évolution des tarifs réglementés du gaz, qui sont depuis cette année révisés tous les mois et non plus tous les trimestres. Interrogé par l'AFP, GDF Suez n'a pas commenté cette information.

Pour mémoire, la nouvelle formule tarifaire incorpore désormais une plus forte part des prix du gaz sur le marché dit au comptant (ou "spot"), dans le calcul des coûts d'approvisionnement de GDF Suez. Cependant, ceux-ci restent majoritairement indexés sur les cours du pétrole.

En finir avec les contentieux entre GDF Suez et le gouvernement

L'application de ce nouveau système avait déjà conduit à une petite détente de 0,5% des tarifs réglementés du gaz au 1er février. Une diminution très faible mais bienvenue pour le consommateur car elle mettait fin à deux ans de flambée des prix du gaz, qui se sont envolés au total de plus de 80% depuis mi-2005.

En outre, ce nouveau système vise à mettre fin aux contentieux à répétition sur le gaz entre GDF Suez et le gouvernement, en rendant l'application de la formule beaucoup plus automatique. Le gouvernement pourra la suspendre uniquement en cas de circonstances exceptionnelles et selon une procédure extrêmement contraignante.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2013 à 11:32 :
Encore un coup monté du gouvernement pour revoir à la baisse le taux officiel de l'inflation, afin de diminuer les diverses augmentations qui sont variables en fonction de l'inflation!!
a écrit le 15/02/2013 à 9:30 :
pas de raison d'appliquer la baisse issue de la formule que le gvt ne veut pas appliquer quand c'est une hausse; quand personne ne respecte la regle du jeu il ne ft pas la respecter non plus
a écrit le 15/02/2013 à 7:20 :
alors que le brut est au plus haut niveau ,on nous annonce qu'il y aura une legere baisse ,cela veut bien dire que pendant des annees GDF suez a bien escroque ces clients avec des augmentations des prix qui ne correspondaient pas a la realite des cours du gaz ,et se permet de dire qu'il ne couvrait pas ces prix d'approvisionnement!!une honte pour les consommateurs!!!
Réponse de le 15/02/2013 à 9:05 :
GDF a toujours demandé à recevoir l'argent qui correspond à la formule magique, que lui-même achète la moitié de son gaz moins cher que celui des contrats long terme indexés sur le pétrole, ou seulement 10% ou 20% selon les prix. La formule est officielle et les tribunaux ne peuvent que lui donner raison. Cette formule, même comportant maintenant plus de gaz sur le marché libre (qui fluctue (le pétrole aussi)) n'est pas le reflet du réel, juste un compromis. Les contrats long terme indexés sur le pétrole, c'est pour la sécurisation des approvisionnements.
Si GDF se débrouille pour trouver du gaz à 10 et que la formule dit 25, GDF doit toucher 25. C'est pour cela que je pense que le prix ne devrait pas être celui d'une formule mais celui des achats REELS de GDF, vu que ça peut changer (? j'imagine) tout le temps.
Réponse de le 15/02/2013 à 9:32 :
vous confondez prix spot et prix de long terme; quand tous les prix seront spots et qu'on ajustera les prix tous les jours, vous serez les premiers a vous plaindre de devoir vous couvrir avec des derives ( ici, des options barrieres)
a écrit le 14/02/2013 à 21:04 :
Normal le printemps arrive, les besoins sont moindres d'ou l?intérêt d'augmenter avant l'hiver...pour augmenter les profits..peut-être aussi qu'en contre-partie de cette baisse, ils mettrons de l'eau..dans le gaz

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :